Overblog
Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog
/ / /

Bonjour,


Aujourd’hui on retrouve Patsy pour une nouvelle (méga !) interview …
Pour la plupart d'entre nous on est resté sur ses très belles chansons intemporelles ;  "Liverpool" et  « Comme un appel  », mais Patsy a continué sa carrière de façon plus confidentielle mais néanmoins très riche et cela dans différents domaines que je vous laisse découvrir.
Nous avons travaillé longuement, Patsy et moi-même, pour vous présenter  cette interview exceptionnelle par son contenu, car en plus des nombreux articles il y a trois clips qui sont inédits car jamais mis en ligne, voila un beau cadeau pour mon blog…
Voila qui donne envie de poursuivre, non ?
Un grand merci à Patsy pour sa disponibilité et sa gentillesse, ainsi qu’à Micka .
A bientôt.
Pascal
Patsy - Liverpool (1988)

patsy.jpg
Bonjour, comment vas tu ;
Ca va plutôt bien merci!Et toi, comment vas-tu ? 
 Quels souvenirs gardes-tu des années 80 en général (tendance, politique etc.…) ;
Beaucoup de culture, surtout musicale, encore une certaine liberté d' expression, un libre-arbitre., nourris par les ouvertures sociales en plus de l' élection de F. Mitterrand, des excentricités et prises de position des artistes et politiciens en tous genres...Chacun osait être unique, avec ou sans fard, que ce soit dans le look ou dans le discours, (punk ou pas!)...Tout était plus naturel/authentique, moins formaté et aseptisé...forcément une période très créative car hétéroclite. On avait des rêves et des idées plein la tête, et on a eu la chance de pouvoir en concrétiser et en vivre quelques uns dans une atmosphère emplie d' espoir vers de nouvelles perspectives! En même temps, ce sont mes souvenirs d' adolescente insouciante à cette période là!
Tes souvenirs musicaux sur cette période ;
Début des années 80, comme tous les enfants de 11 ans, j' étais bien sûr à fond dans la musique! J' écoutais des k7 au casque pendant des heures avant de dormir...Avant j' en écoutais déjà beaucoup aussi, en tant que fille de musiciens des années 70 bercée au rock' n Roll Hendrixien! Plus tard,,j' ai beaucoup de très bons souvenirs...Mon 1er appartement à Paris... le show biz...de belles rencontres, des nuits blanches...mais aussi beaucoup de travail en même temps! En plus de faire de la promotion, je passais mon bac! Sans compter qu' il y avait multitudes de scènes avec 15 ou 20 artistes lors desquelles l' ambiance était vraiment très conviviale et festive entre tous, public inclu...Les radios fm, les maisons de disques, les émissions de télé, les fêtes de la musique, les concerts et les médias en général étaient de vrais vecteurs pour faire découvrir tout un panel de genres musicaux...l' ambiance était très sociale, amicale et bon enfant quelque part. Malgré la diversité, tout le monde se "mélangeait". Puis beaucoup de voyages, de fous rires et de fiestas, de "boeufs" improvisés avec des musiciens et chanteurs (euses), de belles amitiés épicuriennes!
Quelles étaient tes influences musicales à l’époque et quels sont tes chanteurs ou groupe préférés de cette décennie ;
Malgré "Liverpool" enregistré symboliquement en hommage à John Lennon, je n' avais pas d' influences musicales car je ne savais même pas que j' allais devenir chanteuse! Par la suite, l' idée de mon premier album était de contraster un univers de compositions adapté à ma voix plutôt douce, avec des textes qui abordait des thèmes et des histoires plus réalistes, d' où son titre "Tout contre", clin d' oeil à Sacha Guitry, "Je suis contre vous Madame, tout contre..." Sans aucun doute, Police a révolutionné le début des années 80 avec l' album "Regatta de blanc", et a été une révélation pour moi, tout comme Kate Bush, Peter Gabriel (en solo après "Genesis"), Phil Collins, Prince,Tear for fears,Toto, Nina Hagen, ACDC, Midnight Oil, U2, et plein d' autres...en français, les Rita Mitsouko, Daniel Balavoine, Serge Gainsbourg, Voulzy et Souchon, Alain Bashung, Michel Jonasz, Téléphone, Trust...
Penses-tu que cette période a été plus propice qu’actuellement à la création musicale et à l’émergence d’une multitude de groupes et de chanteurs ;
Oui et non! De la création musicale, c' est à dire des gens qui créent, il y en a peut-être même plus qu' avant grâce aux home studio, et j' espère bien qu' il y en aura toujours! Actuellement, il y a beaucoup d' artistes très intéressants et novateurs qu' on peut découvrir sur internet. Il existe bien des talents en France, pas seulement ceux qu' on voit à la télé! La différence, c' est que c' est à nous d' être curieux et de nous informer, en allant voir des concerts ou en naviguant sur internet, car, par contre, il est vrai que la production musicale a beaucoup diminué , tout comme les programmes musicaux et culturels qui permettaient au grand public de découvrir de nouveaux groupes ou chanteurs originaux. La société a changé et la musique est devenue médiatiquement et artistiquement une industrie bien plus mercantile qu' avant, reservée à un plus petit nombre avec une grande part d' exigence à la rentabilité!Paradoxalement il y a de moins en moins d' ouvertures à la diversité musicale chez les médias de masse, alors qu' il y a de plus en plus de gens talentueux et originaux qui se profilent sur le net et dans les spectacles vivants...
Comment expliques-tu cette « nostalgie » et le succès des tubes années 80 y compris dans la jeune génération ;
Ces chansons font partie des souvenirs de tous ceux qui ont maintenant des enfants, qui, tout comme on écoutait la musique de nos parents, à leur tour écoutent celles des leurs. A chaque génération sa "nostalgie"... En même temps, chaque chanson était différente, unique, avec son propre style, sa propre histoire, ce qui permet d' en trouver forcément au moins une qu' on aime ou à laquelle on peut s' identifier, d' autant plus qu' il y a de fortes chances que la jeune génération les ai déjà entendues même tout petits... Et dans ce contexte social d' ouvertures et de perspectives, les chansons étaient aussi peut-être plus positives, tournées vers l' espoir, la dérision ou des situations de la vie de tous les jours revues avec sensibilité ou humour...Il se peut aussi qu' il y ait eu plus de tubes en même temps à cette période, vu que chaque chanson avait son originalité....
De même, la façon d' aborder la musique me semble différente aujourd' hui. Les jeunes et moins jeunes apprécient tout autant un morceau des années 60, 70, 80 ou de 2012, tous styles et toutes époques confondus... que ce soit disco, pop, reggae, soul, funk, RnB, rap, world, électro, heavy metal, rock' n roll, Lady Gaga ou Charles Aznavour! Quoiqu' il en soit, années 80 ou pas, un tube reste un tube car souvent les bonnes chansons, même très populaires, sont intemporelles!
Concernant ton titre « Liverpool » est-ce vrai qu’il n’a connu le succès que deux ans après sa sortie ;
Oui, c' est vrai, mais il n' était pas sorti du tout avant! En fait ,je l' ai chanté à l' âge de 15 ans, et plusieurs mois après, mon producteur me dit que personne ne voulait le sortir, qu' ils ne croyaient pas au titre. Je lui ai dit que ce n' était pas grave puisque j' avais accepté de le chanter et de l' enregistrer en studio juste pour l' expérience. J' étais alors au lycée. Puis presque 2 ans plus tard, il me rappelle et me dit: "Tu te souviens de la chanson que tu as chantée?Une maison de disques m' a recontacté et elle veut la sortir en single...", et six mois après sa sortie, "Liverpool" rentrait au Top 50. L' histoire raconte qu' en fait une k7 démo était restée sur le bureau d' un directeur artistique et que les gens qui travaillaient là l' écoutaient en boucle toute la journée, jusqu' au jour où il s' est demandé d' où venait cette chanson qu' il n' entendait jamais à la radio....il a tout de suite téléphoné à mon producteur! Et un demi million de singles on été vendus!
Quels souvenirs gardes-tu de ta collaboration avec Jean –Félix Lalanne pour ton album« Des illusions » ;
C' était une rencontre musicalement et humainement très intéressante. Nous avons quotidiennement travaillé ensemble en studio sur cet album. J' ai appris beaucoup de choses techniques et artistiques tant sur la création que sur le plan scénique, car par la suite nous avons décidé de m' entourer d' un groupe musiciens pour faire des concerts... Cela m' a aussi permis de cotoyer un milieu de grands auteurs et compositeurs, de musiciens virtuoses et passionnés loin du show buziness et des paillettes de la variété. C' est à cette période que j' ai commencé à composer des chansons, suite aux conseils de Jean-Félix, et à m' impliquer dans la réalisation de l' album et l' élaboration des textes. Mais le meilleur souvenir qu' il me reste de cette collaboration, à part que "Des illusions" ait été l' album français le plus vendu au Japon, est bien plus qu' un souvenir, puisqu' il s' agit de l' enfant que nous avons eu ensemble quelques années plus tard!
Ton deuxième album sorti en 1995 en Europe, au Québec, en Corée et Japon, pays dans lequel il atteint les premières places des ventes d’album Français, est ce vrai que les japonais ont demandé l’exclusivité de l’album et que tu n’as jamais été au Japon ;
Après le succès de "Des illusions" au Japon et en Corée, les japonais ont effectivement demandé à Jean-Félix de réaliser un second album exclusivement pour eux. Il est intitulé "Ailleurs", c' est mon 3ème album. Mais cet album a été très vite retiré de la distribution à cause du boycott de tout ce qui venait d' Europe, en marque de protestation contre la guerre du Golfe! Cet album n' est donc sorti qu' à très peu d' exemplaires et n' a quasiment pas eu d' existence...j' ai fait des interviews à Paris pour les japonais, ou par téléphone, il était question que je chante à un festival là bas et que je participe à des émissions, mais de fait tout a été annulé...je ne suis donc encore jamais allée au Japon! Et même si certains amis musiciens me disent qu' aujourd' hui on trouve mes disques là-bas, j' y suis une chanteuse presque "virtuelle" du coup!
Dans cet album ont participé Jean Jacques Goldman, Mickael Jones et Carole Frederick, as-tu des souvenirs et es tu toujours en contact avec eux;
Ils sont venus faire des choeurs sur une chanson au titre évocateur, "Avoir 20 ans en 68", extraite de l' album "Des illusions". J' étais en train de terminer d' enregistrer ma voix en studio, il était aux environs de minuit quand tout à coup, je les ai vu rentrer tous les 3 dans le studio à ma grande surprise car Jean-Félix les avait invités sans me le dire! Je connaissais déjà Jean-Jacques et Michael, que j' avais eu l' occasion de croiser sur des concerts à l' époque de "Liverpool", un peu moins Carole avec qui le feeling est tout de suite passé, mais je ne m' attendais pas du tout à les voir débarquer! Ils ont chanté de belles harmonies de choeurs minutieusement et sournoisement concoctées par Jean-Félix...c' était un super moment...Par la suite, Michael et moi nous sommes retrouvés à interpréter en duo "Witch way love", la chanson générique du film de René Manzor ,"Un amour de sorcière". Même si nous nous voyons épisodiquement et rarement, nous sommes toujours en contact quand l' occasion se présente. D' ailleurs, la dernière fois que nous avons parlé au téléphone avec Jean-Jacques, (il y a quelques années!), c' était par rapport à des projets liés à Madagascar.
Tu es d’origine Malgache par ton père, peux tu nous parler de l’album « Pi Maso » sorti en 1996 ;
C' était "Comme un appel"! Après les albums avec Jean-Félix et plusieurs séries de concerts, j' ai voulu voir le pays de mon père et rencontrer ma famille à Madagascar, et j' ai organisé, par l' intermédiaire d' un ami peintre malgache qui était sur Paris, des concerts là-bas et l' enregistrement d' un album en malgache, joué par des musiciens d' Antananarivo, avec des chants traditionnels, quelques reprises de chansons de Bessa et Rado, compositeurs et auteurs réputés à Madagascar, ainsi qu' un duo inattendu avec Francis Lalanne qui chante en malgache!... Quelle aventure! Quel accueil! Et quel boulot! C' était une rencontre exceptionnelle...émouvante...puissante....la découverte de mon autre culture génétique! Des musiciens et des musiques insolites, des cultures traditionelles étonnantes, des sourires malgré les difficultés, un pays et un peuple haut en couleurs, en créativité, en musicalité, en système D, en humilité, en solidarité et en courage....Beaucoup d' anecdotes plus drôles les unes que les autres...les malgaches aiment l' humour et on rit beaucoup là-bas malgré la misère. "Pî-Maso" signifie "clin d' oeil" en malgache...au pays, à mon père et nos ancêtres...Ce fut un magnifique voyage initiatique pour un pur retour aux racines...en un mot: magique!
Peux tu aussi nous parler de ton album « Notre Histoire », un hommage à Madagascar ;
Depuis que je suis allée là-bas, je cotoie beaucoup de musiciens de musiques du monde, genre dans lequel la recherche musicale est inépuisable....Je revendique ma culture franco-malgache, le métissage et les rencontres interculturelles en règle général à travers des messages de liens universels. J' ai la chance d' avoir une véritable et authentique autre histoire à raconter, avec tout un pays considéré comme étant une terre de métissages, (on dit que le premier malgache était déjà métissé), et qui mérite d' être connu et reconnu, valorisé et protégé. Cela fait plusieurs années que je travaille sur un album franco-malgache qui mélange ces deux cultures musicales et qui a pour but de faire découvrir, d' ouvrir et de mettre en avant la richesse de la musicalité et de la culture en général de Madagascar...("et on démarre une autre histoire"!)
Tu fais partie du comité de soutien pour F.Cassez (voir lien) as tu eu dernièrement des nouvelles ;
Les dernières nouvelles que j' ai pu avoir de Florence sont plutôt positives. Elle reste forte et optimiste actuellement... Suite aux démentis de la police mexicaine sur le montage de l' arrestation, ainsi qu' aux nombreux soutiens que Florence a reçus, clamant son innocence, même au Mexique, nous attendons avec impatience le verdict de la Cour Suprême en faveur bien sûr de sa liberté, en toute justice! Nous gardons bon espoir qu' elle revienne chez elle le plus vite possible...
As tu des projets musicaux (concerts) et que fais tu actuellement ;
Je fais en sorte de faire découvrir les cultures, l' histoire, l' artisanat et la beauté de Madagascar et des malgaches à travers des évènements que je propose dans les centres culturels, avec des concerts, des stands associatifs d' artisanat, des expositions photos ou peinture, des danses et dégustations...une invitation au voyage et à la découverte d' un pays que les gens connaissent peu... Même si je privilégie de jouer en concert live avec mes musiciens, avec un répertoire de chansons traditionnelles malgaches ainsi que de nouvelles compositions, je continue aussi de participer à quelques scènes pour les années 80. Une compilation de quelques artistes des années 80 sort en février prochain, les titres sont réenregistrés avec de nouveaux arrangements. J' envisage de faire une tournée à Madagascar, dans des lieux insolites et dans des villages, à la rencontre des gens...et de terminer d' enregistrer sur place mon album franco-malgache avec des musiciens et des instruments atypiques... Mais pour le moment, après presque 2 ans de travail d' écriture et de studio, je viens de finir d' enregistrer un album avec Michel Sanchez (anciennement du groupe "Deep Forest"), et un autre chanteur, Mau, toujours dans cet état d' esprit de citoyens du monde, d' échanges et de rencontres culturels, dans un tout autre style cette fois ci puisqu' il s' agit d' un album très urbain, de genre électro pop, dont je vous invite à en découvrir quelques titres...

Patsy+

 

Enfant de la balle, de père musicien Malgache et de mère Bretonne chanteuse harmoniciste, elle a fréquenté les planches dès son plus jeune âge en dormant dans les flycases des pianos pendant que ses parents faisaient leurs concerts le week-end.
La première chanson de Patsy n'est jamais sortie car elle ne le voulait pas. Elle l'avait interprétée pour que sa maison de disques puisse entendre sa voix.
On lui a alors proposé Liverpool quelques semaines plus tard. Lors de la sortie du single, Liverpool n'a eu aucun succès. C'est seulement deux ans après que Patsy est entrée au Top 50 avec ce titre (tube vendu à plus de 450 000 exemplaire). Elle dit : « c'est une drôle d'impression, la vie change du jour au lendemain, on se retrouve propulsé à prendre des avions tous les deux jours, dans le milieu du show-business, c'est très agréable quand on aime chanter, c'est une très bonne expérience ».
Comme un appel a été écrit et composé par Éric Mouquet, compositeur de Deep Forest, et Christian Vié, auteur du premier album de Patsy intitulé Tout contre dans lequel on retrouve aussi Liverpool.
Puis elle a décidé de découvrir le pays de son père : Madagascar. Elle y a découvert « un pays magique » et depuis une dizaine d'années, elle défend cette culture métissée franco-malgache. En juin 2009, Patsy était en studio. Elle préparait une nouvelle chanson intitulée Notre histoire, teintée de voix et d'instruments malgaches, comme un lien avec ses racines.
Absente pendant plusieurs années de la scène française, Patsy a beaucoup tourné à l'étranger (Montréal, Beyrouth, etc). Certains pays lui ont demandé l'exclusivité sur ses albums. Ainsi, Patsy a sorti des albums au Japon (sans jamais y avoir mis les pieds !), en Belgique ou au Canada qui ne sont disponibles nulle part ailleurs. Elle a interprété Avoir vingt ans en 68 avec Jean-Jacques Goldman, Carole Fredericks et Michael Jones aux chœurs, qui a été un succès au Japon et en Belgique.
Son deuxième album s'intitule Des illusions. Il est sorti en 1993. Patsy a également sorti un troisième album nommé Ailleurs en 1995. Tous deux ont été réalisés par Jean-Félix Lalanne. Patsy a aussi interprété en anglais la bande originale du film Un amour de sorcière en duo avec Michael Jones.
Ambassadrice de la culture malgache, Patsy a également organisé un week-end découverte de Madagascar à Noyelles-sous-Lens en janvier 2009. 
(Source Wikipédia)  
Patsy - C'est comme un appel (1989)

patsy-appel-copie-1.jpg

 

Et une autre version :
Chez Michel Drucker...

Patsy & Michael Jones dans Taratata

 
PATSY / Jean-Felix LALANNE- Des Illusions (Japon)

Recto-pochette-Des-Illusions--.jpg

Et quelques pochettes de disques...

Pochette-Des-illusions-Price-Minister-recto---Copi-copie-1.jpg

img163.jpg

Recto-pochette-album-Patsy-Tout-contre---.jpg

Les vidéos inédites :

Patsy-Comme un appel 

 

Patsy-Cette force en lui (1989)

img194.jpg

Patsy -Maria (1991)

Patsy-Maria-Maxi-45-Tours-488022662_ML.jpg
Les articles consacrés à Patsy :
Patsy-Femina-copie-1.jpg
(Source La voix du nord)
Les articles sur Madagascar et la vidéo;

 

img198.jpg

 

PLAQ-MADA-1.jpg

 

Pour joindre Patsy, contact:

contact.patsy@gmail.com

Les articles sur Florence Cassez

MessageFlo.jpg

Plus d'info...

liberezflorencecassez.com

United Artists For Florence Cassez

Radio 2 Qcv Mouscron Florence Cassez avril 2010

Les bonus vidéos...

Patsy - Comme un appel (MAXI 45 TOURS) 

Patsy - Liverpool (Autre version)

 

 

Partager cette page

Published by

Présentation

  • : Musique années 80
  • Musique années 80
  • : vidéos clips années 80/90
  • Contact

Radio musiques-années 80

Recherche