Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
30 octobre 2015 5 30 /10 /octobre /2015 09:00

Bonjour,

L’automne est là avec les premiers froids, quoi de mieux que de lire et de regarder les dernières news et vidéos du blog…

On commence par un article intéressant du Monde sur Jean Michel Jarre et des nouveaux clips qui ne m’ont pas convaincu !

C’est à vous de voir !

Pour les parisiens et les autres un concert de Murray Head que je vous recommande chaudement et sur Tours une soirée disco.

Des infos sur le prochain album de Mylène Farmer et dans les redécouvertes improbables Bernard Tapie…

Bonne dégustation.

@+

Pascal

Jean-Michel Jarre : histoire d’une imposture

Pochette de l'album de Jean-Michel Jarre, "Electronica 1 : The Time Machine".

Difficile de nier la légitimité de pionnier de Jean-Michel Jarre, son habileté médiatique, son efficacité d’entrepreneur, aux spectacles grandioses et aux millions de disques vendus, son intelligence politique aussi – il préside, depuis 2013, la Cisac (Confédération internationale des sociétés d’auteurs et compositeurs). Il n’en va pas de même pour sa crédibilité artistique, longtemps contestée, mais que le créateur d’Oxygène (1976) s’attache aujourd’hui à réhabiliter.

Charité bien ordonnée commençant par soi-même, son nouvel album, Electronica 1 : The Time Machine, le place rien de moins qu’au centre d’une épopée des musiques électroniques, qu’il incarne ici en une série de duos avec plusieurs générations d’artistes « electro », apparaissant comme autant d’adoubements ou de signes d’allégeance.

Cette « machine à remonter le temps » ne réécrirait-elle pas quelque peu l’histoire ? Car loin de figurer comme exemples d’innovations inspirantes, les ritournelles synthétiques du Monsieur ont souvent suscité des moues circonspectes, dans les années 1980 et 1990, devant leur lyrisme pour générique télé, leur mégalomanie et leur futurisme d’images d’Epinal.

Au fil des interviews livrées lors de son marathon promotionnel, Jarre cite à l’envi sa collaboration, de 1968 à 1972, avec le Groupe de recherches musicales de Pierre Schaeffer. Cependant, c’est sa rouerie de producteur, parolier et compositeur de la variété française du début des années 1970 (au sein de laquelle il sut se montrer parfois brillant, avec Christophe ou Patrick Juvet), plus que sa radicalité expérimentale, qui semble avoir dessiné son répertoire robotique.

Une collection de mièvreries

Avant, pendant et après les débuts phonographiques de Jean-Michel Jarre, nombreux ont été ceux à mieux rêver, émouvoir et danser que lui. De l’onirisme spatial de Tangerine Dream (Alpha Centauri, en 1971) au minimalisme ironique de Kraftwerk (opérationnel dès 1974), de la magie de Brian Eno à la verve synth-pop de Depeche Mode, Human League ou New Order, sans oublier les défoulements physiques et charnels des générations house et techno.

Ce décalage est à nouveau perceptible sur les collaborations qui ponctuent Electronica, censées valoriser l’aura du fringant sexagénaire. Les meilleurs morceaux du disque portent la patte des invités plus que de leur hôte, qu’il s’agisse du romantisme exacerbé de M83 (Glory), de l’élégance de Air (Close Your Eyes), voire de la sombre mélancolie de Moby (Suns Have Gone).

Le reste oscille entre pop anodine (If..!, avec Little Boots) et ratage intégral (Travelator avec le guitariste des Who, Pete Townshend – pourtant auteur en 1971 d’une intro synthétique d’anthologie dans Baba O’Riley). En complément, une collection de mièvreries pour manèges d’hier (Automatic Pt. 1 avec Vince Clarke, l’ancien Depeche Mode) et EDM d’aujourd’hui (Stardust avec Armin Van Buuren), capables même de ringardiser Massive Attack (Watching You) ou Laurie Anderson (Rely on Me), ne dissipent pas le sentiment général : l’histoire qui nous est ici contée est moins celle d’un genre musical que d’une imposture.

(Source Le Monde)

Jean-Michel Jarre, M83 - Glory

0

Jean-Michel Jarre, Little Boots - If..!

Murray retourne au Petit Journal Montparnasse les 8 et 9 Décembre prochain !!

Les news de l'autonne...

 

Un grand spectacle appelé Strange Romantic en Hommage à Steve Strange (du groupe Visage) décédé le 12 février dernier aura lieu le 22 novembre au Wales Millennium Centre situé dans la ville de Cardiff. La scène du Donald Gordon Theatre accueillera de nombreux artistes et amis du chanteur comme Boy George, Kim Wilde et Marc Almond qui se produiront accompagnés du Welsh Pops Orchestra. D'autres personnalités annoncées prochainement viendront compléter l'affiche. Les fonds récoltés lors de ce concert ont pour but d'aider les personnes agées à accéder au monde le l'art. Infos et billets sur le site wmc.org.uk

Il y a un an jour pour jour, Kim et Steve Strange étaient réunis au Royal Albert Hall à l'occasion de la première du film Soul Boys Of The Western World, documentaire sur la carrière du célèbre groupe Spandau Ballet ( voir l'article ICI)

(Source day-by-day-kim-wilde.over-blog.com)

La suite de l'article:

 

A voir sur Tours...

Les news de l'autonne...
Les news de l'autonne...

Les stars des années 80 parlent de Bruxelles et de la Wallonie

Depuis le début des années 80, ils ont tourné dans les salles de concert de Bruxelles et de Wallonie, ont sillonné leurs routes, testé leurs hôtels… Ils sont chanteurs, musiciens, et… un peu amoureux de nous, les Belges !

Découvrez ce que ces artistes pensent de Bruxelles et de la Wallonie, avec la spontanéité et la sincérité que l’on aime.
Une série série d’interviews exclusives pour Wallonie Bruxelles Tourisme, avec Jean Pierre Mader, Cookie Dingler, Emile & Images,  Caroline Loeb, Jean Schultheis, Phil Barney…
Réunis sous la bannière de « Stars 80 », vous pouvez en retrouver certains en tournée d'automne. Une tournée qui affiche complet un peu partout - c’est le spectacle le plus vu en France actuellement !
Si vous n’avez pas votre place, consolez-vous avec les toutes premières dates 2016/2017 déjà annoncées !

(Source belgique-tourisme.fr)

Desireless...

(Source Facebook)

(Source Facebook)

Les news de Bénédicte...

Les news de l'autonne...

Alors que sa tournée Timeless 2013 était à peine achevée, Mylène Farmer se penchait déjà sur un nouvel album. Ce 10ème opus de la chanteuse - intitulé Interstellaires - sortira en novembre 2015, précédé quelques semaines en amont par Stolen Car en duo avec Sting.

Des années 80 aux années 2000, Mylène Farmer prenait son temps. Trois, quatre, voire cinq années s’écoulaient entre chaque sortie d’album. Mais depuis Point de Suture (2008), le rythme s’est accéléré. Sans atteindre la productivité d’une Rihanna (un disque par an !), la chanteuse française a réduit ses absences, au risque de prendre son public de court, comme ce fut le cas avec l’inattendu Bleu noir (2010).
Comment expliquer ce coup d’accélérateur ? Souriante lors de ses rares interviews et visiblement épanouie, Mylène a remisé ses crucifix, ses corbeaux et autres épouvantails. Ce bonheur retrouvé a semble-t-il relancé son inspiration.

Mais c’est surtout la collaboration de l’idole rousse avec d’autres artistes qui est à l’origine de ce regain de créativité. Sur Bleu noir, elle posait ses mots sur des mélodies composées par RedOne, Moby et Archive, s’échappant ainsi du binôme qu’elle forme depuis ses débuts avec Laurent Boutonnat et qui montrait de sérieux signes d’usure. Ces derniers ont d’ailleurs été confirmés par la décevant Monkey Me (2012). Serait-il temps pour l’auteur-interprète de faire une nouvelle infidélité à son complice de toujours ?

Selon certains fans, Mylène aurait déjà pris les devants et travaillerait avec le groupe anglais Muse ! Son goût pour le trio rock n’est plus un secret depuis qu’elle l’a qualifié d’"extraordinaire, époustouflant" lors de l’entretien accordé à Claire Chazal, dans le journal télévisé de TF1 du 2 décembre 2012. L’admiration est même réciproque, le chanteur Matthew Bellamy ayant déclaré : "Cette femme a un charisme énorme et a l’ambition de proposer des choses énormes. C’est vraiment une artiste que nous aimons beaucoup." Au mois de juin 2015 cependant, le même Matthew douche les espoirs de milliers de fans et affirme qu’il n’y a en réalité "aucun projet avec Mylène Farmer"...
A en croire les premières rumeurs, ce nouvel album devait sortir en décembre 2014 - en prenant les médias par surprise, comme à l’époque de Bleu Noir - et aurait été enregistré à partir du mois de janvier 2014 à Londres, en français et en anglais. Les britanniques d’Archive (Darius Keeler) ainsi que Chris Corner du groupe IAMX y prendraient également part. Le biographe Hugues Royer concède finalement qu’une sortie en 2015 est plus probable, le projet ayant pris du retard. Un nom circule déjà : Equinoxe. Au mois de juin 2015, le philosophe Michel Onfray laisse échapper un autre mot, "exogène", sans vouloir en dire plus... Reste à voir si une tournée sera montée pour 2016 ou 2017.

Au mois d’août, le compte Twitter de la Fnac annonce que le nouvel album de Mylène sortira en décembre 2015. Pascal Nègre confirme quelques instants plus tard que ce disque paraitra bien avant la fin d’année. On s’attend dès lors à voir arriver un premier extrait dès octobre (avant une possible présentation au public lors de la cérémonie des NRJ Music Awards, le 7 novembre).
Le 18 août, Polydor dévoile l’intitulé Constellations - sans préciser s’il s’agit du nom de l’album ou de son premier single - ainsi qu’une photo de la chanteuse enlacée par Sting... Le mot-dièse Nébuleuses est lâché de la même manière la semaine suivante. Le 28 août, on apprend que le duo avec Sting est en réalité la reprise de son titre Stolen Car, sorti en 2003 sur le disque Sacred Love. Selon le magazine Billboard, une sortie aux USA, sur le label Interscope, serait même envisagée...
En septembre, c’est Interstellaires qui s’impose finalement comme nom du disque. Les appellations précédemment annoncées filaient déjà la même métaphore cosmique... L’opus sortira plus tôt que prévu, le 6 novembre 2015, et ne contient pas d’autres duos que Stolen Car. Neuf titres sur onze ont été produits et co-écrits par Martin Kierszenbaum, fondateur du label Cherrytree Records et réalisateur de tubes pour Lady Gaga, ou T.A.T.U.

1. Interstellaires
2. Stolen Car
3. À rebours
4. C’est pas moi
5. Insondables
6. Love Song
7. Pas d’access
8. I Want You to Want Me
9. Voie lactée
10. City of Love
11. Un jour ou l’autre

EN ATTENDANT L’ALBUM...

- En décembre 2013, un nouveau projet avec Mylène Farmer a été annoncé par un chanteur dénommé Christophe Caul. Un démenti a néanmoins rapidement été envoyé indiquant que la star ne prendrait pas part directement à cet album et qu’il s’agirait simplement d’un disque de reprises, dans un registre "pop lyrique", par le groupe Camerata Illuminata. Une parution qui entre dans le cadre des 30 ans de carrière que Mylène fêtait en 2014.- Un an jour pour jour après le début de la tournée Timeless 2013, Mylène Farmer sortait la collection "Art Toys Monkey Me". Ces concepts originaux au format "Art Toy" ont été commercialisés en édition limitée à partir du 8 septembre 2014.- Les mois suivant, ce sont les neuf albums studio de Mylène qui bénéficiaient d’une réédition au format vinyle.- Alors que le nouvel opus se fait toujours attendre, un livre sur lequel est créditée la chanteuse parait le 15 mai 2015. Intitulé Fragile, il a été réalisé en collaboration avec la photographe Sylvie Lancrenon. Édité par la maison Anne Carrière, il succède au conte philosophique Lisa-Loup et le conteur (2003). Petite déception cependant : il ne se compose que de photos et de quelques paroles de chansons. En revanche, ces clichés sont exposés dans la galerie parisienne Acte 2 (7 rue Pierre-Louis Courier 75007) du 5 juin à la fin août 2015.- Mylène Farmer a illustré un conte philosophique, L’Étoile Polaire, écrit par Michel Onfray et qui paraîtra en novembre aux éditions Grasset.

(Source http://www.evous.fr)

Bernard Tapie - Réussir sa vie (1985)

Les news de l'autonne...

Sa dicographie :

Patrick Hernandez Born To Be Alive 2015 Dj WEBB Re Remix

Dédicace pour Bénédicte...

 Valérie Lagrange- La Folie 

Les news de l'autonne...

Rita Mitsouko & Sparks - Singing In The Shower  (1988)

 

Les news de l'autonne...

Bonus...

Sparks Années 1980

En 1979, Ron et Russell, décidant que la pérennité du groupe Sparks passera par une évolution musicale radicale, confient leur destin au célèbre producteur italo-allemand de Donna Summer, Giorgio Moroder. Ce dernier produit les albums N°1 In Heaven (1979) et Terminal Jive (1980) . Ces disques connaissent un important succès commercial, le premier au Royaume-Uni, le second, en France et en Allemagne avec le hit When I'm with you[réf. nécessaire].

À l'aube des années 1980, à nouveau accompagné par un backing-group formé à partir du groupe de Los Angeles Bates Motel, Sparks revient brièvement au rock avec Whomp That Sucker (1981) et le hit Funny face.

Suivent les albums Sparks In Outer Space (1983), Pulling Rabbits Out of a Hat (1984) et Music That You Can Dance To (1986).

En 1988 parait le disque Interior Design. La même année on remarque la participation du duo à l'album Marc & Robert du groupe français Les Rita Mitsouko : ils participent à trois des onze titres de l'édition CD (« Hip kit », le single « Singing in the Shower » et « Live in Las Vegas »).

(Source Wikipédia)

 

Sparks - The Number One Song In Heaven (1979)

Les news de l'autonne...

Sugarhill Gang - Rapper's Delight (1979)

Les news de l'autonne...

Rapper's Delight est une chanson du groupe américain Sugarhill Gang, bâtie sur la trame du titre Good Times de Chic.

Sorti en septembre 1979, Rapper's Delight est considéré comme le premier titre de rap à avoir atteint une renommée internationale. Les ventes du disque, qui s'est notamment classé 36e du Billboard Hot 100 et 3e du UK Singles Chart, sont estimées à plus de 10 millions d'exemplaires. Le magazine musical Rolling Stone a retenu Rapper's Delight dans sa liste des « 500 plus grandes chansons de tous les temps ». Le morceau figure au Registre national des enregistrements de la Bibliothèque du Congrès américain et est introduit au Grammy Hall of Fame en 2014.

(Source Wikipedia)

La suite de l'article:

Bonus...

Partager cet article

Repost 0
Published by Pascal-Tours
commenter cet article

commentaires

JP.M 31/10/2015 18:31

Salut Pascal, que de news en cette fin de mois. J'aime le travail de Jean Michel Jarre, un grand monsieur.
J'apprécie aussi Murray Head que j'ai vu à Nice en concert dans les années 80. Pour ce qui est du nouvel album de Mylène, je ne me suis pas encore penché sur le sujet mais elle fait partie des chanteuses françaises que j'aime beaucoup, à suivre. Merci pour l'article à propos du concert hommage à Steve Strange et le lien via mon blog, à bientôt :)

Pascal-Tours 31/10/2015 18:36

Bonjour Jean Paul,Merci pour ton petit mot...@+ Pascal

Présentation

  • : Musique années 80
  • Musique années 80
  • : vidéos clips années 80/90
  • Contact

Radio musiques-années 80

Recherche