Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
24 mai 2013 5 24 /05 /mai /2013 08:00

 

Bonjour,
Quelques clips pour retrouver un peu de soleil en ce mois de mai pluvieux.
Une découverte kitch grâce à nos amis de « eighties.fr », et quelques news comme d’habitude.
A bientôt.
Pascal

News...
POP FRANCE 80 REMIXES


L'album évenement où 18 artistes du Top 50 ont répondu présents en se faisant remixer de façon inédite par MS PROJECT !!

le Meilleur des Stars 80 " en Version inédites !!

POP FRANCE 80's REMIXES : Un projet inédit et ambitieux

Tous les titres cultes des années 80 sont inclus dans cette édition « Collector « 2cd

De " Goldorak " à " Une Autre Histoire " , " de " Voyage , voyage " à "Africa " en passant par " Eve Lève toi, Le coup de folie, Nuit Sauvage, Macumba, t'as le look Coco, Capitaine Abandonné..."

 

L' autobiographie de Rod Stewart

2013-05-20_161113.jpg

Dans une récente autobiographie, l'ex chanteur des Faces y va franco sur les révélations croustillantes, expliquant notamment par quelle voie détournée il consommait la cocaïne, histoire de ne pas s'abîmer le pif. Plus cracra que croquignolet.
La vie de rockstar n'est pas toujours une sympathique bulle de chewing-gum rose recouverte de strass et de paillettes. C'est même parfois un peu sale. Ainsi, la lecture de la dernière autobiographie de Rod Stewart (Rod: The Autobiography), relatée par SPIN, nous entraîne dans l'envers parfois glauque du décor. Heureusement, c'est raconté avec un peu d’auto-dérision par l'Anglais de 67 ans.
Résumé en 5 faits marquants:
1. Que les âmes sensibles prennent la peine de détourner le regard, il est ici question de cocaïne et d'anus, dans la même phrase : "Nous avons commencé à acheter des capsules anti-rhume à la pharmacie, se souvient Rod Stewart, les séparant en deux moitiés pour remplacer leur contenu avec une pincée de cocaïne, puis nous prenions les capsules par voie anale, où, bien sûr, le corps humain étant une chose merveilleuse, ils se dissolvent facilement dans le système". Very nice, Rod.
2. Le chanteur historique des Faces avoue avoir perdu sa virginité à l'âge de 16 ans, en compagnie d'une femme "plus vieille et plus large" que lui, sous un stand de bière au festival de jazz de Beaulieu, en 1961. Sa chanson "Maggie May" viendrait en partie de cette expérience primitive.
3. Rod et son pote Ronnie Wood (bassiste du Jeff Beck Group et guitariste des Faces) auraient refusé de montrer leur nouille à la célèbre groupie Cynthia Caster, trop intimidés par la taille spectaculaire de leur virils prédécesseurs, Jimi Hendrix et Eric Burdon, des Animals. "Évidemment ça aurait été un plaisir et un honneur, confie Stewart avec auto-dérision, mais Woodie et moi avons pris connaissance des spécimens plutôt avantageux qui nous avaient précédé. Nous avons alors réfléchi un instant à l'échelle plus modeste de nos propres attributs, et lui avons répondu : 'Hmm. Nan, je ne crois pas, merci.'"
4. Rod met à mal la très classe légende urbaine le concernant, selon laquelle "après avoir satisfait oralement des marins dans un bar gay de San Diego", il aurait avalé tellement de sperme qu'il aurait dû se faire un lavage d'estomac. Que nenni ! Ce mythe aurait été lancé par Tony Toon, son ancien impresario, dans un acte de vengeance qui aurait eu lieu juste après que Rod l'aie licencié. Correction de Rod : "Je n'ai donné du plaisir  avec ma bouche à un aucun marin, même solitaire... Et je n'ai jamais subi de lavage d'estomac, ni à cause de sperme de nature navale, ni d'aucune autre origine."
5. Pour finir sur une note plus légère, Rod avoue quelques bêtises de jeunesse dans ses mémoires. Il révèle ainsi sa recette magique pour sécher les cours de musique. Le coup de la "fausse nausée", vous connaissez ? Rod dévoile sa recette à base de patate écrasée, de carotte et d'eau, qu'il faut non pas ingurgiter, mais subrepticement jeter dans la cour d'école en guise de vomi. "Emballé c'est pesé", garantit Rod. "Adieu cours de musique, vous avez votre après-midi de libre."
(via Spin)
Par Eric VernayFollow @ericvernay

Le lien vers l'article...

Les années 80, corps du «déluge»

Le nouvel album du chanteur Alex Beaupain s’est nourri au Top 50. Playlist témoin.

Photo DR

L’idée était la suivante. On a demandé à Alex Beaupain d’établir sa playlist idéale des années 80 en vingt titres. Puis on a pris rendez-vous dans son petit appartement des Abbesses à Paris pour une séance d’écoute. Il avait tout préparé. Son ordinateur portable sur la table basse du salon, on a choisi de façon totalement subjective dix chansons (plus une) (1). Et laissé parler le chanteur…

«Portbail» (Alain Souchon)

«Je suis convaincu qu’Alain Souchon est celui qui a le plus inventé pour la chanson française depuis quarante ans. J’adore Portbail, une chanson un peu mystérieuse, une petite ballade minimaliste, comme il y en a toujours dans ses albums. Quand j’ai écrit Ça m’amuse plus, j’ai tout de suite vu que ça sentait très fort le Souchon. "Cette pluie m’a plu et puis plus", c’est évidemment directement inspiré de son "Pourquoi on s’est plu beaucoup et puis plus ?" Avant, par coquetterie, j’aurais essayé de masquer l’influence. Aujourd’hui, j’assume totalement. Je n’ai pas l’ambition d’inventer un nouveau style musical. Je pense qu’on est toujours la suite de quelque chose. D’ailleurs, quand j’écoute les chanteurs que j’aime, j’entends ceux qu’ils ont écoutés.»

«There is a light that never goes out» (The Smiths)

«Ma chanson préférée en anglais. Alors que moi j’ai toujours été très chanson française. C’est un copain, qui était, lui, très pop anglaise, qui me l’a fait découvrir. Aujourd’hui, cela reste un groupe que j’écoute beaucoup. Pour la sortie de mon album, j’ai eu l’idée d’éditer des 45-tours de pop anglaise interprétée en français. Un peu comme les yéyé l’ont fait dans les années 60. J’avais pensé à Pulp, Divine Comedy, Jimmy Sommerville… et bien sûr les Smiths. J’ai commencé à écrire les textes en français. Et puis j’ai eu un peu peur du ridicule. Je ne me voyais pas trop chanter après Morrissey. Je suis mégalomane comme tous les chanteurs, mais il y a quand même des limites.»

«Désirs désirs» (Laurent Voulzy)

«Ah génial ! J’adore cette chanson vraiment. C’est un peu le graal de tout chanteur français : faire sonner des trucs en français sur une musique pop. Souchon et Voulzy ont réussi le truc. Et puis, Véronique Jeannot a peut-être une voix de rien, mais elle chante bien. Il n’y a aucun second degré, rien de ridicule, là-dedans. J’aimerais bien la reprendre dans ma tournée. J’ai toujours récusé cette idée qu’une chanson pourrait être intemporelle. Pour moi, c’est tout le contraire : elle a évidemment une fonction à remonter le temps. Et c’est pour ça qu’elle est très émouvante.»

«SOS Amor» (Alain Bashung)

«Bashung, c’est évidemment la statue du Commandeur. Je l’ai vu en concert, j’ai tout acheté, tout écouté. Mais ce n’est pas un chanteur qui m’a directement influencé. Trop rocker, trop chic, pour que je puisse assumer tout ça. Et puis cette façon d’écrire des textes par une sorte de collage mystérieux, ce n’est pas ma façon de faire. Moi je suis très attaché à la structure des chansons. Même si j’adore les formules, les jeux de mots de ses textes. "Ton cri était presque parfait" ou "Tu m’as conquis j’t’adore". Parfois ça peut tourner à vide, mais là c’est génial.»

«Chante» (Les Forbans)

«La chanson est atroce, supra ringarde. Mais, je ne pouvais pas ne pas mettre les Forbans. Je n’aurais pas été honnête. C’est le premier 45-tours que j’ai acheté, avec mon argent. La pierre fondatrice de ma discothèque. J’avais 8 ans, j’étais un vrai fan, je voulais avoir une banane. La totale, quoi. Evidemment, mes parents, qui écoutaient Brassens et Ferré, trouvaient cela affligeant, mais j’ai toujours pensé que c’est très important de respecter le mauvais goût des enfants.»

«Ouragan» (Stéphanie de Monaco)

Comme beaucoup de tubes du Top 50 à l’époque, je n’ai pas pu assumer d’aimer cette chanson. Puis à 20 ans, quand on a déjà la nostalgie de ses 15 ans, on l’a beaucoup réécoutée en soirée. J’étais censé l’avoir détestée et je me suis aperçu que je la connaissais par cœur, comme si elle avait quelque chose que j’avais aimé inconsciemment. Aujourd’hui, je trouve que c’est une bonne chanson. Les paroles, la musique… et puis elle n’est pas si simple que ça à chanter. Je l’ai chantée en concert. Un vrai plaisir. Mon kif absolu aurait été que Stéphanie de Monaco me rejoigne.»

«Mistral Gagnant» (Renaud)

«Impossible de ne pas l’aimer. C’est devenu un titre patrimonial. C’est évidemment le rêve de tout chanteur : qu’une chanson vous échappe pour entrer au patrimoine. Ça ne peut pas être un but en soi, mais j’imagine quel bonheur ça doit procurer.»

«Keep me hanging on» (Kim Wilde)

«J’aurais pu choisir Cambodia, mais celle-ci, c’est vraiment la pop des années 80. Celle de Kylie Minogue, Madonna ou Cindy Lauper. Des chansons de filles, acidulées, un truc très honteux pour un garçon. J’ai renoncé sans trop de mal à devenir une girly star des années 80…»

«Le Grand sommeil» (Etienne Daho)

«Celui à qui mon passé me rattache le plus naturellement. Mais je crois que je m’en détache de plus en plus. Daho, c’est bizarre ; à l’époque il avait une image de chanteur pour midinettes, BCBG, un peu vendu au système sous prétexte qu’il vendait des disques. Mais pour moi, c’était tout le contraire : mon chanteur rebelle d’adolescent. Mes parents le détestaient ; eux, ils préféraient Renaud, c’était leur côté Télérama. Aujourd’hui, tout le monde aime Daho, des Inrocks à Télé 7 jours. Et puis il reste quand même la preuve qu’on peut faire une carrière sans avoir une voix de ténor. Et évidemment ça, ça me fait plaisir.»

«Joe le Taxi» (Vanessa Paradis)

«Peut-être la dernière star française. Paradis, elle a une aura, un glamour, qu’on ne trouve pas trop ailleurs : la rencontre de la star et de la chanteuse. Aujourd’hui, les chanteuses françaises ont plein d’autres choses, mais pas ça. J’aime beaucoup cette idée de vieillir avec ses idoles.» [On lui demande si dans les dix autres chansons, il y en a une qu’il veut absolument garder. Il répond : "Pull marine".]

«Pull marine» (Isabelle Adjani)

«Ma chanson préférée au monde. Tout est émouvant : les paroles sont belles, Adjani chante très bien. De toutes les façons, j’aime les actrices quand elles chantent. Il y a un truc pour le coup très très années 80 : le son, le clip vidéo, réalisé par Luc Besson, qui doit être à ce jour son meilleur film. Et puis, c’est une chanson de Gainsbourg… Avec lui, j’ai réalisé que faire des chansons peut aussi vouloir dire faire œuvre.»

(1) Les autres titres de la play list étaient : «Amoureux solitaires» (Lio), «Partir quand même» (Françoise Hardy), «Juste une balle perdue» (Taxi Girl), «la Fille du soleil» (Mikado), «Modern Love» (David Bowie), «Faith» (George Michael), «l’Ange déchu» (Jean-Louis Murat), «la Fille aux bas nylon» (Julien Clerc), «Souvenir» (OMD).

(Source Libération)
1987 en musique..

    22 février : mort du peintre Andy Warhol, David Bowie et le Velvet Underground sont en deuil
    9 mars : sortie de The Joshua Tree, album de la consécration pour le groupe U2
    3 mai : Suicide de Dalida dans sa maison de Montmartre
    8 août : Johnny Marr quitte les Smiths, bientôt suivi par Morrissey
    6 septembre : Reformation de Lynyrd Skynyrd qui donne son premier concert lors de la Volunteer Jam 13 au Starwood Amphitheatre de Nashville, TN..
    Premiers disques des rappeurs LL Cool J, Eric B. & Rakim, EPMD, KRS-One, NWA et Public Enemy.
    Naissance de la musique Techno à Détroit.
    Naissance du groupe Nirvana.
    Premières raves parties en Angleterre, après que le gouvernement conservateur ait mené une campagne contre la musique techno dans les Night Club, à cause de la consommation d’ecstasy.
    3 août : Sortie de l'album Hysteria, meilleur album de leur carrière musicale pour le groupe Def Leppard


    Freddie Mercury apprend qu'il est atteint du virus du SIDA.

 Succès de l'année en France
    La Fièvre dans le sang - Alain Chamfort
    C'est la ouate - Caroline Loeb
    Quelque chose dans mon cœur - Elsa
    Babacar - France Gall
    On se retrouvera - Francis Lalanne
    Étienne - Guesch Patti
    Les Tzars - Indochine
    Ève lève-toi - Julie Pietri
    Hélène - Julien Clerc
    Tes états d'âme Éric - Luna Parker
    Né quelque part - Maxime Le Forestier
    Sans contrefaçon - Mylène Farmer

    Tristana - Mylène Farmer
    Joe le taxi - Vanessa Paradis

     Combien de temps? - Stéphan Eicher
    Une autre histoire - Gérard Blanc
    Le monde est tellement con - Marc Lavoine
    La Bamba - Los Lobos

    Strangelove - Depeche Mode
    Never Let Me Down - Depeche Mode
    La Isla Bonita - Madonna
    Who's That Girl? - Madonna
    Bad - Michael Jackson
    Boys - Sabrina
    Englishman In New York - Sting

    Luka - Suzanne Vega
    With Or Without You - U2

 

La découverte kitch...

 Prefab Sprout - The King Of Rock 'N' Roll (1988)

Prefab_Sprout_The_King_of_Rock_-n-_Roll_single_cover.jpg

Prefab Sprout est un groupe de pop/rock anglais formé au début des années 1980 à Durham.
Bien qu'applaudi par la critique, le groupe n'a jamais trouvé un succès populaire de grande importance, même s'il a eu un certain impact au Royaume-Uni.
Leur premier simple fut Lions In My Own Garden: Exit Someone, sorti en 1982 dont le titre est un rétroacronyme de Limoges, ville où se trouvait alors la petite amie du chanteur Paddy McAloon.
Leur premier album fut Swoon en 1984, assemblage de chansons originales dans la veine de leur premier titre. Cet album manqua de peu le Top 20 anglais. L'année suivante, ils produisirent Steve McQueen (publié aux États-Unis sous le nom Two wheels Good suite à un conflit avec les héritiers de l'acteur). Il contient leur premier tube, When Love Breaks Down (#25 en Angleterre), et l'album rate une fois de plus de très près (#21) le Top 20 anglais.
Leur plus gros succès vint à la fin des années 1980 avec l'album From Langley Park To Memphis (en 1988, classé #5 au Royaume-Uni) qui contient le tube The King Of Rock'n'Roll (#7 en Angleterre) ainsi qu'une autre chanson emblématique du groupe, Cars and girls. Ce succès fut renouvelé au tout début des années 1990 avec l'album Jordan : The Comeback qui marcha très bien au Royaume-Uni (#7). Même si la musique y était plus accessible que dans leurs titres précédents, les paroles et le sujet étaient fort torturés et subjectifs (Paddy McAloon a souvent cité Stephen Sondheim parmi ses influences). Il contenait aussi plusieurs chansons allégoriques sur Jesse James et Elvis Presley.
En 1992, fut publiée une compilation, A Life Of Surprises - The Best Of Prefab Sprout qui représente leur meilleur classement dans leur pays natal (#3). Sept ans après leur dernier album studio, Prefab Sprout publie en 1997 Andromeda Heights(#7). Ecrit et enregistré dans le tout nouveau studio de Paddy McAloon, il a largement bénéficié de la production par ordinateur. C'est le premier album depuis "Steve McQueen" où le batteur Neil Conti n'apparaît pas.
En 2000, Prefab Sprout sort de sa semi-retraite et surprend tout le monde en annonçant une mini-tournée anglaise qui se terminera par une apparition au Fleadh Festival.
Le groupe publie The Gunman And Other Stories en 2001. Produit par Tony Visconti, et n'impliquant plus que Paddy McAloon et son frère Martin, l'album est constitué en majorité de chansons que Paddy avait écrites pour divers artistes (principalement pour Jimmy Nail et son "Crocodile Shoes", ou Cher ("The Gunman"), et dont il donne sa propre interprétation.
En 2003 sort "I Trawl The Megahertz", sous le nom de Paddy McAloon. Ce projet ambitieux, largement instrumental ou ponctué de la voix d'une narratrice, a été développé par McAloon sur ordinateur alors qu'il se remettait d'une opération aux yeux. "I Trawl The Megahertz" est en fait l'un des nombreux albums écrits et enregistrés sous forme de démos par Paddy durant les années 90 et qui ne sont jamais sortis.
En 2007, Sony réédite en double cd l'album "Steve McQueen" dans une version remasterisée. L'album principal est accompagné d'un second cd qui en présente huit chansons sous forme acoustique, enregistrées par Paddy en 2007.
Le nouvel album du groupe, Let's Change the World with Music, est sorti le 7 septembre 2009. Il fait partie de la longue série d'albums non sortis par le groupe. Ecrit et enregistré à l'origine en 1992, il avait vu sa sortie repoussée à l'époque en faveur de la compilation "A Life Of Surprises". Il a été masterisé au début 2009 par Calum Malcom, qui avait co-produit Andromeda Heights et mixé I Trawl the Megahertz.

(Source Wikipédia)

L'article de nos amis eighties

Repost 0
Published by Pascal-Tours
commenter cet article
3 mai 2013 5 03 /05 /mai /2013 08:00

Bonjour,

Surpris ? Quel lien peut-il y avoir entre MmeThacher et les années 80…

Hormis qu'elle a été ministre pendant cette période, elle a inspiré bon nombre de chansons pas spécialement tendres envers elle !

Même chez nous, Renaud nous fait une chanson qui, à l’époque, avait quelque peu froissé nos amis anglais.

J’avais l’idée de faire un article quand je suis tombé sur celui du Figaro qui retrace de façon magistrale cette décennie ; je vous laisse découvrir ce long article.

Sinon, en bonus, quelques news…

A bientôt,

Pascal 

Les news...

Les enfants de Balavoine préparent un album de reprises de leur père

daniel-balavoine1.jpg

Les enfants de Daniel Balavoine préparent un coffret sur leur père avec un disque de reprises et un portrait du chanteur en DVD.

Depuis sept ans, ils se sont fait remarquer en découvrant Zaz, en misant sur Elisa Tovati et en créant le spectacle musical « Cendrillon », resté quatre saisons à l’affiche à Paris… Mais pour leur nouveau projet, qu’ils nous dévoilent en exclusivité, les producteurs de spectacles et de disques Play On regardent dans le rétroviseur.
Leurs dirigeants, Julien Godin et Sébastien Duclos, préparent pour la fin de l’année un hommage à Daniel Balavoine, disparu il y a 27 ans.
Cet hommage à la star des années 1980, à ses hymnes immortels (du « Chanteur » à « Mon fils, ma bataille »), et à son engagement humanitaire, prendra la forme d’un coffret, avec un disque de reprises, un documentaire, des photos et des archives. « Nous avons eu l’idée avant la sortie et le succès de Génération Goldman, promettent Julien Godin et Sébastien Duclos. Nous l’avons proposée aux enfants de Daniel Balavoine, qui gèrent son héritage artistique. Ils ont aimé l’idée de montrer les différentes facettes de leur père. Ce sera le premier hommage auquel ils participent et probablement le dernier. »
Un seul album de reprises était sorti en 2000, sans marquer les esprits. Celui-ci sera supervisé par ses enfants, Joana, née peu après le décès de son père, et son frère Jérémie, 28 ans, tous deux musiciens. L’enregistrement aura lieu cet été sous la houlette de Dominique Blanc-Francard (Eicher, Clerc, Biolay, Bruni) avec une quinzaine d’artistes. Des contacts ont été pris avec Francis Cabrel, Calogero, Marc Lavoine, MC Solaar, Jean-Louis Aubert, Chimène Badi… « Des artistes que Daniel Balavoine aimait ou qu’il aimerait aujourd’hui, insiste Julien Godin. Il n’y aura aucun compromis. L’important, c’est la sincérité. »
Le documentaire, avec des images jamais vues, aura aussi pour but de faire découvrir à la nouvelle génération qui n’a pas connu Daniel Balavoine, sa personnalité riche et son parcours hors des sentiers battus. « Montrer que sa vie ne se résume pas à l’image d’Epinal du Paris-Dakar et de François Mitterrand », résume Sébastien Duclos. Quant au disque, il contiendra des enregistrements inédits… « Ses enfants cherchent dans leur malle, conclut, mystérieux, Julien Godin. Et elle contient des trésors! »
(Source le Parisien)

Daniel Balavoine - L'aziza (1985)

Daniel_Balavoine_L_Aziza.jpg

Les confidences de Caroline Loeb
Invitée sur Non Stop People, Caroline Loeb a accepté de répondre à nos questions. L'interprète du célèbre tube "C'est la ouate", qui fait aujourd'hui partie du patrimoine musical national, se confie sur ses futurs projets. big_photo-7-_51656b27007f7.jpg

Caroline, comment expliquez-vous l’énorme succès de la tournée "Stars 80" ?
Je pense que le succès de la tournée est lié au fait que ce sont des chansons que tout le monde connaît par cœur. C'est la bande son d’une époque plus fun, plus légère. Il n’y a pas une boom sans nos chansons., Donc les gens s’éclatent. Stars 80, c’est une espèce de boom géante, avec 4 000, 5 000, 8 000 voire 50 000 personnes. Le spectacle est vraiment superbe, il y a des effets de lumière, huit danseurs merveilleux, et les tubes s'enchaînent ! Il y a vraiment une très belle énergie sur scène, c’est un beau spectacle.

Prenez-vous toujours autant de plaisir à chanter sur scène ?
Évidemment ! De toute façon, je chante dans ce spectacle, je chante aussi dans mes spectacles à moi. C'est évidemment très différent parce que Stars 80, c’est l’artillerie lourde ! C’est une énorme organisation, alors que dans mes spectacles, c’est plus intimiste. Mais j’aime bien, aussi, jouer avec un musicien pendant une heure et demie, et puis embarquer le public juste avec mon énergie, dans des choses que les gens ne connaissent pas forcément. L'enjeu n'est pas le même.

Vous avez ensuite fait du cinéma et du théâtre, comment s’est opéré ce virage ?
Il n’y a pas de virage en fait ! J’ai tout d’abord fait du théâtre, j’ai d’abord été comédienne. J’ai fait un premier film en 1978 et j’ai joué ma première pièce de théâtre, dans laquelle j’avais six rôles. Ensuite, j’ai fait de la chanson. Après la chanson, j’ai fait de la mise en scène, cela fait 20 ans que j’en fais, et je travaille avec des gens incroyables et dans de très beaux lieux. Ça fait donc longtemps que je fais plein de choses différentes.

Quelles sont vos prochaines actualités ?
Je vais être sur scène au mois de juillet pour le Festival d’Avignon, dans le spectacle "George Sand et moi !", avec des chansons originales et une mise en scène d'Alex Lutz. Je viens également de tourner dans une série pour France 3 avec Véronique Jannot et Lionnel Astier. Je vais mettre en scène le prochain spectacle de Lio, intitulé "Rouge" et…d’autres choses qui arriveront plus tard.

Pourquoi avoir décidé de créer un spectacle, "Mistinguett, Madonna et moi" ?
Tout simplement parce que j’adore les personnages de Music Hall, et j’apprécie les gens atypiques. J’aime bien les femmes qui réinventent, qui sortent des codes imposés par la société et par les hommes. Les femmes qui font bouger les choses, ça me plait.

Où est-ce que vous vous épanouissez le plus ?
Quand on me demande si je préfère faire une chose à une autre, je réponds que j'aime tout ! En réalité, j’aime autant écrire que mettre en scène. C’est un plaisir différent puisque ça touche une fibre différente. Mais c’est un luxe suprême de pouvoir faire toutes ces différentes choses. Autrement, j’adore dormir.

Que pensez-vous de la publicité MAAF, qui adapte votre célèbre tube ?
Mais vive la pub MAAF ! C’est formidable ! Ça l’est d’autant plus que je suis co-auteur, donc je gagne un peu d'argent à chaque fois qu’elle passe. Je trouve aussi qu’ils ont vraiment réussi leur campagne avec le clin d’œil à "Palace" de Jean-Michel Ribes. Je trouve la publicité très réussie, très sympa.

Retrouvez toute l'actualité de Caroline Loeb sur son site internet carolineloeb.fr

Claryce Dieuleveux

  (Source © Non Stop People)

Margaret Thatcher, de Pink Floyd à Renaud

Et si «Maggie» avait, sans le vouloir, inspiré quelques-uns des plus beaux moments du rock anglais pendant sa résidence au 10 Downing Street (1979-1990)?
Dans les années 1980, la prendre à partie était presque devenu un sport national, pratiqué assidûment par les musiciens issus principalement des mouvements punk et new wave. Pink Floyd, groupe des années 1970, avait pris les devants avant même l'accession de la Dame de fer au pouvoir. Et, des années avant l'ouverture de l'Eurostar, le chanteur Renaud avait gâté les relations diplomatiques entre nos deux pays en s'en prenant violemment à la Britannique dans le tube Miss Maggie : «Les assassins sont tous des frères/ Pas une femme pour rivaliser/ A part peut-être Madame Thatcher/ (…) Moi, je me changerai en chien/ Si je peux rester sur la Terre/ Et comme réverbère quotidien/ Je m'offrirai Madame Thatcher.»
Renaud - Miss Maggie (1985)

 RENAUD-tirage-All-miss-maggie-A.jpg
Le chanteur français décroche un tube qui réjouit la France et scandalise la Grande-Bretagne. Il y pourfend la personnalité autoritaire de la Dame de fer.

 

Pink Floyd - Pigs - Three Different Ones (1977)
Pink-Floyd-Animal-Instincts-1974-Front.jpg

Deux ans avant son accession au pouvoir, la chef de l'opposition conservatrice est l'objet d'un couplet féroce écrit par Roger Waters, qui consacrera d'autres textes à la future premier ministre.

 

Iron Maiden - Sanctuary (1980)2013-05-01_123342.jpg

Sur la pochette du single Sanctuary, publié en mai 1980, le groupe de hard rock britannique met en scène son personnage Eddie en train de poignarder Margaret Thatcher alors qu'elle venait d'arracher l'affiche du groupe.

 

The Jam -Town Called Malice (1982)

 jamtownmailice.jpg
Membre actif de The Red Wedge, collectif de rockers anglais engagés à gauche (Billy Bragg, Jimmy Somerville...), Paul Weller dédie ce titre qui se classera en tête des hit-parades anglais.

 

The Specials - Ghost Town (1981)

ghosttown.jpg

Cette chanson nostalgique de 1981 a été inspirée à son auteur, Jerry Dammers, par l'observation du pays alors dirigé par Margaret Thatcher, qui avait restreint l'accès à la culture aux jeunes Britanniques.

 

Robert Wyatt - Shipbuilding (1982)

 robert-wyatt-shipbuilding-1982-9.jpg
Écrite par Elvis Costello pendant la guerre des Malouines, la chanson offre un tube à l'ancien batteur de Soft Machine, Robert Wyatt. Le texte évoque les ouvriers des chantiers navals appelés à la construction de navires de guerre.

 

The Clash - London Calling (1979)

 THE-CLASH---London-calling.jpg
Fer de lance du mouvement punk, le groupe de Joe Strummer et Mick Jones a bousculé l'establishment sur une poignée de disques phares. Le double album London Calling est leur chef-d'œuvre.

 

Morrissey - Margaret on the Guillotine (1988)

 2389714_diapo-thatcher-et-la-culture.jpg
Quelques années après The Queen Is Dead, l'ancien chanteur des Smiths règle son compte à la Dame de fer, qui aborde la fin de son long règne. Ce parolier d'exception confirme son engagement tous azimuts.

 

Crass - How Does It Feel to Be the Mother of a Thousand Dead (1982)

Crass-How-Does-If-Feel-518711 
Ces punks anglais radicaux ont consacré l'essentiel de leur répertoire à contester l'autorité, le pouvoir en place. Pour eux, Margaret Thatcher a constitué une cible de choix, notamment après la guerre des Malouines.


The Beat - Stand Down Margaret (1980)
41Q26c634ML._SL500_AA280_.jpg

Plus confidentiel à l'étranger que les fers de lance du 2 Tone anglais, ce groupe métissé a incarné tout ce que Thatcher exécrait dans l'Angleterre de la fin des années 1970. Il était donc légitime qu'ils lui répliquent en chanson.

 

 

(Source le Figaro)

Bonus....

 

Elvis Costello - Tramp the Dirt Town  (1982)

tramp-the-dirt-down-badge.png

Encore plus virulent, le chanteur Elvis Costello s’en prend nommément au Premier ministre dans "Tramp the Dirt Town" : "When England was the whore of the world, Margaret was her madam" ("Quand l'Angleterre était la putain du monde, Margaret en était la proxénète"). Charming.

(Source France24) 

 

  Genesis Land of Confusion (1986)

 

genesis_-_land_of_confusion.jpg 


 

Repost 0
Published by Pascal-Tours
commenter cet article
12 avril 2013 5 12 /04 /avril /2013 08:00

Salut, 

Aujourd’hui quelques news, encore une découverte grâce  au site eighties.fr.

Découverte surprenante ! Catégorie kitch ? A vous de voir…

Un clip de Désireless avec un lien pour l’acheter et le recevoir avec une dédicace.

Le bonus avec un clip improbable tant au niveau du look que de la chorégraphie de François Feldman... 

En supplément un retour sur la carrière de Yves Simon dans les années 80.

On se retrouve dans trois semaines après les vacances.

Bon week-end et bonnes vacances.

Pascal

Les news de Bénédicte ;    

Axel-Bauer-copie-1.jpg

Delta-Machine.jpg

Pour écouter gratuitement et légalement l'album : Le lien...

  DESIRELESS & Operation Of The Sun - JOHN 

 Pour nous soutenir, vous pouvez acheter ce CD (Deluxe edition). Vous le recevrez chez vous, signé par Desireless
http://desirelessoots.wix.com/dragon

1987 en musique..

    22 février : mort du peintre Andy Warhol, David Bowie et le Velvet Underground sont en deuil
    9 mars : sortie de The Joshua Tree, album de la consécration pour le groupe U2
    3 mai : Suicide de Dalida dans sa maison de Montmartre
    8 août : Johnny Marr quitte les Smiths, bientôt suivi par Morrissey
    6 septembre : Reformation de Lynyrd Skynyrd qui donne son premier concert lors de la Volunteer Jam 13 au Starwood Amphitheatre de Nashville, TN..
    Premiers disques des rappeurs LL Cool J, Eric B. & Rakim, EPMD, KRS-One, NWA et Public Enemy.
    Naissance de la musique Techno à Détroit.
    Naissance du groupe Nirvana.
    Premières raves parties en Angleterre, après que le gouvernement conservateur ait mené une campagne contre la musique techno dans les Night Club, à cause de la consommation d’ecstasy.
    3 août : Sortie de l'album Hysteria, meilleur album de leur carrière musicale pour le groupe Def Leppard

 

   Freddie Mercury apprend qu'il est atteint du virus du SIDA. 

Tigertailz - Love Bomb Baby (1989)

 tigertailz-50.jpg

2013-04-06_185022.jpg

(Source eighties.fr)

Le lien vers la suite de l'article...

  

Patrick Juvet - Getting To The Heart Of Me (1983)


 patrick-juvet-getting-to-the-heart-of-me01.JPG

 

Bonus...

François Feldman - Obsession (1985)

Yves Simon - Amazoniaque (1983)

yves_simon-amazoniaque_s.jpg

Son père est cheminot à Contrexéville (Vosges), sa mère est serveuse, puis infirmière. Ses parents lui offrent un accordéon diatonique à l'âge de huit ans.
Il raconte dans une émission de télé avoir été fasciné à l'âge de 16 ans par le chanteur Salvatore Adamo qui vient à l'âge de 17 ans de remporter la finale d'un concours et concrétise alors son rêve de devenir auteur et interprète1.
Après le bac, il s'inscrit à la faculté de lettres à Nancy, puis à 19 ans, il monte à Paris pour s'inscrire à l'université et préparer le concours d'entrée à l'IDHEC (l'école de cinéma). Après un diplôme de lettres, il part voyager en Europe et aux États-Unis.
Il enregistre deux 33 tours en 1967 (Ne t'en fais pas petite fille) et en 1969 (La Planète endormie), qui passent inaperçus.
Parallèlement, il écrit des romans. En 1971, paraît Les Jours en couleur, puis L'Homme arc-en-ciel, qui sont des succès. Il va travailler pour le magazine Actuel et pour la radio Europe 1.
En 1972, il sort un 45 tours : Les Gauloises bleues. Il va faire la première partie de Georges Brassens avec Maxime Le Forestier et Philippe Chatel.
Les succès vont ensuite s'enchaîner tant en disques (Au Pays des merveilles de Juliet, grand prix de l'Académie du disque, etc.) qu'en romans. Néanmoins, fin 1977, il abandonne la scène, qui lui prend trop de temps et d'énergie. En 1978, Yves Simon produit le 45 tours de Patrick Dewaere2. Il continue de composer avec un rythme moins soutenu et préfère se consacrer prioritairement à la littérature qui lui assure une renommée saluée par la critique (Prix des Libraires en 1988, puis Prix Médicis en 1991) et un succès public. Aussi, il se fait de plus en plus rare à la télévision. En 1999, il publie Intempestives qu'il produit avec Michel Coeuriot. L'album est caractérisé par des arrangements orchestraux et le mélange de sonorités rock, classiques et arabisantes. Au niveau des textes, Yves Simon se montre engagé dans les problèmes de son temps. Il raconte le sort des femmes afghanes prisonnières des talibans de Kaboul (Les souffrantes), il prend position en faveur de l'adolescente criminelle Florence Rey (Pardonnez), il évoque la vie dans les banlieues (Des cités des pleurs), parle du dialogue entre l'orient et l'occident... D'autres chansons ont une inspiration plus personnelle (Je te prie d'oublier). Je me souviens est un hommage à Georges Perec. En 2007, il publie Rumeurs, un album aux tonalités mélancoliques et aux sonorités dépouillées. Il y partage le micro avec Françoise Hardy sur Aux fenêtres de ma vie, qui parle du temps qui file, une thématique qui se prolonge dans les nostalgiques Cet enfant et Les Embruns de la jeunesse. Il y confie ses doutes (J'ai peur), ses amours (Les filles ont des sentiments) ou ses préoccupations (Des oursons blancs dans nos bras). En juillet 2007, il renoue avec la scène après trente ans d'absence aux Francofolies de La Rochelle, puis de Spa.(Source Wikipédia)

Le site d'Yves Simon

YVES SIMON - Qu'est ce que sera demain (1982)888880295101.jpg

Yves Simon - L'Abyssinie (1985)

 

Yves Simon - Barcelone

Simon-Yves-Barcelone-Tropiques-45-Tours-77586430_ML.jpg

 

 


 


 

Repost 0
Published by Pascal-Tours
commenter cet article
29 mars 2013 5 29 /03 /mars /2013 09:00

Bonjour,

Peu de news cette semaine, une découverte grâce  à mes amis du site eighties.fr.

Une nouveauté pour moi, n’hésitez pas à découvrir leur site web et à écouter leurs nouvelles compositions.

Bon week-end de Pâques.

@+

Pascal

 

Depeche-mode.jpg 

(Source 20minutes)

1986 en musique..

14 janvier : Daniel Balavoine décède dans un accident d'hélicoptère lors du Paris Dakar. Le mois suivant, le single L'Aziza se classera numéro un du Top 50 et son album Sauver l'amour obtiendra la Victoire de la musique du meilleur album à titre posthume.
23 janvier : Premières introductions au Rock and Roll Hall of Fame : Chuck Berry, James Brown, Ray Charles, Fats Domino, The Everly Brothers, Buddy Holly, Jerry Lee Lewis et Elvis Presley.
29 mars : La chanson Rock Me Amadeus du chanteur autrichien Falco est la première chanson en allemand à devenir numéro 1 aux États-Unis.

21 avril : séparation du groupe Telephone.
10 juin : le premier album du groupe de doom metal suédois Candlemass, Epicus Doomicus Metallicus, est publié.
9 août : Dernier concert de Queen à Stevenage (Royaume-Uni), en conclusion du Magic tour.
2 septembre : Ouverture de la station Musique Plus au Québec, première chaîne francophone à diffuser exclusivement des vidéo-clips.
26 septembre : Le bassiste de Metallica, Cliff Burton meurt des suites d'un accident de bus en Suède quelques mois seulement après la sortie de l'album Master of Puppets.
Septembre : sortie de Walk This Way par Aerosmith et Run DMC, première collaboration d'un groupe de rock avec un groupe de rap.

La tournée pour Amnesty International réunit Peter Gabriel, Bruce Springsteen, U2, Sting et Tracy Chapman.
Le vidéo-clip débarque en France, grâce à Libertine de Mylène Farmer, ce qui pousse les chaînes télévisées à lancer des programmes de clips 

Découverte...

2013-03-23_190434.jpg

(Source eighties.fr)

La suite de l'article...

The Proclaimers - I'm Gonna Be (1988)

Simple Minds - Don't You (1988)

simple_minds_the_breakfast_club_dont_you_forget_about_me_ex.jpg

En live...

a
Découverte surprenante made in Japan...
images.jpg
Le Yellow Magic Orchestra est un groupe japonais d'electro-pop formé en 1978.
Les membres principaux du groupe sont Haruomi Hosono (basse), Yukihiro Takahashi (batterie) et Ryuichi Sakamoto (claviers).
Le groupe était au départ un projet solo de Hosono, les deux autres membres ayant été recrutés en tant que cuisiniers. L'idée était de concevoir un album fusionnant l'exotica orientaliste (voir leur reprise de Firecracker de Martin Denny) avec des instruments électroniques modernes. Le premier album devient vite très populaire.
Utilisant abondamment les synthétiseurs, les samplers et la musique issue des ordinateurs qui devenaient accessible, leur influence s'étendit au delà du Japon. On considère le groupe comme des défricheurs de la musique pop-électronique ; leur musique continue d'être remixée et samplée par des artistes contemporains.
Le groupe cesse son activité en 1984, chacun des trois membres poursuivant une carrière solo.
Le groupe est plus connu au Japon sous l'acronyme YMO
Au début des années 2000 Hosono et Takahashi se sont réunis dans un projet appelé "Sketch Show".
Le groupe se produit quelquefois en concert au grand complet sous le nom de Human Audio Sponge.
En 2007, le groupe se reforme sous le nom de HASYMO (qui est la combinaison des initiales de Human Audio Sponge et Yellow Magic Orchestra).
(Source Wikipédia)
Repost 0
Published by Pascal-Tours
commenter cet article
15 mars 2013 5 15 /03 /mars /2013 09:00

Bonjour,

Cette semaine un peu d’infos et une découverte : Caroline Loeb  chez T.Ardisson en 1988 à voir absolument…

Côté vidéo un retour sur Sylvester et son titre You make me feel  à travers toutes les reprises de cette chanson qui reste pour moi le top du disco.

Votre préférence ? 1978,1989 ou 1997…

Ensuite le groupe "Marquis de Sade" à redécouvrir.

Bon week-end.

@+

Pascal

Vu sur le site de Jean Paul:

"Concert dans les airs avec Kim Wilde" 

 Une experience inoubliable et un vertitable bonheur pour les 128 passagers qui ont eu la chance d'avoir un billet pour un vol assez particulier à bord d'un boeing 767 de la British Airways.
Les font récoltés étaient en faveur de l'association  Comic Relief
Le concert acoustique offert au public à 13000 mètres d'altitude se composait de plusieurs artistes avec  Bananarama, Tony Hadley (Spandau Ballet) et du groupe Go West. Kim était accompagnée de son frère Ricky, sa nièce Scarlett ainsi que de son guitariste Neil Jones avec également dans l'avion Sean J Vincent.

(source  day-by-day-kim-wilde  )

La suite de l'article

Depeche mode:

Grand jeu concours pour écouter l’album en avant 1ère !

concours-depechemode-2013Exclu DepecheMode.fr ! Gagnez votre invitation pour aller écouter en avant-1ère l’intégralité du nouvel album de Depeche Mode dans les locaux de Sony Music à Paris :

http://www.depechemode.fr/concours

Dépêchez-vous de participer !

Stars80, la tournée...

2013-03-02_185949.jpg 

Caroline Loeb est l'invitée de Thierry Ardisson aux Bains Douche. Elle interprète "Mots croisés" en début et fin d'interview.Elle parle de son itinéraire au cinema, à la télévision, de ses albums, de ses complexes...

 Les news de Bénédicte ;  

2013-03-02_164546.jpg

 sans-titre.png

  Lien pour la télécharger légalement...

1985 en musique...
    5 mars : Première diffusion sur plus de 5 000 stations de radio dans le monde de la chanson We Are the World du supergroupe USA for Africa.
    7 mars : Sortie de la chanson We Are the World écrite par Michael Jackson et Lionel Richie dont les bénéfices seront versés à la lutte contre la famine en Éthiopie.
    21 mars : Création à San Francisco (États-Unis) de «Harmonielehre» de John Adams par le San Francisco Symphony, sous la direction de Edo de Waart.
    25 mars : Prince obtient l'Oscar de la meilleure musique de film pour Purple Rain
    1er mai : Brothers in Arms de Dire Straits est un succès international, l'album est no 1 dans 27 pays et est le 1er Compact Disc à dépasser le million d'exemplaire.
    13 juillet : Live Aid : concerts géants à Wembley (Londres) et au JFK Stadium de Philadelphie (É.-U.) en soutien au Band Aid et à USA for Africa. La prestation de Freddie Mercury, lors de ce concert est considérée comme la plus grande prestation rock de tous les temps.[réf. souhaitée]
    Roger Waters quitte le groupe Pink Floyd et les attaque en justice pour leur enlever le nom du groupe.
    Naissance du groupe Guns N' Roses, composé des guitaristes Slash et Izzy Stradlin, du chanteur Axl Rose, du bassiste Duff McKagan et du batteur Steven Adler.
    Création du groupe de rap français Assassin
    Naissance du groupe Erasure.
    Run-DMC sort l'album King Of Rock

Sylvester -You make me feel (1978)

768891.jpg

Jimmy Somerville - You make me feel (1989)

Jimmy-Somerville-You-Make-Me-Feel-521537.jpg

 
Byron Stingily -  You Make Me Feel (1997)

byron-stingily-you-make-me-feel.jpg

Byron Stingily, de son vrai nom Byron Stingley, est un chanteur de soul, de r'n'b, de garage et de house né à Chicago aux États-Unis. Il fut le leader du groupe Ten City.
Il dirige le label de musique Stingily Music.

 
Bonus...
Etats Unis : phénomène disco (1978)

Reportage illustrant l'importance du phénomène disco aux Etats Unis et plus précisément dans une discothèque réputée, le studio 54. Nombreux plans de l'intérieur du club, des danseurs et interview d'un responsable (en français). Rencontre avec le musicienCERRONE qui différencie le public américain du public français.
(Source INA)
Marquis de Sade - Wanda's Loving Boy (1981)
68306-1.jpg
Marquis de Sade est le groupe le plus représentatif de ce qu'on a appelé à partir de 1979 la scène rock rennaise. Ce courant musical du rock français répondait à la new wave anglaise dans un style où se mélangeaient aussi bien les influences du Velvet Underground, de la trilogie berlinoise de David Bowie (les albums Low, Heroes, Lodger), des vigoureux concerts des Stranglers (les albums Raven, No More Heroes), mais également du funk blanc des Talking Heads. Les autres meneurs de cette scène rennaise étaient Kalashnikov, Tohu Bohu, Ubik, Sax Pustuls, Niagara, Etienne Daho et d'autres, leur dénominateur commun étant le duo de saxophonistes Daniel Paboeuf et Philippe Herpin, que l'on entend sur quasiment chacun des albums de ces groupes, y compris bien sûr de Marquis de Sade. Le festival des Rencontres Trans Musicales de Rennes, qui existe toujours, est l'héritier de cette scène depuis sa première édition en 1979.
Au-delà de la fusion musicale qui a donné naissance à cette scène rennaise, le style de Marquis de Sade était celui d'un rock adulte, volontiers sombre et dépressif. Les paroles des chansons étaient en français ou en anglais avec quelques traits d'allemand. Ces chansons abordent des thèmes « européens », durs, complètement dénués d'humour et parfois un peu prétentieux : drogues, maladies, soumission, violence, endoctrinement, camps de travail, apocalypse. Très soutenu par le magazine branché Actuel, Marquis de Sade a été jusqu'à poser sur sa couverture avec la légende : « Les jeunes gens modernes aiment leurs mamans ».
La carrière de Marquis de Sade a été brève puisqu'ils n'ont sorti que deux albums. Le premier, Dantzig Twist (1979), contient les classiques Conrad Veidt, Set In Motion Memories et Walls. Le son brut, très marqué post-punk, fait ensuite place sur Rue de Siam (1980) à une production plus sophistiquée et un mélange d'influences new wave et funk. Le groupe n'a malheureusement connu qu'un succès public limité et seul le public « branché » le soutenait. De nombreux changements de personnel ont émaillé la carrière pourtant brève du groupe.
En 1981, des différends d'ordre artistique entre le guitariste Franck Darcel et le chanteur Philippe Pascal firent éclater le groupe, le premier fondant Octobre, le second Marc Seberg. L'écoute des albums de ces deux groupes rend perplexe sur les différends artistiques des deux leaders, car le style de Marquis de Sade s'y retrouve quasiment à l'identique. Marc Seberg continua jusqu'en 1990 et sortit plusieurs albums de très bon niveau, Philippe Pascal continuant ensuite sa carrière au sein de diverses formations. Octobre ne survécut que deux ans, sortant deux albums, Next Year in Asia (en fait un EP 6 titres) et Paolino Parc, malheureusement jamais réédités en CD. Plusieurs membres d'Octobre formèrent le groupe Senso, dont le bassiste était Pascal Obispo.
Avec du recul, Marquis de Sade apparaît comme un groupe culte qui a laissé une influence profonde dans le rock français des années 1980 et au-delà.
(source Wikipédia)
Marquis de Sade la suite... 

Vidéo de 1979

Repost 0
Published by Pascal-Tours
commenter cet article
1 mars 2013 5 01 /03 /mars /2013 09:00

Bonjour,

Cette semaine pas trop de news faute de temps…

Un article sur Toto qui sera bientôt de passage à Tours ; dans le lien menant sur leur site, vous trouverez toutes les dates de leur tournée à travers la France et l‘Europe.

Un bonus, trouvé en rangeant une pile de 45 tours : bon, je l’admets, on est hors années 80 mais cela reste à redécouvrir.

Bon week-end à tous.

Pascal

1984 en musique...
    1984 : Sur TF1 à 14h, Sydney, premier animateur noir à la télévision française, anime l'émission H.I.P. H.O.P. traitant du rap, du break, du graff, et tout ce qui tourne autour de ce mouvement. Le rap français commence alors à se répandre dans toute la France, et tout particulièrement dans les milieux défavorisés.
    1984 : David Guetta âgé de 17 ans débute sa carrière de DJ.
    27 février : Le nouvel album de Queen, The Works, est publié. Il contient notamment Radio Ga Ga et I Want to Break Free.
    1er avril : l'immense chanteur soul Marvin Gaye meurt tragiquement
    5 avril : l'album Synchronicity du groupe Police est numéro 1 et reçoit un MTV Award.
    24 avril : Annonce de la reformation du groupe Deep Purple, le groupe sortira deux mois plus tard l'album Perfect Strangers.
    24 juin : sortie de l'album Born in the U.S.A. de Bruce Springsteen
    25 juin : sortie de l'album Purple Rain et du film du même nom par Prince. L'artiste sera le premier à avoir un film, un album et un single au top des charts : le succès est mondial.
    25 novembre : Le Band Aid enregistre Do they know it's Christmas time?

(Source Wikipédia)

Le chanteur Daniel Darc est mort

article_DanielDarc2.jpg

Daniel Darc, chanteur du groupe Taxi Girl avant de mener une carrière solo, est mort jeudi 28 février, a-t-on appris auprès de sa maison de disques Jive Epic/Sony.

Le chanteur a été retrouvé mort dans un appartement du XIe arrondissement de Paris, selon une source proche de l'enquête, qui a précisé que sa mort serait liée à une absorption d'alcool et de médicaments. Il avait 53 ans.
Né Daniel Rozoum, le 20 mai 1959, à Paris, il a chanté dans le groupe Taxi Girl de 1978 à 1986, aux côtés de Mirwais. Le groupe, mêlant punk et new wave, a notamment connu un succès fulgurant avec le single Cherchez le garçon.

Très influencé par le mouvement punk, Daniel Darc avait fait du rock un mode de vie. Parfois jusqu'à l'extrême. Ainsi, en 1979, n'avait-il pas hésité à se trancher les veines sur scène. Visage racé, silhouette voûtée et bras entièrement couverts de tatouages, il a emprunté des chemins tortueux, entre "galères" et abus de drogue et d'alcool qui ont abîmé sa santé.
PESTIFÉRÉ
Après la fin de Taxi Girl, en 1986, il avait poursuivi une carrière solo. Longtemps considéré comme un pestiféré par l'industrie du disque, Daniel Darc avait signé en 2004 un retour foudroyant avec Crève Cœur, l'un des meilleurs albums de cette année-là, (environ 60 000 ventes), ce qui lui avait valu à 45 ans une Victoire de la musique de l'album révélation de l'année.
"Sans le punk et l'écriture, je serais forcément mort ou en prison, parce que rien d'autre ne m'intéresse. Il n'y a qu'avec ça que j'arrive à me débarrasser un peu de tout ce qui me fait chier", avait-il confié en 2005. "J'aime pas jouer les vieux cons, mais je viens d'un moment où le rock était dangereux, avait-il encore dit. J'aime ce danger-là."
Au sujet de la drogue, il avait également dit : "Quand les gens disent 'problèmes de drogue', je dis 'solutions de drogue'. Sans les drogues, je serais mort depuis longtemps, j'aurais pas pu supporter tout ce qui se passe."
Fan de toujours de Johnny Cash et du rock, surtout américain, il s'était converti au protestantisme en 1997 (il était d'origine juive).
Son dernier album, La Taille de mon âme, est sorti en 2011.

( Source Le monde)

Toto à Tours...

2013-02-26_211216.jpg

Le lien...

Toto - Africa (1982)  

2013-02-24_192526-copie-1.jpg

 

Toto est un groupe de rock américain formé dans les années 1970 à Los Angeles en Californie par Jeff Porcaro (batterie) et David Paich (clavier), auxquels se joignent Steve Lukather (guitare), Steve Porcaro (claviers), David Hungate (basse) et Bobby Kimball (chant).
Au début des années 1980, le groupe atteint la consécration avec son album Toto IV, mais les médias américains se déchaînent contre la formation1. Cependant, elle demeure populaire en Europe et au Japon. En 1982, Mike Porcaro remplace David Hungate à la basse. En 1992, Toto doit faire face à la mort accidentelle de son membre co-fondateur, Jeff Porcaro. Il est remplacé par l'Anglais Simon Phillips.
En 34 ans de carrière, Toto enregistre douze disques studioNotes 1 vendue à trente millions d'exemplaires et quatre albums live. Il remporte par ailleurs sept Grammy Awards. Des hits tels que Hold the line, Africa, Rosanna sont des références qui ont donné une grande notoriété au groupe.
Toto enregistre en février 2006 Falling in Between et son single Bottom of Your Soul2. Entre 1979 et 2007, le groupe effectue une trentaine de tournées internationales.
Le 6 juin 2008, Steve Lukather, alors seul membre de la formation d'origine, annonce sur son site web son départ de Toto et la dissolution du groupe4. Peu de temps après, le groupe confirme l'information par le biais d'un communiqué posté sur le site officiel.
En 2010, Toto se reforme pour une tournée estivale en Europe afin de soutenir son bassiste Mike Porcaro, atteint de la maladie de Charcot. Pour ce retour sur scène, le groupe se compose de Steve Lukather, David Paich, Steve Porcaro, Joseph Williams et Simon Phillips. Après l'intégration inattendue de Leland Sklar à la basse en 2007 pour la tournée mondiale, Toto fait cette fois-ci appel à un autre bassiste légendaire : Nathan East.
Depuis cette date, le groupe repart en tournée chaque été.

(Source Wikipédia)

la suite de l'article..

Le site de Toto

TOTO - Hold the Line (1978)

toto_hold_line.jpg

Toto - Rosanna (1982)

6786.jpg 

  Nick Kamen - I Promised Myself

Nick-Kamen-I-Promised-Myself-36652.jpg 

Resonance - Ok Chicago (1973)

resonance-ok-chicago-yellow-train-single.jpg

 

Une guitare wah wah nerveuse, des crissements de pneus, une course poursuite dans les rues de Chicago... une BO de film blaxploitation ?

Non, il s'agit en fait d'un 45t, datant de 1973, d'origine européenne et même...française car derrière le pseudo "Résonance" se cache en réalité un certain Pierre Bachelet.

(Source A-briefer-history-of-funk)

 

Repost 0
Published by Pascal-Tours
commenter cet article
16 février 2013 6 16 /02 /février /2013 09:00

Bonjour,

Aujourd’hui retour sur la carrière d’Eddy Grant et un bonus à découvrir…

Dans les news la sortie d’une compile « Pop France 80 ».

Un article de nos amis du site eighties sur Bruno Grimaldi, un très bon résumé comme ils en ont l’habitude.

Il me reste à vous souhaiter un bon week-end.

@+

Pascal

 

Indochine : Black City Parade fait l'unanimité...

c56192d4-74e6-11e2-9be6-d1314332ae8f-493x328.jpg

2013-02-12 231935

(Source Le Figaro)

 

Pop-Patsy.jpg

  1983 en musique...
    mars : David Bowie sort Let's Dance, énorme succès de cette année.
    5 au 10 avril : 7e édition du Printemps de Bourges
    30 avril : mort du bluesman Muddy Waters
    16 mai : Première exécution du Moonwalk par Michael Jackson lors du festival Motown (sur le titre Billie Jean)
    28 mai : début en Californie du grand festival rock de trois jours : US Festival'83.
    20 août : La station pirate anglophone Radio Caroline reprend ses émissions au beau milieu de la mer du Nord.
    été : après la sortie de l'album War en avril, U2 donne un concert au Red Rocks de Denver qui sera enregistré pour l'album Under a Blood Red Sky. U2 est élu groupe de l'année par le magazine Rolling Stone
    18 septembre: les membres du groupe heavy metal Kiss apparaissent pour la première fois en public sans leurs maquillages.
    mi-septembre : la chanson Sweet Dreams (Are Made of This) de Eurythmics est n°1 aux États-Unis
    Le groupe de rap Run DMC sort ses premiers disques.
    Formation du groupe de rock californien Red Hot Chili Peppers.
    Formation du groupe de rock français Les Thugs.
    Renaissance du rock progressif avec l'album Script for a Jester's Tear de Marillion.
    2 décembre : Première diffusion du clip Thriller de Michael Jackson.
(Source Wikipédia)

2013-02-09 124331

(Source eighties)

La suite de l'article...

Bruno Grimaldi-Retour de manivelle (1985)

 

 

Eddie Grant- Do you feel my love (1980)

113937003.jpgz

Né en Guyana, le jeune Eddy Grant et ses parents s'installèrent à Londres en Angleterre, plus précisément dans le quartier de Kentish Town.
Auteur, compositeur et guitariste du groupe The Equals, Eddy Grant connaît son premier succès avec le titre "Baby Come Back". Cette chanson resta longtemps en tête des ventes de singles en Angleterre. Suite à un problème pulmonaire et une infection cardiaque, Eddy Grant quitta l'Angleterre pour la Guyana afin de se reposer. Se séparant du groupe The Equals, il se concentre sur sa carrière solo.
En homme d'affaires avisé, Eddy Grant possède son propre studio d'enregistrement et un label de disque appelé Ice Records. Ce qui lui permet d'être l'un des rares artistes qui détient les droits de ses propres chansons. À la suite du succès de "Living on the Frontline" en 1979, Il a réussi à racheter l'ensemble de ses enregistrements avec le groupe The Equals.
Sa carrière solo est à son apogée dans les années 1980 avec "Do You Feel My Love" (1980), "Electric Avenue" (1983) ou encore "Gimme Hope Jo'anna" de 1988 qui est dédié à Nelson Mandela ; Jo'anna étant la contraction de la ville sud-africaine de Johannesburg.
Eddy Grant est aussi connu pour avoir écrit "Police On My Back" repris par The Clash sur leur album Sandinista.

(Source Wikipédia)

Eddy Grant - Electric Avenue (1983)

Eddy-Grant---Electric-Avenue--Remix---Peter-Black-.jpeg

Laurent Voulzy-Rockollection (1977)

voulzy_80.jpg

 

Lisa Stansfield - All Around The World (1989)

Imagen-16.png

Originaire du nord-est de l'Angleterre, Lisa Stansfield débute sa carrière à la télévision en tant que présentatrice puis dans la musique au sein du groupe The blue zone.
Elle sortira son premier album solo "Affection" en 89 d'où est extrait "All Around The World". C'est grâce à ce titre que Lisa Stansfield connait le succès à travers le monde.
En 91, "Real Love" sort dans les bacs et elle enregistre une nouvelle version de "All Around The World" au coté de son idole Barry White.
Après une longue absence, elle revient avec un album eponyme en 1997 suivi de "Face Up" en 2001 ainsi que "The Moment" en 2005, ce dernier ayant été co-écrit avec Trevor Horn ...

(Source Flash 80)

Le site de Lisa Stansfield ...

Bonus... 

Patrick Timsit - Manies ma nana (1988)

1692.jpg

 

Repost 0
Published by Pascal-Tours
commenter cet article
1 février 2013 5 01 /02 /février /2013 09:00

Salut,

Aujourd’hui plein d’infos intéressantes, une vidéo à voir sur France 3 avec des extraits de clips des années 80 entre autres…

Dans l’air du temps une interview de Nicola Sirkis sur le mariage homosexuel  et un retour sur un article sur Téléphone.

Je vous laisse découvrir les articles agrémentés comme d’habitude de quelques vidéos, notamment un clip inédit avec Marie-José Perec ...

A bientôt.

Pascal

VIDEO. Murray Head, Nicoletta... En manif au Virgin Megastore

VIDÉO. Des artistes se sont mobilisés pour sauver les emplois de la chaîne de magasins culturels. Ils ont pris la parole dans la grande surface des Champs-Elysées.

Le lien...

Toujours l'actu de Murray Head une itv à écouter pour découvrir 3 nouveaux titres issus de l'album "My Back Pages" de Murray Head... 
L'entrée des artistes

Retour sur un article interressant de France Info;

Téléphone © EMI - Jean-Baptiste Mondino

C'est l'Arlésienne. Depuis vingt-six ans ans, depuis que Téléphone a disparu, les fans rêvent d'une renaissance. Le succès serait assuré : une grande tournée, des concerts au stades de France. Le groupe de rock a encore un public, tous ceux qui se rappellent cette décennie 1976-1986 : 470 concerts, six millions d'albums vendus, et des tubes à foison : "Un autre monde, "Cendrillon", "La bombe humaine", "Ca c'est vraiment toi...". Le parfum musical du début des années 1980.

Ca a failli marcher, plusieurs fois. Une première tournée est annoncée pour l'année 2000. Elle est annulée. Une deuxième fois, en 2010, c'est presque officiel : une tournée aurait lieu en 2012, ou en 2013, au plus tard. Aujourd'hui, il n'en est plus question. Dans le nouveau numéro de M, le magazine du Monde, Gérard Davet et Fabrice Lhomme consacrent une longue enquête à Téléphone. Ils révèlent les rancoeurs entre les membres du groupe.

Ils sont quatre : Jean-Louis Aubert, bien sûr, qui chante et joue de la guitare ; Richard Kolinka, à la batterie ; Louis Bertignac, à la guitare et la quatrième, la moins connue, Corine Marienneau, la bassiste de Téléphone. Première révélation : en 1999, alors qu'un retour du groupe est envisagé, Jean-Louis Aubert contacte l'INPI, l'Institut national de la propriété industrielle. Il dépose officiellement la "marque" Téléphone. A son nom, sans consulter les autres. Dix ans après, il renouvelle l'opération (il faut le faire tous les dix ans). Corine Marienneau ne le supporte pas. Elle dépose le nom à son tour. Une rupture symbolique. Téléphone est déchiré.

Corine Marienneau, la seule femme du groupe, celle qui se sent tenue à l'écart. Deux fois, en 2009 et en 2010, elle écrit aux autres : elle est prête à renouer. Elle ne reçoit aucune réponse. En revanche, selon le magazine du Monde, la même année, en 2010, il est question de reformer le groupe sans elle. Un dédommagement est même envisagé : 200 000 versés à Corinne Marienneau pour qu'elle accepte de se retirer. Richard Kolinka affirme que c'est une fausse rumeur.

Le mal est fait. La tension est à son comble. Comment l'expliquer ? D'abord, il y a eu les histoires d'amour. La passion. Corinne Marienneau avec Louis Bertignac, puis avec Jean-Louis Aubert. Il y a aussi les histoires d'argent et la prééminence de Jean-Louis Aubert. Depuis 1983, et un contrat à la SACEM, le leader de Téléphone touche 40% des droits d'auteur ; les autres, seulement 20%. Des quatre, c'est lui qui a le mieux réussi. Derrière les tubes, la réalité financière. Les rancoeurs et les ego. Le conte de fée semble loin. Heureusement, il reste les chansons.

(Source France Info)

  Les grands du rire... 

Yves Lecoq met en perspective des sketches inoubliables et la nouvelle génération d'humoristes, en compagnie d'invités qui connaissent parfaitement le monde de la télévision.

invité :

Head Murray, Lara Catherine, François Frédéric, Pierrat Emmanuel, Tex , Closets François de, Ventura Clélia

Le lien vers la vidéo

Une série d’articles top à lire:

2013-01-30_212500.jpg

La suite de l'article

 Les news de Bénédicte ;   

Nicola Sirkis sur le mariage homosexuel : ''Pourquoi est-ce qu'ils n'auraient pas les mêmes droits que nous ?''

Lire : Nicola Sirkis sur le mariage homosexuel : ''Pourquoi est-ce qu'ils n'auraient pas les mêmes droits que nous ?''

Indochine : Un album en 2013

L'album Black City Parade, très attendu par les nombreux fans d'Indochine, sortira le 11 février prochain. Nicola Sirkis, leader emblématique de ce groupe fondé dans les années 80 et chanteur de l'ambiguë Troisième Sexe, ne pouvait pas se taire au sujet du "mariage pour tous", et des manifestations contre l'union homosexuelle s'étant déroulées le 13 janvier. Dans le magazine Muse & Out, l'artiste a confié sa colère.
"On me traite quelques fois de salope, de p*dé, de drogué", déplore Nicola Sirkis. "La vague d'homophobie actuelle m'a donné envie d'aborder ce thème", poursuit le chanteur, qui évoque ce sujet dans le titre inédit College Boy. "J'ai lu des articles dans la presse qui m'ont révolté. Des gamins qui se font massacrer parce qu'ils sont p*dés", s'insurge Nicola Sirkis. "Des lesbiennes qui sont assassinées en Afrique du Sud, qui subissent des viols correctifs. Je l'ai fait par respect pour les gens qui ont le courage de s'assumer. Aussi, je l'ai fait en réponse aux propos homophobes qu'a tenus Sexion d'Assaut". Si Nicola Sirkis affirme ne pas être homosexuel mais plutôt "lesbienne", il croit fermement au mariage homosexuel. "Pourquoi est-ce que, tout d'un coup, parce que deux garçons ou deux filles s'aiment, ils n'auraient pas droit aux mêmes droits que nous ?", se demande-t-il.
L'interview, menée par la journaliste Clarisse Mérigeot, se poursuit de façon plus légère. Nicola Sirkis y révèle qu'il a toujours eu peur de perdre ses cheveux et qu'il ne connaît pas l'existence de Robert Pattinson. Le chanteur, hypocondriaque, se confie sur son secret pour rester jeune et souple : "J'ai une barre horizontale. J'y fais des assouplissements avec mon collant. J'aime beaucoup la grâce des danseurs", explique-t-il. Nicola Sirkis, au style vestimentaire plutôt sombre, avoue qu'il aime les couleurs explosives uniquement pour ses sous-vêtements. "J'ai des slips de fille de chez American Apparel. Je les aime beaucoup. J'en ai des roses, des rouges, des violets...". Des révélations qui ne manqueront pas d'étonner les admirateurs du chanteur, âgé de 53 ans.
(Source http://people.voila.fr )
(Photo © Abaca)

Desireless XP2, "Nul ne sait" Maxi 10 titres, "L'oeuf du dragon" !

Nouvel EP "XP2"

Nouvel EP de Desireless XP2 faisant suite à l'EP « L'expérience Humaine » paru en 2011. Au programme de cet EP, 6 nouveaux titres écrits et composés par Alec Mansion. (Sauf la petite ballade
plage 6 « Au bout du chemin » 100 % Clo, le diminutif du vrai nom de Desireless, Claudie). A découvrir de jolies ballades ("Le chemin", "Nom de Dieu") et les énergiques "Desireless in NY" et son duo avec Joniece  Jamison "Personne ne m'a dit". Livret 12 pages illustrées avec textes des chansons.
La chaîne vidéo youtube de Desireless
http://www.youtube.com/user/desirelessclo?feature=watch
Mais Desireless ne se limite pas à cet EP, puisque depuis quelques semaines est disponible le Maxi CD 10 titres « Nul ne sait », fruit de sa collaboration avec Esteban. Au programme également un remix de « Voyage, Voyage ». « Nul ne sait » Original Version & Florida Sunset Remix sont disponibles sur l'album « More Love & Good Vibrations » (édition double CD digipack, édition double CD coffret + poster en cadeau) ainsi que sur la compilation « Plastic Pop From Paris - Album Montmartre ». http://www.fglmusic.com/produit.php?id=1374
Enfin, desireless c'est aussi « L'oeuf du Dragon, » collaboration menée avec Antoine, un projet Electro, qui se joue et se vit en LIVE ! De nombreuses dates de concerts se mettent en place pour 2013 !
http://desireless.bandcamp.com
Pour vous tenir indormé de l'actu de Desireless connectez-vous à sa page facebook
https://www.facebook.com/DESIRELESSPAGE?fref=ts

 (Source http://80s-records.blogspot.fr)

 

Axel Bauer de retour avec le single "Souviens-toi", extrait de l'album "Peaux de serpents"

Axel Bauer se fera une place chez les disquaires le 4 mars avec son nouvel album "Peaux de serpents", dont le premier extrait "Souviens-toi" vient d'être envoyé aux radios. L'interprète de "Cargo de nuit" parviendra-t-il à revenir sur le devant de la scène ?
C
Crédits photo : pochette du nouvel album d'Axel Bauer
Une chose est sûre, Axel Bauer publiera bien son nouvel album le 4 mars, sur le label Acceleration. Le chanteur s'est vu remettre son contrat chez Universal suite aux mauvais chiffres de ventes de son dernier disque "Bad Cowboy", sorti en 2006. Une « renaissance » selon l'artiste, qui s'est confié au site Music Waves, révélant que les évolutions au sein du label Mercury ne correspondaient plus vraiment à ce qu'il recherchait : « Au début, c'était un petit label d'auteurs compositeurs prestigieux : Gainsbourg, Barbara … et puis ça a viré. Le label est devenu le chantre des interprètes issus de la Star Academy. L'ambiance a changé. La pression était constante sur l'artistique et j'en avais assez de modifier mes compos pour qu'elles passent en radio » a-t-il précisé à nos confrères. 
"La liberté retrouvée, le renouveau, cela m'a stimulé"
Le chanteur n'a pas sa langue dans sa poche et reproche même à son ancienne équipe de l'avoir laissé tomber. « La liberté retrouvée, le renouveau, cela m'a stimulé » explique Axel Bauer à Music Waves, révélant que son départ d'Universal lui a redonné l'envie d'écrire, tout comme la rencontre avec Marcel Kanche, « qui a donné le ton à l'écriture de cet album ». Ensemble, ils ont travaillé sur un septième album intitulé "Peaux de serpents", avec la participation de Gérard Manset sur le titre "Le jour de çà" et Brigitte Fontaine sur le titre "Elle est SM". Le batteur Aymerick Westrich (Cassius et Phœnix) a lui aussi apporté sa pierre à l'édifice pour un disque décrit par l'interprète comme étant « Bashungien ». En guise de préambule, c'est le titre "Souviens-toi" qui est proposé aux radios. Le titre midtempo surprenant annonce la couleur et donne de la consistance aux propos d'Axel Bauer
(Source http://www.chartsinfrance.net )
Ecoutez un extrait du nouveau single d'Axel Bauer, "Souviens-toi" :

Telephone - La Bombe Humaine (1979)

c001a170-c7eb-11e0-be7b-3e283aca3183.jpg


La Bombe humaine est sortie en 1979. Cette année-là, rien ne va plus. Second choc pétrolier. Crise de la sidérurgie. Crise de la mémoire collective avec le tollé déclenché par le négationniste Robert Faurisson, qui remet en cause l'existence des chambres à gaz. Départ définitif du paquebot France, revendu à un armateur norvégien. Révélation par Le Canard enchaîné de l'affaire des diamants de Bokassa, mettant en cause le président Valéry Giscard d'Estaing. Les scandales tombent en cascade. La jeunesse a de quoi s'énerver. Et celle qui a du talent va le chanter. Pas un chant de désabusés, ni même d'incrédules, mais un chant de partisans d'une certaine révolution. Voici Téléphone, qui électrise depuis trois ans la scène rock française, ressuscitée grâce à trois garçons et une fille d'une vingtaine d'années: Jean-Louis Aubert, Louis Bertignac, Richard Kolinka et Corine Marienneau. Aucune star parmi eux, mais une même longueur d'onde et une énergie puisée dans le public. Surtout, «pour la première fois, on écoutait des chansons rock en français dont on n'avait pas honte», se souvient Alain Wais, spécialiste du genre et qui a suivi toute la carrière du groupe. Ceux qui les écoutent sont des «kids» âgés de 14 à 18 ans. Génération des problèmes existentiels mais aussi des espoirs. Aubert parle son langage. Alors, forcément, quand cette âme de poète et gueule de mauvais garçon à la Mick Jagger écrit La Bombe humaine, le titre explose.

(Source le figaro)

La suite de l'article


AXEL BAUER - Eteins la lumière (1990)

19802.jpg

Marie-José Perec - Maladie d'amour

 

Chris Rea - The road to hell (1988)
Chris-Rea-The-Road-To-Hell-1989

 


Repost 0
Published by Pascal-Tours
commenter cet article
18 janvier 2013 5 18 /01 /janvier /2013 09:00

Bonjour,

Voila  une année qui commence par une interview de … si je vous dis Félicita ?

Bien sur c’est  Romina Power et Albano, j’ai contacté récemment Romina qui a accepté immédiatement de répondre à mon questionnaire spécial « années 80 ».

La carrière de Romina commence dans les années 70, continue dans les années 80  (période qui nous intéresse) et actuellement Romina sort un album en solo qui mérite d’être découvert…

Je peux rajouter que depuis les années 80, Romina a touché au théâtre, au cinéma et à la peinture ! une artiste écléctique...

Vous trouverez aussi cet article en anglais, à la demande de Rose pour les fans anglophones…

Je remercie pour leur aide Romina et Rose qui distribuent le nouvel album de Romina, et Valérie pour sa précieuse aide à la traduction des articles.

A bientôt,

Pascal

Print0001-copie-1.JPG 

Al Bano & Romina Power ( Et je suis à toi ) Version Française 1979 

 

Al Bano & Romina Power - SHARAZAN (1981)

al-bano-e-romina-power-sharazan-baby.jpg

 

Un grand talent international reconnu dans le monde entier en tant que chanteuse-compositeur-interprète. Romina est née à Los Angeles, en Californie et est la fille aînée de l'acteur Tyrone Power et sa seconde épouse, l'actrice Linda Christian.

Après le divorce ses parents en 1956, Romina Power  à voyagé à travers le monde, mais  a résidé principalement au Mexique et en Italie, où elle a passé une grande partie de son enfance.

Romina a fait une partie de sa scolarité dans un pensionnat en Angleterre, où elle découvre la musique émergente des années 60. Inspiré par les Beatles et Bob Dylan, elle commence à composer sa propre musique.

Apres l’Angleterre, Romina part  à Rome, en Italie, où elle est découverte et lancée comme jeune actrice à l'âge de 14 ans. Elle apparaît dans les rôles principaux, principalement dans les films italiens.

Romina ce produit dans le film  "Nel Sole", une comédie musical italienne, produit à la fin des années 60, oú elle  rencontre son futur mari, le chanteur Al Bano Carrisi. Ils se marient en 1970, après avoir travaillé ensemble sur l'enregistrement de son premier single "Acqua di Mare", qui était le gagnant du "Bar Festival", une compétition estivale majeure mettant en vedette les artistes italiens les plus populaires de l'époque.
Al Bano & Romina Power vont chanter en duo en 1975, et auront beaucoup  de succès dans divers pays d'Amérique latine et d'Europe, parmi lesquels l'Allemagne, l'Autriche, l'Espagne, l'URSS et la Roumanie, où, après la chute du secrétaire général du Parti communiste et président Nicolae Ceausescu, leur chanson, "Liberta", a été joué à la radio nationale.
En 1980, Al Bano & Romina Power remporte le prix spécial Kawakami au festival pop de Yamaha au Japon.
En 1984, ils remportent le prestigieux festival de San Remo en Italie avec la chanson "Ci sara".
Le duo chant devenus des noms familiers à travers l'Europe avec des tubes comme "Felicita", "Tu, tu soltanto", "Sempre sempre", "Liberta", "Sharazan" et ont une base de fans énorme qui existe encore aujourd'hui.
Le couple a divorcé en 1999. Ils ont quatre enfants.
Depuis 2000, Romina a organisé des expositions de ses peintures à Venise, Rome Milan, Florence, Los Angeles et Santa Monica.
Romina  a présenté plusieurs spectacles de variétés à la télévision italienne, et en tant qu'actrice, elle a récité pendant trois ans dans "Les monologues du vagin» sur la scène italienne de 2004 à 2006.
Elle a aussi publié plusieurs livres, notament de fiction.
En 2004, elle se rend en Inde avec son fils Carrisi-Power Yari, où elle écrit et réalise son premier film "Upaya."
En 2007, elle s'installe aux Etats-Unis, pour échapper  aux paparasi de la presse italienne et pour aider sa mère, atteinte d’un cancer du colon.
En Août 2011, Romina renoue avec sa passion de la musique avec le producteur Fred Cannon, avec qui elle avait travaillé dans le passé en Italie et en France.

Fred Cannon découvre que Romina a réalisé un album inédit "Da Lontano", enregistré en 1998, produit par elle avec Yari Carrisi-Power et Maurizio Fabrizio et réussi à la convaincre de le produire.
Grace à   la touche géniale de l'ingénieur du son, le légendaire Greg Lukens et  de son associé Colin Peterson, l'album devient une réalité.
En Juin 2012 l’album est commercialisé grâce au label Rose Drake et la maison de production "Creative Music Network», qui obtient un contrat d'exclusivité pour la commercialisation et la distribution dans le monde entier.

(source Creativeanddreams/traduction "musiques-annees80.over-blog.com")  

Al Bano & Romina Power-Et je suis à toi Version Française 1979

 

Al Bano & Romina Power - Felicita (1982)

Al-Bano---Romina-Power---Felicita--1993-.JPGa

Quels souvenirs gardez-vous des années 80 en général (tendance, politique, mode etc.…) ;
J'ai beaucoup, beaucoup de souvenirs! Deux de mes filles sont nées dans les années 80 et 4 de mes chansons se sont retrouvées dans le top 10 italien. Je ne m'intéressais pas à la politique en ce temps-là et la mode était plus intéressante dans les années 60.
Quels sont vos souvenirs et influences musicales de cette époque et quelle était vos chanteurs ou groupes préférés ;
Mes chanteurs et groupes préférés: les Beatles, Simon et Garfunkel et Bob Dylan. J'adore aussi la musique brésilienne et les chants indiens.
Pensez-vous que cette décennie 80 a été plus propice qu’actuellement à la création musicale et à l’émergence d’une multitude de groupes et de chanteurs;
Je pense que les années 60 ont été le commencement d'une nouvelle ère musicale qui a ouvert de nouvelles possibilités sans précédent pour les compositeurs, les groupes et les chanteurs.
Comment expliquez-vous cette « nostalgie » et le succès des tubes années 80 y compris dans la jeune génération surtout en France ;
Je ne saurais comment l'expliquer, je ne la comprends pas.
Les années80 reviennent en force en France, grâce notamment à un film sur les stars des années80, quand est’ il au US ;
Aucune idée. Je préfère les périodes musicales françaises précédentes.
Pouvez vous nous parler du début de votre duo en 1975 avec Albano ;
Albano et moi-même avons enregistré nos premières chansons ensemble en 1969. Je crois que "Storia di due innammorati" était notre première chanson ensemble. C'était fun. J'ai toujours aimé composer et chanter des chansons quand j'étais en pensionnat. J'avais enregistré une chanson avant de rencontrer Albano, mais sans grand succès. Puis en 1969, il composa pour moi "Acqua di mare" et ma carrière de chanteuse pop démarra en gagnant un prestigieux festival de musique. Ma chanson était dans tous les juke box italiens pendant tout l'été.
En 1980, vous remporter le prix spécial Kawakami au festival pop de Yamaha au Japon et ensuite en 1984, un autre prix au prestigieux festival de San Remo en Italie avec la chanson "Ci sara", quelle souvenirs avez de ces événements et cela a-t-il influencé la suite de votre carrière ;
Je peux comprendre que les gens se concentrent sur ce qu'ils connaissent plutôt que sur ce qu'ils ne connaissent pas. Remporter le festival pop de San Remo ne fut pas une bonne chose pour moi car je pouvais voir à quel point mes collègues m'enviaient. Et je n'aimais vraiment pas ca. Les journalistes aussi, étaient désagréables. Même mon producteur n'était pas content que l'on ait gagné vu qu'il avait parié sur la victoire d'un autre chanteur…
Avez-vous d’autres projets musicaux et que faites-vous actuellement ;
Oui. J'ai un piano et je continue à composer des mélodies, même si ce n'est que pour des films.
J’ai lu dans votre biographie que vous avez fait de la peinture, du théâtre du cinéma et vous écrivez des romans, pouvez nous en dire un peux plus sur votre parcours ;
J'ai besoin de m'exprimer par différents moyens. Je crois que cela vient de mes ancêtres. Tous se sont exprimés dans un domaine artistique ou un autre, que ce soit musicalement ou visuellement, c'est de famille...

 

Al Bano & Romina Power - Ci sarà (1984)
114349024.jpg
Al Bano & Romina Power - Magic o Magic 1985
Al_Bano_-_Romina_Power_-_Magic_Oh_Magic.jpg

Al Bano & Romina Power - Nostalgia Canaglia (1987)

51ENOgOkVsL._SL500_AA300_.jpg

 

Al Bano & Romina Power -Libertà

Dans un registre completement different... 

Al Bano & Romina Power - Bussa Ancora 1990

 


  Et le nouvelle album de Romina:

  Romina_CD.jpg

 

 

Repost 0
Published by Pascal-Tours
commenter cet article
18 janvier 2013 5 18 /01 /janvier /2013 08:59

Hello,

All the best for 2013, full of videos, news and great times...

New year starting with an interview of... if I say Felicita?

Of course, they are Romina Power and Albano whom I have recently contacted and whom have immediately accepted to answer my special 80's questionnaire.

Romina's career starts in the 70s, continues in the 80s (era of interest to us) and she is currently releasing a solo album which deserves your attention..

I can add that since the 80s, Romina was involved in theatric work, cinema and art! A versatile artist...

I thank Romina and Rose for distributing Romina's new album, and Valerie for her precious help in translating articles.

See you soon,

Pascal.

 

Print0001-copie-1

 

Al Bano & Romina Power- Et je suis à toi(French version)  1979

 

Al Bano & Romina Power - SHARAZAN (1981)

al-bano-e-romina-power-sharazan-baby.jpg

A major international talent known throughout the world as a singer-songwriter. She was born in Los Angeles, California and is the eldest daughter of American actor Tyrone Power and his second wife, actress Linda Christian. After her parents divorced in 1956, Romina Power traveled extensively around the world but resided mainly in Mexico and Italy, where she spent much of her childhood. Romina also attended a boarding school in England, where she discovers the emerging music of the 60’s. Inspired by the Beatles and Bob Dylan, and she begins composing her own music.After school in England, Romina moves to Rome, Italy where she is discovered and launched as a young actress at the age of 14. She appears in starring roles mainly in Italian movies.On the set of “Nel Sole”, an Italian musical movie production, in the late 60’s she meets her future husband, singer Al Bano Carrisi . They marry in 1970, after having worked together on the recording of her first hit single “Acqua di Mare”, which was the winner of “Festival Bar”, a major summer competition featuring the most popular Italian artists of that time.
Al Bano & Romina Power become a singing duo in 1975, and eventually have an incredible string of successes in various countries of Latin America and Europe, amongst which Germany, Austria , Spain, USSR and Romania, where,after the fall of the general secretary of the communist party and president Nicolae Ceausescu, their song ,”Liberta’ “ ,“ Freedom “ was played on national radio .
In 1980, Al Bano & Romina Power win the special Kawakami award in the Yamaha pop festival in Japan .
In 1984 they win the prestigious San Remo song festival in Italy with “ Ci sara’ “.
The singing duo became household names throughout Europe with hits like “Felicita’ “ , “ Tu , soltanto tu” , “ Sempre sempre “ , “Liberta’ “ ,”Sharazan “ and have a huge fan base that still exists today.
The couple divorced in 1999. They have four children.
Since 2000, Romina has organized exhibitions of her paintings in Venice, Rome Milan, Florence, Los Angeles and Santa Monica.
Romina hosted several prime time variety shows on Italian TV , as an actress she recited for three years in “The Vagina Monologues “ on the Italian stage from 2004 till 2006.
She has also published several books, both fiction and non- fiction.
In 2004, she travels to India with her son Yari Carrisi-Power , where she writes and directs her first film “Upaya.”
In 2007, she moves to the United States, to escape the intrusive attention from the Italian press and to assist her mother, bed-ridden with colon cancer.
In August 2011, Romina reconnects with an old friend, music entrepreneur Fred Cannon, whom she had worked with in the past in Italy and France. Cannon discovers that Romina has an unreleased completed album “Da Lontano ,” recorded in 1998,produced by her with Yari Carrisi-Power and Maurizio Fabrizio and convinces her to release it .
With the genial touch of the legendary mastering engineer, Greg Lukens and his associate Colin Peterson , the album becomes a reality.
In June 2012, Power Entertainment signs with Rose Drake’s label, “Creative and Dreams Music Network,” an exclusive deal for marketing and distribution worldwide

(source Creativeanddreams)  

Al Bano & Romina Power-Et je suis à toi Version Française 1979

 

 

Al Bano & Romina Power - Felicita (1982)

Al-Bano---Romina-Power---Felicita--1993-.JPGa

 

What memories have you from the 80s in general (political, cultural, fashion, etc..)?
I have many many memories! Two of my daughters were born in the 80's. I had 4 songs in the top 10 of the Italian hit parade in the 80's. I didn't follow politics then. Fashion was  more interesting in the 60's.
What are your musical memories and musical influences from this era and who were your favourite singers/bands?
My favorites of all times are : the Beatles, Simon and Garfunkel, Bob Dylan. Then I adore brazilian music and Indian chants. 
Do you feel that this decade, more so than today, provided a better platform for musical creation and the emergence of many bands and singers?
I feel that the 60's was the start of a new musical era which opened up unprecedented possibilities to composers ,groups and singers. 
How do you explain this nostalgia surrounding the 80s and the ongoing success of 80s hits with the young generation,
Wouldn't know how to explain it. I don't understand it.
Especially in France?
Have no idea. I like previous French musical periods. 
80s music has made a real comeback in France following the release of a recent film based around a band from the 80s. Is the same phenomenon occurring in the USA?
I would not know. 
Can you tell us more about the beginning of your duo with Albano in 1975?
Albano and I actually recorded our first songs together in 1969. I think that "Storia di due innammorati" was the very first one toghether  It was fun. I always loved composing songs and singing when I was in boarding school. Had recorded a song before meeting Albano , but with no success. then, in 1969 he composed "Acqua di mare" for me and my career as a pop singer begun by winning a prestigious summer festival and my song was played in the juke boxes all over Italy all summer long.
In 1980, you win the Kawakami prize at the Yamaha Pop Festival in Japan and in 1984, another prize at the prestigious San Remo Festival in Italy for your song ‘Ci sara’. What memories do you have of these events and to what extent have they influenced the rest of your career?
Many people in France are still focused on your 80s career although you have since evolved musically, e.g. your album ‘Da Lontano’. How do you feel about this?
I can understand them focusing on what they know and not on what they do not know. Winning the San Remo pop festival was not a happy event for me because I could see the envy in colleague's eyes. And I really did not like that. Plus the journalists were not kind either. Even our producer was not happy that we had won , since he was betting on another singer in our company.
Are you currently working on anything new, music wise?
Yes,I am. I have a piano and continue to compose melodies, even if I may use them as film scores .
I have read in your bibliography that you were also an actress (cinema and theatre), a writer and a painter. Can you tell us more about these other artistic avenues you have pursued throughout your life?
I have a need to express myself through different means. I think that it comes form my ancestors. All of them have been artistically inclined in various fields , whether musically or visually,it runs in the family.

  Al Bano & Romina Power - Ci sarà (1984)

114349024.jpg
Al Bano & Romina Power - Magic o Magic 1985
Al_Bano_-_Romina_Power_-_Magic_Oh_Magic.jpg

Al Bano & Romina Power - Nostalgia Canaglia (1987)

51ENOgOkVsL._SL500_AA300_.jpg

 

Al Bano & Romina Power -Libertà

Al Bano & Romina Power - Bussa Ancora 1990

 

  And the new album by Romina:  

  Romina_CD.jpg

 

 

Repost 0
Published by Pascal-Tours
commenter cet article

Présentation

  • : Musique années 80
  • Musique années 80
  • : vidéos clips années 80/90
  • Contact

Radio musiques-années 80

Recherche