Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
29 juillet 2011 5 29 /07 /juillet /2011 08:00

Bonjour,

Nouvelle interview : cette fois-ci, c’est Caroline Loeb qui a eu la gentillesse de me consacrer beaucoup de temps…

C’est les vacances, donc le moment idéal pour lire cette longue interview.

Comme beaucoup, j’en étais resté à son succès des années 80 mais, comme vous allez le découvrir dans cette rubrique, les talents de cette artiste sont multiples.

Caroline n’a pas hésité à me fournir de nombreux documents, j’espère que la rubrique sera à la hauteur  

Merci encore à Caroline pour son aide, ainsi qu’à Bénédicte et Arnault pour l’échange d’informations.

A bientôt,

Pascal

 

Caroline Loeb - C'est la ouate (1986)

carolineloeb002.jpg

 

 

Quels souvenirs gardez-vous des années 80 en général (tendance, politique, mode etc.…) ?

J’ai des souvenirs assez contrastés. D’une part, il y avait une folie, une exubérance, un déchaînement de looks assez inouï, de l’autre, un vrai désespoir, incarné par les punks. On était dans la suite de l’explosion de la société déclenchée par mai 68, où beaucoup de verrous avaient sauté. Ça a donné une génération porteuse de beaucoup d’énergie, mais aussi assez suicidaire. Quelqu’un comme Jean Paul Gaultier, qui a bricolé ses premiers défilés avec beaucoup de culot, faisant des bracelets de boîtes de conserve, est très emblématique de cette période. C’est un des tout premiers à avoir commencé à transgresser les genres, à faire défiler un autre type de femme que des mannequins filiformes, bref à jouer avec les codes pour les mélanger et proposer une vision plus libre d’eux-même aux femmes, et aux hommes.

Quels sont vos souvenirs et influences musicales de cette époque ?

J’écoutais de la musique tout le temps ! J’ai toujours adoré, d’une part la musique noire américaine, les rois du groove, les plus cools de tous, de Prince à Michael Jackson en passant par Curtis Mayfield, Kid Creole & the Coconuts, Earth, Wind & Fire ou Cameo, et d’autre part les chanteurs « littéraires », Gainsbourg, Nino Ferrer, Bashung, Hardy, Dutronc, Souchon, Daho…

Quels sont vos chanteurs ou groupes préférés de cette décennie ?

Prince, le plus grand, celui dont les concerts restent absolument inoubliables. Et puis les Rita Mitsouko, avec Catherine Ringer, une artiste immense, d’une inventivité et d’une originalité incroyable. Mais j’ai absolument adoré, et adore toujours ceux que je viens de citer plus haut…

Pensez-vous que cette décennie a été plus propice qu’actuellement à la création musicale et à l’émergence d’une multitude de groupes  et de chanteurs ?

Toutes les années sont propices à la création, mais ce qui fait la différence d’une décennie à l’autre, c’est l’accès du public aux artistes par les médias. Les années 80 avaient ceci de très particulier qu’elles correspondent à l’accession au pouvoir de Mitterrand, et avec lui à l’apparition des radios libres. Il y a eu quatre ans pendant lesquels des artistes de tous horizons avaient accès à des nouvelles radios, (Fun, NRJ, Skyrock) qui privilégiaient la créativité la plus débridée. Cet espace n’a pas duré longtemps, et l’on sait ce que sont devenues ces radios libres… Mais elles ont permis à toutes sortes de gens très différents d’émerger. Des Rita Mitsouko à Desireless, en passant par Elli Medeiros , Mylene Farmer ou Guesh Pati, ça a été aussi un moment pour où pas mal  de femmes hors normes, différentes se sont imposées. En plus, quand on avait du succès, on passait en boucle sur les trois chaînes, et sur toutes les radios, qui étaient beaucoup moins nombreuses qu’aujourd’hui, ce qui fait que nos tubes traversaient tous les milieux et tous les âges.

Depuis, avec la multiplication effrénée des médias et l’arrivé d’internet, les choses sont beaucoup plus segmentées, chaque milieu ayant son support média. Du coup, il n’y a plus, comme dans les années ’80, de tube transgénérationnel.

Comment expliquez-vous cette « nostalgie » et le succès des tubes années 80,  y compris dans la jeune génération ?

Peut-être  y trouvent-ils une fantaisie qui n’a plus vraiment accès aux médias aujourd’hui. Et le côté paillettes et extravagant de cette époque trouve t-il peut être un écho à leur besoin de legereté…

Quels souvenirs gardez-vous  de votre collaboration avec J.B Mondino pour votre premier album « Piranana » réalisé à New-York ?

J’ai beaucoup aimé travailler avec lui, même si cette période n’a pas duré très longtemps. On a fait des photos pour les pochettes de Michel Jonasz, Christophe, Alain Chamfort, Les Martin Circus… Des images pour Téléphone, Vogue… Il était très inventif, créant des visuels toujours très référencés, bourrés de clins d’œil aux grands photographes des années 30/40 ou au cinéma, avec un talent unique pour aller chercher la vérité des gens qu’il photographiait. Ce qui me passionne chez lui, c’est ce mélange d’exigence formelle, et d’émotion, de tendresse. Il était très insolent, très gonflé dans son rapport aux autres, on riait beaucoup, il m’a fascinée. Quand je me suis mise à faire de la mise en scène, je me suis aperçue que sa façon de faire avait laissé des traces.

Ce qui est amusant, c’est que quand il a fait son clip pour « La danse des mots », il n’a pris que des mecs, Ged Marlon, Farid Chopel, Marco Prince, et la seule fille, c’était moi !

Le clip...

Selon des informations trouvées sur le net, F.Mitterrand vous aurait cité dans une interview d’Yves Mourousi …info ou intox ?

Info ! J’ai d’ailleurs été invitée deux fois à déjeuner à l’Elysée.

Je le raconte dans mon blog, La Loeb en mode blog,

Le lien vers le site

Beaucoup de personnes sont restées sur votre période « 80 » alors que vous avez évolué musicalement, qu’en pensez vous ?

Ce qui est étrange pour moi, c’est de m’ être retrouvée dans cet espèce de tiroir des « one shots » des années 80, alors que je n’ai pas cessé de faire énormément de choses. En fait, je n’ai jamais autant bossé que depuis vingt ans ! Mais il y a parfois une paresse de certains journalistes à reconnaître ce travail. Heureusement, ils ne sont pas tous restés scotchés au tube, il y a de plus en plus de médias qui me suivent dans ce parcours atypique, et j’ai eu une presse extraordinaire pour mon spectacle « Mistinguett, Madonna et Moi » partout en France. En fait, depuis de nombreuses années, je passe de la mise en scène à l’écriture, à la chanson, à la radio ou à la télé avec bonheur, et j’ai envie de faire de plus en plus de choses.

Je suis régulièrement sur Radio Nova et tout récemment, j’ai eu la joie de faire l’émission d’Olivier Bellamy sur Radio Classique… Une heure et demie d’antenne avec un homme intelligent, curieux, passionné et fin… un pur bonheur ! Vos lecteurs peuvent d’ailleurs la podcaster…

Avez-vous des projets musicaux après la sortie de votre album  «  Perfect Crime » et que faites-vous actuellement ?

Des projets musicaux, je n’en manque pas… Je suis en train de travailler avec Thierry Illouz (qui a co-écrit des chansons avec Marie Nimier pour Juliette Greco, Eddy Mitchell et Delphine Volange) sur un nouvel album, et j’ai quelques nouveaux projets de mise en scène de spectacles musicaux en route.

Par ailleurs, le spectacle « Les bons becs en voyage de notes », que j’ai mis en scène, un petit bijou avec quatre clarinettistes, dont Florent Héau, une star chez les musiciens classiques, et un percussionniste, tourne beaucoup en France, et ils font un triomphe partout où ils passent.

Je serais aussi dés septembre sur Télé Mélody aux côtés de Christophe Renaud dans l’émission « Mélody ‘80 » qu’on co-présente, dans laquelle sont diffusés des clips et des lives de ces fameuses années ’80. Ça m’a beaucoup amusé d’enregistrer ces émissions, et je suis très heureuse de pouvoir annoncer que, grâce à Télé Mélody,  mon joli clip « Crime parfait », réalisé par Philippe Gautier et produit par Unreel, va enfin être visible ailleurs que sur le net !

 

2011-1543.jpg

 

 Caroline Loeb, née le 5 octobre 1955 à Neuilly-sur-Seine, est actrice, animatrice radio, chanteuse, metteuse en scène et écrivain française. Elle est la chanteuse et la co-auteure du tube des années 1980 C'est la ouate.

En 1983 Caroline Loeb sort son premier album, Piranana (Ze Records) dont elle écrit les paroles. Le disque est réalisé à New York, avec une pochette de Jean-Baptiste Mondino, dont elle a été styliste pour de nombreuses pochettes de disques (Christophe, Téléphone, Alain Chamfort, Michel Jonasz....). Comme styliste, elle travaille aussi avec Serge Gainsbourg pour son livre Bambou et les poupées. En 1986, elle acquiert une subite notoriété avec un titre dont elle est l'interprète et le co-auteur, C'est la ouate, qui précède son second album Loeb CD. La chanson devient un énorme tube en France et dans plusieurs pays (Italie, Allemagne, Argentine...). Elle est même citée par François Mitterrand, président de la République, lors d'une interview accordée à Yves Mourousi. Il s'en publie encore plusieurs versions chaque année (Gennaro Cosmo Parlato en Italie, Quentin Mosimann en France, Quaffe en Allemagne, le groupe Franco-Libanais Bamby and the dogs,une version bretonne qui la fait hurler de rire.

De 1995 à 1996, elle co-anime avec Laurent Petitguillaume et sous la direction de Pascale Breugnot une émission mensuelle de seconde partie de soirée sur TF1 : Scènes de Ménage. À la radio, on l'entendra dans son émission "radio Caroline" sur RTL 2 aux côtés d'Isabelle Alonso qui y fait ses débuts radiophoniques, ainsi que chez Laurent Ruquier, Philippe Bouvard, ou sur la City Radio et Radio Nova où elle fait régulièrement des chroniques culture.(Source Wikipédia)

http://fr.wikipedia.org/wiki/Caroline_Loeb

Caroline Loeb - A quoi tu penses? (1987)

 

carolineloeb001.jpg

 

 

Un article intéressant ;

Grazzia.jpg

 

  Bamby and the dogs...

Une autre approche!

   

le lien pour l'achat du premier album "Piranana", celui avec la pochette de Mondino enregistré à NY , remasterisé... 

Le site zerecords

 

C.Loeb-1-copie-1.jpg

Making of du clip "Crime Parfait" ...
Et le clip :

Les infos des  prochaines dates de spectacle ...

  Du 6 au 8 octobre au Nombril du Monde à Lyon (04 72 07 04 44)
blog La Loeb en mode blog:
les bons becs:

Partager cet article

Repost 0
Published by Pascal-Tours
commenter cet article

commentaires

Bénédicte 29/07/2011 10:12


Géniale ! Superbe ITW. Bravo j'ai beaucoup aimé c'est de l'excellent travail !


Pascal-Tours 29/07/2011 10:17



Bonjour Bénédicte,


 


Merci ! Effectivement beaucoup de travail…


Bises.


A bientôt.


Pascal



Présentation

  • : Musique années 80
  • Musique années 80
  • : vidéos clips années 80/90
  • Contact

Radio musiques-années 80

Recherche