Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
20 décembre 2013 5 20 /12 /décembre /2013 09:00

Bonjour,

Nous voila dans la dernière ligne droite avant Noël, le blog a changé de look afin de pouvoir être consulté depuis les mobiles et les tablettes.

Le blog pour les mobiles...

Concernant les publications, celles-ci deviennent mensuelles faute de temps... mais avec plus de news quand l'actualité s'y prète.

Justement dans les news, le "boeuf" de Téléphone au Bus Palladium à voir absolument...

Et un petit hommage en chansons à Nelson Mandela.

Aujourd'hui une compile longue durée de clips, pour certains du déjà vu mais aussi des découvertes ! notamment avec un clip moyenâgeux...  

Bon Noël à tous,

Pascal

News... 

Le « bœuf » de Téléphone : le plaisir plus fort que l'argent

Voilà des années qu’ils en rêvaient. Editeurs de musique, publicitaires, agences de relations publiques, télévisions ou producteurs étaient prêts à payer – même très cher – pour réunir sur scène, l’espace d’un concert, le groupe de rock français Téléphone, séparé depuis 1986.

Avec ses six millions de disques vendus en dix ans d’activité, le groupe reste mythique. Tous veulent répéter l’opération du fonds de pension Carmignac qui, le 29 octobre 2012, avait offert (à coups de millions d’euros) un concert privé des Rolling Stones à Paris à ses salariés et clients. A la clé, de grosses retombées médiatiques, difficiles à répéter aujourd’hui.

Et pourtant, Philippe Dana, un ancien de Canal+ aujourd’hui journaliste au Mouv’, l’a fait. Tout seul, sans bourse délier et en totale improvisation ! Mardi 10 décembre, à travers son compte Facebook, il a réuni ses amis au Bus Palladium, à Paris, pour une soirée privée intitulée « Une fête sans raisons (cent raisons) ». Une fête « juste pour le plaisir », dit-il.

Près de deux cents personnes ont répondu à son invitation dont plusieurs chanteurs et musiciens tels Christophe, Alain Chamfort, le groupe Marshmallow, la jeune chanteuse Margot Cotten. Vers minuit, alors que la musique bat son plein avec Axel Bauer chantant son tube de 1983 Cargo de nuit, Jean-Louis Aubert s’apprête à quitter le Bus. Il doit enregistrer tôt le lendemain en studio. En partant, il croise Louis Bertignac qui arrive après avoir regardé le match Benfica-PSG à la télévision. Richard Kolinka est au bar avec des amis. Les trois compères se saluent. Logique, ce sont trois membres de Téléphone ; manque juste Corine Marienneau, la bassiste.

Axel Bauer les aperçoit, invite Aubert à l’accompagner à la batterie et Bertignac à prendre la basse. Ils acceptent sans se faire prier. Tous trois entament alors un « bœuf » avec les standards des Rolling Stones. La température monte d’un cran dans la salle. D’autant qu’Aubert cède rapidement la batterie à Kolinka pour prendre une guitare, et Bertignac tend la basse à Bauer pour la remplacer par sa guitare. Tout le monde se regarde, surpris.
Et c’est parti pour une heure de concert comme au beau vieux temps de Téléphone. La Bombe humaine, New York avec toi, Hygiaphone, Ça (c’est vraiment toi) : tous les tubes y passent pour finir sur Purple Haze, de Jimi Hendrix. « Un régal », disent les invités présents.
Le lendemain, plusieurs vidéos (près de 45 000 vues sur YouTube) circulent sur Internet et, jeudi 12 décembre, le concert a droit à la revue de presse de France Inter qui cite un article du Parisien. Télés et radios évoquent l’événement et le 20 heures de TF1 y consacre un sujet. Un « plan média » de rêve que jamais aucun « dir’com » n’aurait osé imaginer !

Pour autant, il n’y aura pas de suite. « C’était vraiment improvisé, assure Richard Kolinka. Nous avons joué entre potes, juste pour le plaisir. Donc, pas de spéculation : il n’y a pas une reformation de Téléphone. » Philipe Dana savoure. Il a simplement démontré que dans cette société du spectacle hyper-organisée, le plaisir est – parfois – plus fort que l’argent. « Par les temps qui courent, c’est rassurant, non ? », lâche-t-il.

(Source Le Monde  Daniel Psenny) 

Axel Bauer, Louis Bertignac et J. Louis Aubert

Nelson Mandela en cinq chansons : de U2 à Miles Davis

U2 - Ordinary love

À la fin des années 70, Bono, le chanteur de U2, a été un des premiers artistes à dénoncer l'apartheid en Afrique du Sud et l'emprisonnement de Nelson Mandela. Bono a d'ailleurs réagi avec émotion à l'annonce de la mort de Mandela.

U2 a lancé récemment la pièce Ordinary Love, qui se retrouve sur la bande-annonce du film Mandela : un long chemin vers la liberté.

Miles Davis - Full Nelson

Le trompettiste Miles Davis a nommé l'album , paru en 1986, en référence à l'archevêque sud-africain Desmond Tutu, gagnant du Nobel de la paix deux ans plus tôt. La dernière pièce de l'album, Full Nelson, est un hommage à Mandela.

 

Paul Simon - Graceland

Enregistré en Afrique du Sud, l'album Graceland - sur laquelle figure cette chanson -, de Paul Simon, a connu un succès retentissant dans les années 80. Même si le musicien américain n'y fait pas référence directement à Nelson Mandela, il a permis de faire connaître plusieurs musiciens sud-africains, à commencer par le groupe Ladysmith Black Mambazo.

The Special AKA - Free Nelson Mandela

Rebaptisé The Special AKA dans les années 80, le groupe ska The specials a contribué, avec la chanson Free Nelson Mandela, à mobiliser l'opinion publique britannique contre l'emprisonnement du leader sud-africain.

Johnny Clegg - Asimbonanga

Un des musiciens sud-africains les plus reconnus du monde, Johnny Clegg - originaire de Grande-Bretagne - a été un des premiers musiciens blancs à collaborer avec des musiciens noirs en Afrique du Sud, une pratique illégale pendant l'appartheid. Il a appelé à la libération de Nelson Mandela avec la pièce Asimbonanga, paru sur l'album Third world child.

(Source Radio-Canada) 

Nicolas Peyrac / Nouvel album / Et nous voilà !

On prend les mêmes et on recommence. Comment relancer la carrière en berne d'un chanteur (ou du moins qui n'intéresse plus que les quinquagénaires) ? avec un album de duos pardi ! Après Gérard Lenorman et son album de duos en 2011, c'est au tour d'un autre chanteur 70s de graver ses tubes avec la 'jeune' chanson française. D'ailleurs, l'idée de l'écharpe rouge, habit noir sur fond blanc sur le visuel est reprise. « Et nous voilà » contient donc 12 duos inédits avec Bénabar, Sofia Essaidi, Anaïs, François Morel, Sanseverino, Carmen Maria Véga, Emmanuel Moire, Mickey 3D, Julie Zenatti, Enzo Enzo, Serge Lama (oui il n'est pas jeune) et Ycare. Toute cette belle jeunesse histoire de ratisser large. (C'est quand même le but de ce type de projet).
Côté chanson ça donne « Et mon père » avec Carmen Maria Vega, « Seulement l'amour qui vaille la peine » avec Julie Zenatti, « Je pars » avec Serge Lama, « So far away from L.A. » avec Sofia Essaïdi, etc, etc.

PLUS D'INFOS >>>

KIM WILDE "Come out and play" - Nouvel album !


A l’heure où de (trop) nombreuses compilations envahissent les bacs, où de (trop) nombreux artistes proposent (tous) la même soupe, il est bon quelquefois de respirer à fond (tiens ça fait un moment que je ne vous l’avais pas servi celle-là). Et bien tout vient à point à qui sait attendre. (Elle n’est pas de moi celle-là).
Cette rentrée 2010 sonne le retour (pardon elle n’était jamais parti mais les gens aiment bien ‘retour’) de l’enfant terrible des années 80, j’ai nommé KIM WILDE. A 50 ans (eh oui), 2 enfants, la ‘Love Blonde’ qui a retrouvé la forme physique (et non les formes) nous présente son nouvel album « Come out and play ». (« Come out and play » est tout simplement une phrase extraite d’une des chansons de l’album : « Hey you »).
Pour ce nouvel opus, dans les bacs depuis la fin du mois d’août, Kim Wilde nous présente que du neuf, mise à part « Loving you more » qu’elle interprétait déjà sur scène en 2009. Le reste en entièrement inédit et le moins que l’on puisse dire et que ça dépote. Peu de ballades et de temps morts. « Come out and play » semble avoir été fait pour la scène. Les fans de la première heure ne seront pas déçus, le son ‘Kim Wilde’ est bien présent sans pour cela alourdir le tout. La couleur est donnée avec le premier morceau « King of the world » dédié à l’un des ses amis décédé récemment, Patrick, puis on enchaîne très vite avec « Lights down low » le premier single extrait. A propos de single, « Real life » est annoncé comme deuxième single pour la fin du mois de novembre. Il est clair que « Real life » sonne comme un single, « Real life » est le tube de cet album, peut être même un peu trop avec le risque de lasser assez rapidement. Un troisième single sera alors nécessaire en 2011 (afin d’annoncer, pourquoi pas, une scène en France). Côté single on a le choix : « Hey you », « This paranoia » (Harry le fils de Kim 12 ans y joue un solo de guitare) et « Get out » sont tout à fait exploitable en format court ; c’est pour vous dire…
Si ce nouvel opus ne contient aucun ancien titre, deux duos sont présentés (Kim n’oublie pas ses anciens camarades de jeu) : le premier duo avec Nik Kershaw (souvenez vous « The riddle » ou « Wouldn’t be good ») pour le titre « Love Conquers », le second duo est avec « Glenn Gregory (du groupe Heaven 17 « Let me go », « Temptation ») pour le titre « Greatest Journey ».
Pour ce qui avait oublié Kim Wilde, jetez une oreille sur ce nouvel opus, vous ne serez pas déçu.
L’album contient un livret illustré 16 pages avec textes des chansons.
Le premier single extrait « Lights down low » disponible en CD 2 titres contient en titre d’accompagnement (les plus vieux parleraient de ‘face B’) l’inédit « Snakes & ladders » , excellent titre comme tous les titres inédits que Kim Wilde propose très souvent en face B (pardon ‘titre d’accompagnement’).
Amazon France et Allemagne propose en téléchargement légal MP3 un titre inédit "Carry me on".
Trackliste de l’album et crédits.

1 - King of The World 
(Kim Wilde / Frederick Thomader / Anders Wikström)
2 - Lights Down Low 
(Anthony Galatis / Mark Frisch)
3 - Real Life 
(Alex Geringas / Erik Nyholm / Dimitri Ehrlich)
4 - Greatest Journey - Duo avec Glenn Gregory
(Kim Wilde / Ricky Wilde)
5 - I Want What I Want 
(Kim Wilde / Robert Habolim)
6 - Love Conquers All - Duo avec Nik Kershaw
(Kim Wilde / Rob Davis)
7 - Hey ! You ! 
(KimWilde / Frederick Thomader / Anders Wikström)
8 - Suicide 
(Kim Wilde / Andrew Murray / Stephen Jones / Neil Jones)
9 - This Paranoia 
(Kim Wilde / Ricky Wilde /Frederick Thomader / Anders Wikström)
10 - Loving You More 
(Ricky Wilde / Steve Hart)
11 - Get Out 
(Pete Kirtley/ Erik Nyholm / Sacha Collisson)
12 - My Wish is Your Command
(Ricky Wilde / Scarlett Wilde)
13 - Jessica 
(Kim Wilde)

Sans oublier le site de Jean Paul;

Le site de JP... 

12'' Collector ! Womack ann Womack "Teardrops" extended 1988

Maxi 45 tours Vinyle

 

Dans les années 80, Cecil Womack et sa femme Linda créent le groupe Womack & Womack. Il en résulte un premier album en 1983 « Love Wars » et le titre « Baby I’m Scared Of You » qui se classe dans les charts U.S. Suivront deux autres albums « Radio M.U.S.C Man » (1985) et « Starbright » (1986). La véritable consécration s’opère en 1988 avec l’opus « Conscience » et le titre phare pop-soul « Teardrops ». Ce dernier se classe N°1 aux Pays-Bas, N°2 en Australie, Suisse et Allemagne, N°4 au TOP 50 durant le mois de février 1989.
CDmaxi Pressage UK
Pour la sortie en single, la chanson est légèrement remixée par Lee Hamblin (Aswad, Mica Paris…) et ramenée à 3’51 pour le Radio Edit alors que la version album atteint les 5 minutes. « Teardrops » est édité en Maxi 45 tours agrémenté d’un Extended Remix de 7’31 toujours réalisé par Lee Hamblin. Un maxi-CD 4 titres est également pressé en Allemagne. Il contient 3 versions de « Teardrops », le Radio Mix de 3 minutes 51, l’Extended Remix (7'37) et un Dub Mix (3'56) absent des pressages vinyles. A noter que la sérigraphie du CD comporte une erreur : on peut y lire « Oub Mix » au lieu de « Dub Mix ». Certainement une faute de frappe, mais qui n’est pas reprise au verso de la pochette. La plage 4 du CD est occupée par un autre titre de l’album : « Conscious Of My Conscience », également mal orthographié sur le CD. En Angleterre, « Teardrops » a eu le droit à un pressage différent du CDmaxi. Le tracklisting y est identique mais la pochette est découpée, laissant apparaître un très joli CD picture.

L’album « Conscience engendrera 3 autres singles dont « Celebrate The World » qui remportera aussi un joli succès européen (24ème au TOP 50). Deux autres albums suivront sous le nom de Womack & Womack, « family spirit » en 1991 et « Transformation To The House Of Zekkariyas » en 1993. En 2002, le groupe revient sous le pseudonyme de The House Of Zekkariyas et propose l’album Sub-Conscience. En 2007, les Womack sont de retour avec un nouveau disque intitulé « ZEK – Womack & Womack Project ».

 
Sandra "The Platinum Collection" - Coffret 3 CD


Le coffret à posséder ! 3 CD composés des plus grands hits de la chanteuse allemande. Tout le monde se souvient de « Maria Magdalena » en 1985, titre que l’on retrouve ici dans le CD1, CD consacré au version single. Pêle-mêle on y retrouve « In the heat of the night », « Secret land », « Hi ! hi ! hi ! », « Heaven can wait », « We’ll be together », « Everlasting love »…

Le deuxième CD contient des titres un peu moins connu en France mais dont certains on été classé au TOP allemand, je pense au duo avec DJ Bobo « Secret of love » TOP 5 en Allemagne. Ce deuxième CD contient également des remixes édités dans les années 90 (c’était la grande mode). Dans ce répertorie on y trouve « Maria Magdalena’93 », « Secret land’99 », et de petites perles comme « Tête à tête » ou encore le dernier single « The night is still young » en duo avec Thomas Anders, ex Modern Talking.

Enfin le troisième CD renferme de petites perles puisqu’il est consacré aux versions longues. Inutile de vous en dire davantage voici le trackliste de ce CD3 :

Maria Magdalena (Extended Version) 7:13
2. In The Heat Of The Night (Extended Version) 7:23
3. Little Girl (Extended Version) 5:09
4. Innocent Love (Extended Version) 6:47
5. Hi ! Hi ! Hi ! (Extended Version) 6:12
6. Midnight Man (Extended Version) 5:26
7. Everlasting Love (Extended Version) 7:27
8. Stop For A Minute (Extended Version) 6:19
9. Heaven Can Wait (Extended Version) 7:38
10. Secret Land (Reverse Mix) 6:44

BONUS TRACK :

11. Everlasting Love (PWL 12” Remix) 7:40

A noter que le CD3 permet un lien avec le net et le téléchargement gratuit de 5 autres extended mixes : « We’ll be together » extended Version 6’37, « Secret land’99 » Ultra Violet Club Mix 5’34, « Nights in white satin » Club mix » 6’07, « Hiroshima » extended version 6’44, « Don’t be agressive » The Midnight hour mix 6’22.

Trackliste complet du coffret :

CD I – 1985-1992

1. Maria Magdalena (Single Version) 3:58
2. In The Heat Of The Night (Single Version) 3:56
3. Little Girl 3:11
4. Sisters And Brothers 3:23
5. Innocent Love (Single Version) 3:50
6. Hi ! Hi ! Hi ! (Single Version) 3:31
7. Loreen 4:17
8. Midnight Man (Single Version) 3:03
9. Everlasting Love 3:49
10. Stop For A Minute (Single Version) 3:54
11. Heaven Can Wait (Single Version) 4:05
12. Secret Land (Single Version) 4:05
13. Celebrate Your Life 3:28
14. We’ll Be Together (Single Remix) 3:49
15. Around My Heart (Single Version) 3:11
16. Hiroshima (Single Version) 4:11
17. (Life May Be) A Big Insanity 4:29
18. One More Night (Single Version) 3:41
19. Lovelight In Your Eyes 5:27
20. Johnny Wanna Live (Single Remix) 3:52

CD II – 1992-2009

1. Don’t Be Aggressive (Radio Edit) 4:22
2. I Need Love (Radio Edit) 3:18
3. Steady Me 3:57
4. Mirrored In Your Eyes 3:26
5. Maria Magdalena ’93 4:03
6. Nights In White Satin (Radio Edit) 3:35
7. Won’t Run Away 4:12
8. Secret Land ’99 (Ultra Violet Radio Edit) 3:41
9. Forever 3:44
10. Such A Shame 4:17
11. Forgive Me (Radio Edit) 3:59
12. I Close My Eyes 4:05
13. Secrets Of Love (with DJ Bobo) 3:17
14. The Way I Am 3:30
15. What Is It About Me (Radio Edit) 3:09
16. All You Zombies 5:03
17. In A Heartbeat 3:36
18. The Night Is Still Young (feat. Thomas Anders) 3:22
19. What If 2:48
20. Tête À Tête 3:44

CD III – The Best 12”-Versions

1. Maria Magdalena (Extended Version) 7:13
2. In The Heat Of The Night (Extended Version) 7:23
3. Little Girl (Extended Version) 5:09
4. Innocent Love (Extended Version) 6:47
5. Hi ! Hi ! Hi ! (Extended Version) 6:12
6. Midnight Man (Extended Version) 5:26
7. Everlasting Love (Extended Version) 7:27
8. Stop For A Minute (Extended Version) 6:19
9. Heaven Can Wait (Extended Version) 7:38
10. Secret Land (Reverse Mix) 6:44

BONUS TRACK :

11. Everlasting Love (PWL 12” Remix) 7:40 

(Source 80s-records ) 

Disco Star Parade 80...

disco_6.jpg

 
Strawberry Switchblade - Since Yesterday (1984)
strawberry-switchblade-since-yesterday-korova.jpg
 
Men without hats - Safety dance (1982)
Listen-to-Men-Without-Hats-Safety-Dance-MP3.jpeg
The Safety Dance est le titre best-seller du groupe canadien de musique new wave Men Without Hats. Il apparait sur l'album Rhythm of Youth.
Sortie le 16 mars 1982 aux États-Unis et en Angleterre en septembre 1983, la chanson atteint le 3e rang au Billboard Hot 100 chart3 et la 1re place au Cash Box et au Billboard Dance Chart. En Angleterre, la chanson connut également un grand succès, atteignant la 6e place. Cette chanson sortit trois fois avant d'intéresser les radios alors que désormais, elle est un titre mondialement connu. Leur album suivant, Folk of the 80's , ne dépassa cependant pas la 127e place aux charts US (Billboard 200).
Le clip de cette chanson est remarquable par l'imagerie médiévale, alors que celle-ci comporte des éléments vestimentaires anachroniques. Les images furent tournées dans le village de West Kington, à côté de Bath dans le Somerset, au Sud de l'Angleterre. Ivan Doroschuk est le seul membre du groupe présent dans le clip. L'acteur nain Mike Edmonds porte un t-shirt avec la mention "RHYTHMYOUTH".
Le compositeur et parolier Ivan Doroschuk expliqua que "The Safety Dance" est une chanson de protestation contre les vigiles qui interdisait le pogo lors des concerts de new wave, dans les clubs, alors que le disco disparaissait. Le pogo diffère de la danse associée au disco par l'individualité du danseur et la violence qui peut en découler. Pour une personne non-informée, cela peut paraître dangereux, voire l'être (le slam en étant la forme la plus dangereuse). Les vigiles s'y opposaient donc et séparaient les danseurs, voire les renvoyaient du club. En cela, cette chanson appelle à la liberté d'expression et à la liberté en général.
Il a été dit que dans le titre de la chanson, on peut trouver une ressemblance entre "Safety Dance" (littéralement, danse de la sécurité) et "Safe to Dance" (Il n'y pas de risque à danser). D'autre paroles dans cette chanson incluent des références à la manière dont les vigiles voient les danseurs.
Doroschuk démentit deux mythes concernant son œuvre. Premièrement, ce n'est un pas un appel au sexe sans protection. Le parolier insista sur le fait que c'était lire trop loin, en somme : déformer ses paroles. Ensuite, il ne s'agit pas là d'un titre de protestation anti-nucléaire, malgré l'image de la centrale nucléaire à la fin du clip video. Doroschuk précisa qu'il considérait le groupe Men Without Hats comme un groupe punk, et qui devint le groupe d'un one hit song4.
(Source Wikipédia)
Version 2013...
Bonus... 
"we can dance" - Hollywood Movie Dance Tribute
Men Without Hats - Pop Goes The World
Men_Without_Hats-Pop_Goes_The_World.jpg
Repost 0
Published by Pascal-Tours
commenter cet article
29 novembre 2013 5 29 /11 /novembre /2013 09:00

Bonjour,
Me voila de retour avec de nouveaux articles trouvés sur le très bon site de " 80s-records" de Patrick Roulph que je vous invite à découvrir sans attendre.

Le site de Patrick Roulph
A découvrir aussi une reprise de  " Thriller", on aime ou pas à mon avis... en tout cas le concept reste original  !
Dans les idées de cadeaux pour Noël, le livre de Florian sur "Partenaire Particulier ", très beau livre avec de très belles photos.

image_27569_1_20304_1_9323_1_38646_1_17869.jpg

Le lien pour acheter le livre

Sinon un retour dans les années 75 qui ne sont pas si loin de la décennie 80 ! Je vous laisse découvrir les vidéos. 

Le prochain rendez-vous est  pour Noël.
A bientôt,
Pascal
News...

Patsy Jaona

Bonjour à tous,
Si ça vous dit de partager quelques petits moments "d' intimité" avec moi je serai l' invitée de la semaine dans l' émission "Rencontre en Nord" animée par Julien Wzorek sur France Bleu Nord du lundi 2 au vendredi 6 décembre de 13h30 à 14h et le dimanche 8 décembre de 16h à 17h (pour l' émission intégrale)...@ bientôt par la voix des ondes hertziennes! Merci à Julien Wzorek pour cette sollicitation ainsi qu' à sa sympathique équipe! Portez-vous bien tertous et par Toutatis! Bises
Patsy
http://www.francebleu.fr/emissions/rencontre-en-nord-sur-france-bleu-nord
"Rencontre en Nord" sur France Bleu Nord
Julien Wzorek
Du lundi au vendredi, de 13h30 à 14h
Les femmes et les hommes du Nord et du Pas-de-Calais racontent leur vie simplement exceptionnelle à Julien Wzorek.
Ici, le patrimoine est humain !
Bonjour à tous, Si ça vous dit de partager quelques petits moments "d' intimité" avec moi ;) je serai l' invitée de la semaine dans l' émission "Rencontre en Nord" animée par Julien Wzorek sur France Bleu Nord du lundi 2 au vendredi 6 décembre de 13h30 à 14h et le dimanche 8 décembre de 16h à 17h (pour l' émission intégrale)...@ bientôt par la voix des ondes hertziennes! Merci à Julien Wzorek pour cette sollicitation ainsi qu' à sa sympathique équipe! Portez-vous bien tertous et par Toutatis! ;) Bises Patsy http://www.francebleu.fr/emissions/rencontre-en-nord-sur-france-bleu-nord "Rencontre en Nord" sur France Bleu Nord Julien Wzorek Du lundi au vendredi, de 13h30 à 14h Les femmes et les hommes du Nord et du Pas-de-Calais racontent leur vie simplement exceptionnelle à Julien Wzorek. Ici, le patrimoine est humain !

  (Source Facebook Patsy)

Abba.jpg 

(Source Bénédicte)

Chantal Goya L'intégrale 21 CD !

Un coffret pour les petits et les grands avec l'intégrale de Chantal Goya disponible depuis le 4 novembre. Au total 285 chansons, l'occasion de retrouver Tintin et Milou, Rifi Fifi et Loulou, Pipotin, Sophie et ses malheurs, Bécassine sa cousine, Pandi Panda, Babar, le Chat Botté etc, etc. Cette intégrale est également une façon d'affronter nos préjugés car le répertoire de Chantal Goya contient de belles chansons comme « Le monde tourne en l'envers » publié en 1987 ou des albums « Bravo Popeye » (1986) ou « Rythme et couleur » (1990) injustement boudés. Cette intégrale contient également l'album de remixes « Absolument Goya » publié en 2002 contenant ses tubes remixés + 4 versions longues.
Une carrière avec des hauts et des bas, comme pour de nombreux artistes. Mais Chantal Goya a toujours tenu bon !
Ce coffret contient 21 CD dont un CD live « Dans la forêt magique » enregistré en public à l'Olympia en janvier 1980 + un CD de versions espagnoles originales d'époque de ses succès « La muneca (la poupée) », « Un conejito (un lapin) »... et un CD Collector avec notamment des versions anglaises de « Allons chanter avec Mickey », « Pandi, Panda » et allemande de « Monsieur le chat botté ».
Petit bémol, Chantal Goya méritait un vrai beau coffret avec livret détaillé. Ici, chaque album est présenté dans une pochette carton, certes, avec visuel de l'époque, mais on reste frustré quant à d'éventuelles infos discographiques comme les 45 tours extraits, des illustrations de pochettes et photos diverses. Mais voilà, le marché étant (le consommateur ne voulant plus payer), un coffret réduit a sa plus scricte expression nous est proposé.
Mais la joie de retrouver Chantal Goya est toujours là ! 50 ans de carrière et un succès toujours actuel si on en croit la longévité de ses spectacles. Chantal Goya sera au Palais des Congrès de Paris avec « La planète merveilleuse » du 11 au 26 janvier prochain.
(Source 80s-records )
Site officiel de Chantal Goya www.chantalgoya.net
Une jolie chanson « Le monde tourne à l'envers »

Michael Jackson doit se retourner dans sa tombe ! Un tribute Metal vient en effet d'être enregistré par
des pointures de Heavy. Pêle-mêle on y trouve Chuck Billy de Testament, Paul Di'Anno ancien d'Iron Maiden, Bumblefoot de Guns N' Roses et même Chris Jericho Fozzy.
Le résultat n'est pas forcément mauvais, un coup de lifting (oups) dans les plus grands classiques de la Star. Une façon de redécouvrir « Billy Jean » par Corey Glover (Living Colour) et Phil Campbell (Motorhead), « Thriller » par Chuck Billy (Testament) ou encore « Beat It » par Ron Bumblefoot Thal (Guns N Roses). Mais le mieux est de les écouter non... Voici quelques pistes.
(Source 80s-records )

Bananarama réédition Deluxe 2CD + DVD avec bonus

Créé à Londres en 1981, le groupe Bananarama publie son premier album « Deep Sea Skiving » en 1983 avec notamment « Shy boy » et « Na na na hey hey (kiss him goodbye) ». Tout le monde s'en souvient. Puis c'est un second opus simplement appelé « Bananarama » qui sort en 1984 avec LE TUBE « Cruel summer » et « Robert de Niro's waiting ». Puis l'album « True confessions » en 1986 contenant le légendaire « Venus » et « More than physical »... puis « WOW » en 1987 avec les tubes « I Can't Help It », « I Heard A Rumour », « I Want You Back ».... Puis Siobhan Fahey quitte le groupe pour être remplacée par Jacquie O’Sullivan. C'est la période de l'album « Pop life » en 1991 et les singles « Preacher Man », « Only Your Love ». Enfin, Bananarama devient un duo et propose en 1993 « Please yourself ». Malgré quelques tubes « Movin' On », « Last Thing On My Mind » la machine s'essoufle.
(Source 80s-records )
Bruna Giraldi « Best Of » 2013 avec inédits
Best Of 2013
Nous l'avons connu en 1983 avec le tubesque « Il y'a de l'amour dans l'air ». Ont suivi « Belle dans tes bras » en 1984, « Sentimentale ça fait mal », « J'écoute de la musique » en 1985, puis plus aucun tube malgré de nombreux 45 tours. « Reste » en 1986, « Soleil de minuit » en 1988 (une adaptation de « A whiter shade of pale » de Procol Harum), et « Touchée » en 1989.
Enfin disponible ce Best Of, en téléchargement depuis le 3 octobre 2013 avec 5 bonus enregistrés entre les années 90 et 2000, dont elle a signé les textes sur des musiques de David Koven, Alain Pewzner et Dany Darras et la version longue originale de "Reste". 
(Source 80s-records )
Plus d'info...
Biographie:
Bruna Giraldi est actrice de 1981 à 1983 dans les films de Richard Balducci1 dans lesquels elle interprète déjà des chansons, notamment dans le film N'oublie pas ton père au vestiaire où elle chante Comme une chanson qui passe et No one knows it better, film dans lequel on retrouve également une autre très jeune chanteuse déjà célèbre : Sabine Paturel.
BRUNA GIRALDI - Il y a de l'amour dans l'air - 2013
Elle commence sa vraie carrière commerciale de chanteuse en 1983, avec la chanson Il y a de l'amour dans l'air écrit par Claude-Michel Schönberg, qui fut un succès au Québec et en France (plus de 500 000 exemplaires vendus) ainsi qu'avec la version italienne Far l'Amore con te. Écoutant à la radio, la musique du film de Richard Balducci, Claude-Michel Schönberg appela NRJ, jeune radio à l'époque, afin de demander le nom de la chanteuse. Il composera ensuite pour Bruna L’erreur, Belle dans tes bras, Sept jours sur Sept.
En 1988, elle reprendra le succès de Procol Harum A Whiter Shade of Pale en français sous le titre Soleil de minuit.
En 1990, Bruna Giraldi interprète le rôle de Sadia, tenu à l'origine par Nanette Workman, dans la comédie musicale Starmania de Michel Berger et Luc Plamandon.
En 2013, le « Best of » de Bruna Giraldi sera disponible en téléchargement à partir du 7 avril 2013 avec 5 titres inédits. Elle fait son retour dans Les Années bonheur de Patrick Sébastien le 13 avril 201
(Source Wikipédia)
F.R. David nous propose son nouvel album « Midnight Drive », cinq ans après son précédent opus, «Numbers ». Disponible sur iTunes, Amazon, Spotify... « Midnight Drive » est présenté comme un anti concept album, de nouveaux titres pouvant être produits post sortie. Pour l'heure, c'est 10 nouveaux titres dont le tubesques « The things I Missed », d'ailleurs présenté en fin de chaque vidéo sur youtube. La totalité des titres de ce nouvel album sont en ligne sur youtube... En voici 3 :

Pensez à vous rendre sur le site officiel de l'artiste www.frdavid.net
Chaîne vidéo youtube http://www.youtube.com/user/FRDavidOfficial/videos
Tracey Ullman - Breakaway (1983)

Tracey-Ullman---Breakaway.jpeg

 

Coast To Coast - The Hucklebuck (1981)

coast-to-coast-do-the-hucklebuck-vinyl-clock-sleeve-80s.jpg

Bucks Fizz - Land of Make Believe  1981

bucks-fizz-the-land-of-make-believe-1981.jpg

 

Rubettes - Juke Box Jive 1975

the-rubettes-juke-box-jive-polydor.jpg 

Rubettes - I Can Do It (1975)

rubettes-i-can-do-it-state-records.jpg

 


  Le site officiel... 

Les Rubettes chez vous...

Repost 0
Published by Pascal-Tours
commenter cet article
4 octobre 2013 5 04 /10 /octobre /2013 08:00

Bonjour,
Quelques news, des redécouvertes, si je vous dis Essa moça tá diferente de Chico Buarque cela vous dit rien?
Si je vous parle de la chanson d'un spot publicitaire pour Schweppes Dry  dans les années 88...
Ecoutez et vous allez vous en souvenir!
Bonne découverte.
A bientôt.
Pascal

 News... 

Bonnie Tyler « Rocks and honey » nouvel album

Inutile de vous rappeler les hits de Bonnie Tyler... allez si, c'est tellement bon, « It's a heartache », « Total eclipse of the heart », « Holding out for a hero »... Et bien après un passage à l'Eurovision au printemps dernier où elle représentait le Royaume-Uni avec la ballade « Believe in me » (que l'on retouve dans ce nouvel album) coécrite et co-composée par Desmond Chil (Shakira, Robbie Williams, Cher...), Bonnie Tyler est de retour avec un « Rocks and honey » enregistré à Nashville. Ambiance pop-rock-country avec toujours Desmond Chil aux commandes. Bonnie Tyler n'a rien perdu de ses cordes vocales. Ce nouvel opus contient des ballades dont « Mom » dédiée à sa maman et des chansons plus rock « Flat on the floor », » This is gonna hurt » le nouveau single. Bonnie Tyler s'est fait la joie et le privilège d'accueillir en guest le chanteur country Vince Gill sur le titre « What you need from me ».

 

(

(Source 80s-records.blogspot.fr)

« MDNA World Tour » de Madonna dans les bacs le 9 septembre 2013

« MDNA World Tour » le dernier concert de Madonna sera disponible le 9 septembre prochain. Plusieurs formats sont annoncés : Deluxe DVD+2CD, Blu-Ray, DVD, 2CD, E Album et E Video.
Deux heures de show, dirigé musicalement par Kevin Antunes. Ce 9ème spectacle de Madonna s'est composé de 88 dates à guichets fermés dans 29 pays, dont un Stade de France à Paris, le 14 juillet 2012.
Madonna et son équipe (25 danseurs) ont fasciné, captivé plus de 2,2 millions de fans à travers le monde. Madonna vient de remporter le 19 mai dernier le Billboard Award du meilleur spectacle musical !

Voici le tracklisting annoncé :

Virgin Mary (Intro), Girl Gone Wild, Revolver, Gang Bang, Papa Don't Preach, Hung Up, I Don't Give A, Best Friend (Video Interlude), Express Yourself, Give me all you Luvin', Turn up the Radio, Open Your Heart / Sagarra Jo, Masterpiece, Justify my Love (Video Interlude), Vogue, Erotic Candy Shop, Human Nature, Like a Virgin Waltz, Love Spent, Nobody Knows Me (Video Interlude), I'm Addicted, I'm a Sinner, Like a Prayer, Celebration.

 

(

(Source 80s-records.blogspot.fr)

Sabine-Paturel.jpg

MF Lyon 2013

(Source Le Progres/Bénédicte)

2013-10-02_214212.jpg

 

 

Le lien vers l'article...

2013-10-02_214740.jpg

Le lien vers l'article...

(Source Flash80)

Les Costa - Musique magique(1983)

Foto-CXZTXCXA.jpg

   

Chico Buarque - Essa Moça Tá Diferente (1988)

  114676561.jpg

Francisco Buarque de Hollanda, plus connu sous le diminutif Chico Buarque, né le 19 juin 1944 à Rio de Janeiro est un chanteur, compositeur et écrivain brésilien.
Il fait partie des artistes ayant amené un renouveau majeur dans la musique brésilienne, aux côtés notamment de Caetano Veloso et de Gilberto Gil. À la fin des années 1960, ils sont parmi les initiateurs du genre appelé Música Popular Brasileira (MPB), issu de la fusion des styles qui les environnent comme la bossa nova, la samba, le jazz ou le rock'n'roll tout en étant le support d'une expression contestataire face au pouvoir détenu par les militaires.

La suite de l'article

 

  Le site de Chico Buarque

  (Source Wukipédia)

Patrick Juvet - Getting To The Heart Of Me (1983)

115494088.jpg

Kano - Another Life (1983)

 97187643_97187643forumtonnel.jpg


 

 

Repost 0
Published by Pascal-Tours
commenter cet article
20 septembre 2013 5 20 /09 /septembre /2013 08:00

Bonjour,

Aujourd’hui une interview placée sous le soleil des tropiques…

Une piste ? Tropiques au compteur ! Ben oui c’est Muriel Dacq qui s’est prêtée au jeu.

  Sa réponse a été rapide et le contact des plus sympas, je suis toujours la même trame ce qui permet de voir et de comparer comment des artistes ont vécu cette décennie.

Cette fois ci je ne reprends pas le format habituel, j’ai décidé de publier la réponse de Muriel telle que je l’ai reçue avec les nombreux Smileys qui l’agrémentent.

A découvrir aussi, les nombreux centres d'intérêt de Muriel

Voila, j’espère que vous prendrez plaisir à parcourir cet article.

A bientôt.

Pascal   

Muriel Dacq - Là où ça ? (1986)

 

Muriel Darq - Tropique (1986)

54665892muriel-dacq-tropique-jpg.jpg

   "Ma vie n'arrête pas de se transformer...bureau.png
Certes, j'ai eu cette immense chance de connaître le succès que l'on connaît avec "Tropique" !

Cette chanson, composée dans le grenier de mes parents à l'âge de 21 ans (lol) m'a emmené partout ! Jusqu'au Japon !!!
C'était une époque incroyable... Et j'ai réussi à garder la tête froide pour pouvoir déguster chaque instant....
Je passais des heures à répondre aux lettres des fans... Jusque très tard la nuit...
Un peu comme je le fais, avec toi, il est 03h31 du mat !

Ensuite, "le vent en poupe" : j'ai produit la chanson "C'est l'amour" d'Alec Mansion, (mon ex-mari maintenant, mais avec qui j'ai gardé d'excellents contacts, nous avons 3 enfants.)

 

Nous sommes ensuite parti à L.A. faire mon album avec les musiciens de Michael Jackson ! LE PIED total  !!!

 

Cet album a été salué par de nombreuses personnes PRO !!! mais a été boycotté par une seule !
Je ne souhaite plus en parler.................

Mon père, que j'aimais énormément, est parti en 2006 et nous a laissé un fabuleux héritage : 75 hectares dont 50, de forêt !
Je me suis jetée sur l'agriculture BIO !!!

Parce que oui !!! J'ai passé des heures, des jours, des mois, des années à m'informer sur le disfonctionnement de notre planète terre !!!!!!!!!!!!!

Et c'est là, que j'ai découvert d'énormes mensonges.....
Si tu as encore le 45 tours de "Tropique", écoute la FACE B : "Pardon"

Une chanson, que j'ai composé à l'âge de 15 ans.....................
A cet âge, j'avais été secouée par une conférence d'un journaliste très connu, ici en Belgique : "Les médias vous mentent !"

Ensuite, face au cancer de ma meilleure amie (elle avait 35 ans à l'époque et deux enfants en bas âge), et de mon père, je me suis retrouvée dans les mensonges du monde médical !!!!

J'ai un jour, pris ma voiture pour me rendre à Lausanne, pour y rencontrer un professeur qui dénonçait l'emprise des firmes pharmaceutiques !

 

Ensuite, vu que je déteste les mensonges, je me suis intéressée aux attentats du 11/09/01, où là aussi, je me suis rendue compte que la version officielle ne tient absolument pas la route !!!

 

Puis de m'intéresser à ce fameux effondrement économique en 2008 !

Je suis alors tombée sur le site : Rim951

 

Depuis, d'énormes rencontres... A tel point que j'ai, l'année dernière, organisé : "Sortons de la Marmite !"

 

Un événement extraordinaire.............. Tu trouveras de nombreux liens dont celui-ci : http://www.teslabel.be/activites-et-appels/244-l-sortons-de-la-marmite-r-week-end-de-conferences-a-sart-bernard-namur-les-28-29-et-30-avril-

 

Je fais partie d'initiative citoyenne (nous sommes 3 femmes) à nous battre pour la liberé vaccinale : http://www.initiativecitoyenne.be/

 

Puis de ré-équilibrer ma vie/vue avec des belles choses : la musique et les légumes BIO !!!

Donc voilà, en très très gros... sans-titre-1.png

 

Bon vent à toi !

 

Muriel

 

Muriel Dacq - Je craque (1987)

114760843.jpg  

Muriel Dacq - L'enfer à l'envers (1989)

 

Muriel Dacq - Ces moments là ( )

2013-07-26_182744.jpg

 


2013-09-09_221516.jpg 

Interview  Muriel Dacq  RTBF:

 
A lire un article sur Muriel tres intérressant :
link

 

Repost 0
Published by Pascal-Tours
commenter cet article
12 septembre 2013 4 12 /09 /septembre /2013 21:58

Bonjour,

Aujourd’hui édition spéciale…

Grâce au blog j’ai souvent des contacts avec d’autres fans des années 80, Florian en fait partie.

Fan de Partenaire Particulier, il publie aujourd’hui un livre très intéressant et  très complet sur ce groupe.

514348 LCL C14 1

Florian a eu la gentillesse de me faire parvenir son  livre qui sera dispo dès le 12/09/13 en librairie.

Je vous invite à en découvrir des extraits, vous trouverez aussi le lien vers l’interview que j’ai réalisée en 2011

Merci à Florian pour la participation à cet article ainsi qu’à Eric de Partenaire Particulier.

On se retrouve bientôt sur le blog pour des infos et des clips.

@+

Pascal

Des extraits du livre:


En même temps que vous allez parcourir les extraits du livre, je vous laisse découvrir une  petite interview de Florian.

page-26.jpg

page-27.jpg

Tout d'abord les libraires chez qui on pourra le trouver c'est à dire: Edilivre.com,
Châpitre, Fnac.com, Amazon.fr, Bnf,
Rue du commerce, Dilicom, livres et patrimoine. Le prix de base est donc de 17,50 euros
PP-2.jpg

Partenaire Particulier - Partenaire Particulier (1983)

Je lui ai demandé de parler un peu de lui, car c’est toujours intéressant de savoir qu’est-ce qui pousse un fan qui avait cinq ans à la sortie du disque à se lancer dans ce long et passionné travail de rédaction…

 

Bonjour Pascal,

 

 J'ai 27 ans, originaire du sud de la France. Cela fait depuis l'âge de 5 ans que je me passionne pour le groupe et cela ne m'a jamais quitté. Je collectionne tous leurs vinyles CD et posters.

Pour l'anecdote, ça fait 10 ans que j'ai établi des recherches sur le groupe à savoir ce qu'ils étaient devenus, les autres compositions qu'ils ont pu faire avant de les revoir à ma grande surprise sur France2 à vivement Dimanche en 2007 dans une émission consacrée aux chanteurs des années 80.

Lors de mes recherches, un copain a suivi l'aventure avec moi et ensemble on a créé un press book relatant leur discographie, les concerts, les apparitions TV etc...

J'avais pour un certain temps gardé cela au chaud jusqu’à ce que je découvre début 2012 qu'ils avaient sorti un album. Cela ne m'a guère surpris car les ayant vus enchainer les émissions TV je me suis dis qu'il y aurait probablement un retour de leur part.

Ce qui a vraiment déclenché l'envie de faire un livre sur eux c'est quand ma compagne a pris contact avec Eric pour lui demander une photo dédicacée pour Noël.

Là ça a été plus que la cerise sur le gâteau j'ai mis 1 semaine à m'en remettre... Ah c'est beau d'être fan.

Autrement je fais des animations karaoké beaucoup basées sur les années 80 car pour moi ce sont les chansons de références de notre patrimoine musical français.

J'aime beaucoup le groupe Début de soirée que j'ai interprété en soirée des milliers de fois, François Feldman également que j'apprécie beaucoup, en passant par Jean Luc Lahaie, Jean Jacques Goldman enfin tout ce qui se faisait de bien lors de cette époque des années 80.

Voilà tout ce que j'ai pu passer en revue et ce livre est la consécration de 10 années de travail et de recherches via internet mais aussi de moi même en allant sur les trace du groupe, là où ils sont allés, où ils ont travaillé et les postes et fonctions qu'ils ont pu occuper.

D'ailleurs, un collègue de travail m'a dit que je suis surement leur plus grand fan et que le pari d'en faire un livre est juste fou mais qu'il fallait que je tente l'aventure car Partenaire Particulier a bercé toute ma vie.

Dans mon entourage familial, j'ai fait découvrir le groupe à des personnes qui n'en connaissaient même pas l'existence.

Pour te dire un peu l'ampleur de ma passion pour eux. Reste maintenant à les rencontrer pour de vrai car en 2008 j'aurai pu les voir à Besançon et malheureusement, je bossais de nuit et de plus je l'ai su que la veille en allant réserver des places pour un concert à Dijon. Qui sait? Peut être un jour j'en aurai l'occasion... La suite au prochain épisode.

 Page-55.jpg

Page-56.jpg

Un site intéressant :

Repost 0
Published by Pascal-Tours
commenter cet article
6 septembre 2013 5 06 /09 /septembre /2013 08:00

Bonjour,

La rentrée  est là … le blog aussi   

Aujourd’hui des tas de choses intéressantes, un retour sur Alphaville et leur titre « Forever Young » avec différentes versions de leur clips dont une de 2005.

Ensuite on revient en 1984 et le groupe The Clash  et leur  titre « Rock the Casbah » plutôt d’actualité, le tout accompagné d’un article intéressant trouvé sur Wikipédia.

Pour finir, si je vous parle de Ronald Biggs ? Si je vous dis que c’est un bandit anglais célèbre pour avoir participé à l'attaque du train postal Glasgow-Londres le 8 août 1963…

Et alors, quel lien avec la musique des années 80 ? La réponse : c'est qu'il a interprèté deux morceaux en tant que chanteur pour les Sex-Pistols au début des années 80...

A venir dans la prochaine édition une interview surprise...
 Je vous laisse découvrir les articles.

A bientôt.

Pascal

 News...

2013-08-18_184520.jpg

EDaho.jpg

Autre :

Laurent Delahousse a annoncé aujourd'hui en clôturant son journal télévisé, qu'il recevra Mylène sur son plateau dimanche 08 septembre 2013 à 20H00.

(Source(s) Bénedicte) :)

Les années 80, corps du «déluge»

Par GRÉGOIRE BISEAU
Le nouvel album du chanteur Alex Beaupain s’est nourri au Top 50. Playlist témoin.

Photo DR

L’idée était la suivante. On a demandé à Alex Beaupain d’établir sa playlist idéale des années 80 en vingt titres. Puis on a pris rendez-vous dans son petit appartement des Abbesses à Paris pour une séance d’écoute. Il avait tout préparé. Son ordinateur portable sur la table basse du salon, on a choisi de façon totalement subjective dix chansons (plus une) (1). Et laissé parler le chanteur…

«Portbail» (Alain Souchon)

«Je suis convaincu qu’Alain Souchon est celui qui a le plus inventé pour la chanson française depuis quarante ans. J’adore Portbail, une chanson un peu mystérieuse, une petite ballade minimaliste, comme il y en a toujours dans ses albums. Quand j’ai écrit Ça m’amuse plus, j’ai tout de suite vu que ça sentait très fort le Souchon. "Cette pluie m’a plu et puis plus", c’est évidemment directement inspiré de son "Pourquoi on s’est plu beaucoup et puis plus ?" Avant, par coquetterie, j’aurais essayé de masquer l’influence. Aujourd’hui, j’assume totalement. Je n’ai pas l’ambition d’inventer un nouveau style musical. Je pense qu’on est toujours la suite de quelque chose. D’ailleurs, quand j’écoute les chanteurs que j’aime, j’entends ceux qu’ils ont écoutés.»

«There is a light that never goes out» (The Smiths)

«Ma chanson préférée en anglais. Alors que moi j’ai toujours été très chanson française. C’est un copain, qui était, lui, très pop anglaise, qui me l’a fait découvrir. Aujourd’hui, cela reste un groupe que j’écoute beaucoup. Pour la sortie de mon album, j’ai eu l’idée d’éditer des 45-tours de pop anglaise interprétée en français. Un peu comme les yéyé l’ont fait dans les années 60. J’avais pensé à Pulp, Divine Comedy, Jimmy Sommerville… et bien sûr les Smiths. J’ai commencé à écrire les textes en français. Et puis j’ai eu un peu peur du ridicule. Je ne me voyais pas trop chanter après Morrissey. Je suis mégalomane comme tous les chanteurs, mais il y a quand même des limites.»

«Désirs désirs» (Laurent Voulzy)

«Ah génial ! J’adore cette chanson vraiment. C’est un peu le graal de tout chanteur français : faire sonner des trucs en français sur une musique pop. Souchon et Voulzy ont réussi le truc. Et puis, Véronique Jeannot a peut-être une voix de rien, mais elle chante bien. Il n’y a aucun second degré, rien de ridicule, là-dedans. J’aimerais bien la reprendre dans ma tournée. J’ai toujours récusé cette idée qu’une chanson pourrait être intemporelle. Pour moi, c’est tout le contraire : elle a évidemment une fonction à remonter le temps. Et c’est pour ça qu’elle est très émouvante.»

«SOS Amor» (Alain Bashung)

«Bashung, c’est évidemment la statue du Commandeur. Je l’ai vu en concert, j’ai tout acheté, tout écouté. Mais ce n’est pas un chanteur qui m’a directement influencé. Trop rocker, trop chic, pour que je puisse assumer tout ça. Et puis cette façon d’écrire des textes par une sorte de collage mystérieux, ce n’est pas ma façon de faire. Moi je suis très attaché à la structure des chansons. Même si j’adore les formules, les jeux de mots de ses textes. "Ton cri était presque parfait" ou "Tu m’as conquis j’t’adore". Parfois ça peut tourner à vide, mais là c’est génial.»

«Chante» (Les Forbans)

«La chanson est atroce, supra ringarde. Mais, je ne pouvais pas ne pas mettre les Forbans. Je n’aurais pas été honnête. C’est le premier 45-tours que j’ai acheté, avec mon argent. La pierre fondatrice de ma discothèque. J’avais 8 ans, j’étais un vrai fan, je voulais avoir une banane. La totale, quoi. Evidemment, mes parents, qui écoutaient Brassens et Ferré, trouvaient cela affligeant, mais j’ai toujours pensé que c’est très important de respecter le mauvais goût des enfants.»

«Ouragan» (Stéphanie de Monaco)

Comme beaucoup de tubes du Top 50 à l’époque, je n’ai pas pu assumer d’aimer cette chanson. Puis à 20 ans, quand on a déjà la nostalgie de ses 15 ans, on l’a beaucoup réécoutée en soirée. J’étais censé l’avoir détestée et je me suis aperçu que je la connaissais par cœur, comme si elle avait quelque chose que j’avais aimé inconsciemment. Aujourd’hui, je trouve que c’est une bonne chanson. Les paroles, la musique… et puis elle n’est pas si simple que ça à chanter. Je l’ai chantée en concert. Un vrai plaisir. Mon kif absolu aurait été que Stéphanie de Monaco me rejoigne.»

«Mistral Gagnant» (Renaud)

«Impossible de ne pas l’aimer. C’est devenu un titre patrimonial. C’est évidemment le rêve de tout chanteur : qu’une chanson vous échappe pour entrer au patrimoine. Ça ne peut pas être un but en soi, mais j’imagine quel bonheur ça doit procurer.»

«Keep me hanging on» (Kim Wilde)

«J’aurais pu choisir Cambodia, mais celle-ci, c’est vraiment la pop des années 80. Celle de Kylie Minogue, Madonna ou Cindy Lauper. Des chansons de filles, acidulées, un truc très honteux pour un garçon. J’ai renoncé sans trop de mal à devenir une girly star des années 80…»

«Le Grand sommeil» (Etienne Daho)

«Celui à qui mon passé me rattache le plus naturellement. Mais je crois que je m’en détache de plus en plus. Daho, c’est bizarre ; à l’époque il avait une image de chanteur pour midinettes, BCBG, un peu vendu au système sous prétexte qu’il vendait des disques. Mais pour moi, c’était tout le contraire : mon chanteur rebelle d’adolescent. Mes parents le détestaient ; eux, ils préféraient Renaud, c’était leur côté Télérama. Aujourd’hui, tout le monde aime Daho, des Inrocks à Télé 7 jours. Et puis il reste quand même la preuve qu’on peut faire une carrière sans avoir une voix de ténor. Et évidemment ça, ça me fait plaisir.»

«Joe le Taxi» (Vanessa Paradis)

«Peut-être la dernière star française. Paradis, elle a une aura, un glamour, qu’on ne trouve pas trop ailleurs : la rencontre de la star et de la chanteuse. Aujourd’hui, les chanteuses françaises ont plein d’autres choses, mais pas ça. J’aime beaucoup cette idée de vieillir avec ses idoles.» [On lui demande si dans les dix autres chansons, il y en a une qu’il veut absolument garder. Il répond : "Pull marine".]

«Pull marine» (Isabelle Adjani)

«Ma chanson préférée au monde. Tout est émouvant : les paroles sont belles, Adjani chante très bien. De toutes les façons, j’aime les actrices quand elles chantent. Il y a un truc pour le coup très très années 80 : le son, le clip vidéo, réalisé par Luc Besson, qui doit être à ce jour son meilleur film. Et puis, c’est une chanson de Gainsbourg… Avec lui, j’ai réalisé que faire des chansons peut aussi vouloir dire faire œuvre.»

(1) Les autres titres de la play list étaient : «Amoureux solitaires» (Lio), «Partir quand même» (Françoise Hardy), «Juste une balle perdue» (Taxi Girl), «la Fille du soleil» (Mikado), «Modern Love» (David Bowie), «Faith» (George Michael), «l’Ange déchu» (Jean-Louis Murat), «la Fille aux bas nylon» (Julien Clerc), «Souvenir» (OMD).

(Source Liberation)  

Amanda Lear tacle les stars des années 80

« Que des vieillards ! »

Amanda Lear est blonde et jeune. Les chanteurs de son âge ? Connaît pas. Les années 80 ? Elle n’y était pas…

Amanda Lear n’est pas une star des années 80 mais une star d’aujourd’hui ! A soixante-six ans, l’icone blonde n’a pas envie qu’on la confonde avec les chanteurs de sa génération. Non mais !

C’est dans une interview donnée à Paris Match que la chanteuse et ancienne speakerine a donné le ton. « Je ne me suis jamais mélangée. Il y a quelques années, on m’a demandé de participer à un hommage au disco, et me voilà à une soirée avec les Boney M. et Patrick Juvet ! Que des vieillards ! (…) La tournée des morts "Age tendre et gueule de bois" ! Ce serait un constat d’échec. » a-t-elle lâché. C’est peut-être pour ça que le temps semble glisser ainsi sur elle… parce qu’elle ne se tourne pas vers le passé.

Côté goûts musicaux, c’est simple, Amanda Lear est à la pointe et préfère les petits jeunes ! « Je regarde les jeunes groupes de rock, cela m’intéresse. Et je préférerais faire un duo avec Chris Brown et Snoop Dogg que de chanter avec Nicoletta » a-t-elle confié. (Chris, si tu nous lis…)

Bientôt à l’affiche de Divina, un boulevard dont les représentations commenceront en septembre prochain, Amanda Lear planche également sur un nouvel album. On peut écarter l’idée d’y trouver un duo avec Jean-Pierre François… quel dommage !

(Source Voici) 

1006340_10151805133402866_584427824_n.jpg

Qu'est devenu Glenn Medeiros, star des années 80 ?

Animateurs, chanteurs, acteurs, stars de télé-réalité, ils nous ont fait craquer, pleurer ou bien rire avant de disparaître des écrans radars. Mais il y a une vie après la gloire et, chaque semaine, Télé-Loisirs vous donne des nouvelles d'une ex-star de la planète people. Cette semaine : Glenn Medeiros, le chanteur à minettes américain devenu le copain d'Elsa, dans les années 80, mène une vie rangée de père de famille et… d'enseignant dans une école privée d'Hawaï.


D'ascendance portugaise, Glenn Alan Medeiros est un chanteur américain né le 24 juin 1970 sur l'île hawaïenne de Kauai. Troisième d'une famille de quatre enfants, il y grandit dans un milieu modeste : son père, Robert, est guide et il n'est pas rare que le petit Glenn, amoureux de la musique comme sa mère, Dorothy, grimpe sans les cars de touristes pour pousser la chansonnette. A 16 ans, il remporte un radio-crochet local avec une reprise de George Benson, Nothing gonna change my Love for you. Voix de velours, visage angélique et duvet pectoral d'où émerge une petite croix en or : Glenn a tout pour émoustiller l'adolescente pré-pubère de la fin des années 80 ! Et de fait, la chanson va devenir l'un des tubes de l'année 1988 des deux côtés de l'Atlantique. En France, elle se hisse même en tête du Top 50.
ON N'A PAS OUBLIÉ…
les clips kitchissimes de ses deux tubes de l'époque. Pour le fameux Nothing gonna change my Love for you, il était question d'amoûûûr. Donc, dans la famille clichés, ça se passait sur une plage, avec une chemise blanche trop large qui claquait au vent et des courses au ralenti dans les vagues.

Attention, séquence David Hamilton…
Mais un autre titre a marqué le public français et pour cause : Glenn Medeiros y chantait en duo avec Elsa, l'une des ados chanteuses que la France révéla dans ces années-là. L'artisan de leur rencontre fut… Jean-Pierre Foucault. La chanteuse était l'invitée de Sacrée soirée, sur TF1, et sachant l'adolescente fan du tombeur hawaïen, ce sacré Jipé lui fit la surprise d'inviter Glenn à chanter. S'ensuivirent un dîner (avec papa-maman) et une invitation à venir à Los Angeles enregistrer le fameux duo. Mais attention, comme le disait le titre, il s'agissait d'Un roman d'amitié. Alors, dans le clip, nos deux angelots faisaient du vélo avec un pull noué autour du cou et piquaient des fous-rires sur la plage de Malibu en marchant côte-à-côte. Eh oui, comme le chantait Glenn avec son inimitable accent américano-portugais, c'était "pas un amour vacooonces qui finit dons l'ôôôô."
Regardez cette sitcom chantée, les séries d'AB Productions peuvent aller se rhabiller !
 

Ahhh... magique adolescence, où tout est un jeu... Le problème, c'est que l'adolescence passe vite et les goûts des collégiennes aussi. Et Glenn Medeiros a vite été enfermé dans la malle aux souvenirs des anciennes de la 5e B. Le crooner a tenté quelques come-back assez improbables. Comme avec Standing Alone, en 1992 : un duo avec Thomas Anders, le brun coiffé comme une fille du groupe Modern Talking. On ne peut résister au plaisir de vous montrer aussi ce clip car, là, toutes les limites du kitsch sont explosées !

Pour info, ce chef-d'œuvre de la musique contemporaine s'est classé… 74e en Allemagne. Glenn, c'est l'ami qui te le dis : là, il était vraiment temps que tu mettes un terme à ta carrière dans le show-business !

AUX DERNIÈRES NOUVELLES… à bientôt 43 ans, Glenn Medeiros a pris quelques kilos (désolé, les filles !) et une nouvelle direction beaucoup plus sage. De retour à Hawaï, il a épousé une certaine Tammy, en 1996, qui lui a donné un fils, Chord, et une fille, Lyric, aujourd'hui âgés de 13 et 12 ans. Mais le plus étonnant, c'est sa reconversion professionnelle. Glenn est en effet devenu principal adjoint d'une école privée d'Honolulu, la Maryknoll Grade School, où il assure des cours d'Histoire ! A ses heures, l'ex-star donne quand même des cours de chant et des spectacles dans un hôtel sur la célèbre plage de Waïkiki, le Hale Koa. Chanter pour les touristes : la boucle est bouclée.



A-T-ON ENVIE DE LE REVOIR ? Non car Glenn Medeiros s'avoue plus heureux dans cette vie loin des projecteurs et, si un come-back se traduisait par un projet du niveau de son duo avec l'ancien Modern Talking, avec vingt ans et vingt kilos supplémentaires, l'image du beau gosse des années 80 serait définitivement tuée…

a
(Source télé loisirs)
Découverte...
MS PROJECT feat NAHIL & MELLIS "Quand la musique est bonne... "

 


Le Clip evenement de MS PROJECT feat NAHIL "Quand la musique est bonne"
extrait de l'album POP FRANCE 80 REMIXES

Un nouvel album de Jean-Jacques Goldman : une rumeur de plus en plus forte…

 

L’été est terminé et la rentrée pointe son nez. Pour bien commencer cette nouvelle année, quoi de mieux qu’une information qui devrait rendre heureux des millions de personnes…

Nous avons pu rencontrer des professionnels de maisons de disques et ils sont tous formels : Jean-Jacques Goldman prépare son grand retour! Mieux, celui-ci devrait s’effectuer dans les prochaines semaines. Aujourd’hui, son retour serait entre les mains du service marketing de sa maison de disques : quand sortir l’album ? Avant ou après les fêtes de fin d’année ? Toujours selon ces professionnels, Jean-Jacques Goldman repartirait en tournée avec ce nouvel opus et ses dizaines de tubes (on est, même, proche de la centaine en y incluant ceux écrits pour les autres…) ! Si ces informations sont confirmées, sûr que ce retour ferait du bien aux admirateurs de l’artiste et à nos oreilles…

Quand on y réfléchit, cette rumeur de retour est une évidence. Tout confirme que l’un des plus grands auteurs-compositeurs de la chanson française (si ce n’est le plus grand !) sera bientôt de retour! Tout d’abord, on crée une attente et un besoin de ré-entendre l’artiste (exception faite de sa participation aux Enfoirés et de trois duos avec Patrick Fiori, Grégoire et Michael Jones). Puis, on tâte le terrain avec une compilation. La pêche est bonne puisque « Génération Goldman » est un immense succès. Ainsi, Jean-Jacques Goldman redevient la personnalité préférée des français juste avant « Génération Goldman 2″ et avant… un retour ? Le public est fin prêt à ré-entendre de nouvelles chansons signées Jean-Jacques Goldman. Vu ses dernières réalisations (« Si » de Zaz), on devrait en avoir pour nos 12 années d’attente !

« L’homme en or » bientôt de retour : êtes-vous impatients ?

Découvrez la dernière composition de Jean-Jacques Goldman, « Si » :

 (Source .justmusic.f et Micka)

Talk Talk - It's My Life (1984)

a13313.jpg 

It's My Life est le second album du groupe de new wave Talk Talk, sorti en février 1984.
Les singles It's My Life et Such a Shame tirés de cet album, rencontrent un immense succès en Europe en 1984/1985 (mais sont étrangement ignorés dans le pays d'origine du groupe, l'Angleterre), et connaissent aussi un bon succès en Amérique du Nord ainsi qu'en Nouvelle-Zélande.
En 1983, Tim-Friese Greene devient producteur et claviériste pour Talk Talk, sans toutefois devenir membre à part entière du groupe. Il coécrit également plusieurs chansons pour l'album, notamment la chanson-titre.
À l'origine, l'album doit s'intituler A Chameleon Hour et doit sortir en mai 1983. Il doit inclure des titres tels que My Foolish Friend ou Again A Game... Again, enregistrés tous deux en même temps. Considérés comme trop « synthétiques » par Mark Hollis, ils ne paraissent finalement qu'en 45 tours, le premier en face A et le second en face B de Such a Shame.

(Source Wikipédia)

 

Alphaville - Forever Young (1984)

alphaville-forever_young_s_1.jpg

Retour en Allemagne dans les années 80 avec ce magnifique groupe de new-wave qu'est Alphaville. Le trio, dont j'ai déjà parlé à deux reprises dans ces colonnes, sortait en 1984 ce magnifique morceau éponyme à leur tout premier album, une ballade qui nous ramène invariablement à cette période dorée et magique, et qui file un bon p'tit coup de vieux aussi (pas grave, tant qu'onr este jeune dans la tête, c'est le principal^^)
Morceau qui montera au 13ème rang français en 1985, "Forever Young" était également doté d'un clip bien dans l'esprit, que je vous laisserai décrypter à votre guise.Un peu à la manière d'un "Russians" de Sting, une chanson qui stigmatise la Guerre Froide, et aspire à la paix fraternelle. Une chose est sûre : c'est que c'est beau !

(Source fridirock.blogspot.f)

Une autre version:
La version club de l'époque...
Live de 2005 en Russie

 The Clash - Rock the Casbah

clash-rock-the-casbah.jpg

Rock the Casbah est l'une des chansons les plus connues de The Clash, sortie pour la première fois en 1982 sur leur album Combat Rock. Il s'agit d'un de leurs rares morceaux à avoir atteint le top 10 aux États-Unis, atteignant la 8e position du Billboard Hot 1001 et constitue l'un des plus grands succès du groupe.
La chanson évoque l'interdiction de la musique rock en Iran sous l'Ayatollah Khomeini. Elle raconte l'histoire fictive de la population s'opposant à l'interdiction et « ébranlant la Casbah » (« Rock the Casbah »), conduisant l'Ayatollah à ordonner le bombardement des fêtards par des avions de chasse (les pilotes finissant par écouter du rock par la radio de leur cockpit, au lieu d'exécuter les ordres).
Le batteur Topper Headon joue un rôle majeur dans l'écriture de la chanson.

Alors qu'il se trouve seul dans les studios, il commence à composer la partie instrumentale en associant différents instruments à une mélodie qu'il a déjà imaginée au piano. Dans le documentaire Westway to the World de Don Letts, il explique que pendant ces séances de répétition, il se met à jouer de la batterie, de la basse et du piano. Il affirme que bien qu'il pensât simplement jouer son morceau pour le groupe, sa performance a été enregistrée à son insu. Du coup, tout ce que les autres membres ont eu à rajouter se trouve être la partie de guitare et le chant.
La chanson ne fait pas mention nominativement de l'Iran, ni d'un autre pays islamique. Les paroles contiennent un mélange de termes arabes, d'hébreux, hindis et d'Afrique du Nord tels que sharif, bédouin, sheikh, kosher, raga, muezzin et casbah,.
En 2006, le magazine National Review dresse un top 50 des Chansons de rock les plus conservatrices, où Rock the Casbah apparait à la 20e place du classement. Ceci est dû à sa popularité auprès des soldats durant la guerre du Golfe et la Guerre d'Irak.
Suite aux attaques du 11 septembre 2001, Rock the Casbah est une des chansons listées comme inappropriées par Clear Channel Communications.
Fidèles à leur habitude, les Clash réalisent un clip avec un budget modeste. Filmé à Austin au Texas par Don Letts, il montre un arabe, interprété par Bernie Rhodes et un juif hassidique, auquel Mark "Frothler" Helfont prête ses traits, dansant du ska à travers les rues, souvent suivis par un tatou.

Ces scènes sont entrecoupés par des extraits du groupe chantant devant un puits de pétrole.
Le ton humoristique de la vidéo correspond à la chanson, bien qu'il soit facile de lire les pitreries de l'Arabe et du Juif comme un désir pour de meilleures relations entre les Israéliens et les Arabes.
Pour le tournage, Headon est en cure de désintoxication. Dans le documentaire Joe Strummer : The Future Is Unwritten, Headon admet qu'avoir visionné le clip avec « quelqu'un d'autre à ma place, jouant ma chanson » est très difficile pour lui et l'enfonce encore plus dans la dépression et la drogue.
Dans le clip, les membres du groupe, déguisés en soldats, jouent dans le désert :
    Paul Simonon en béret rouge britannique,
    Terry Chimes en béret vert,
    Mick Jones en soldat du désert, avec le visage caché.
La version américaine du single contient un mixage différent de la chanson de l'album. La basse est plus prononcée. De même, lorsque Joe Strummer crie « Of that crazy casbah jive » à la fin du troisième couplet, le mot « jive » est suivi pendant quelques secondes par un écho.
Mustapha Dance, qui est présente sur de nombreuses sorties du single, est une version instrumentale de la chanson.
Plusieurs groupes possèdent leurs propres versions de Rock the Casbah :
    One Bad Pig, un groupe d'Austin au Texas, sur son album de 1992 Blow the House Down,
    les Australiens de Something for Kate,
    Solar Twins, dont la version fait partie de la bande originale du film de 1999 Bangkok, aller simple de Jonathan Kaplan
    le duo japonais Tica a enregistré une version samplée ensuite Smith & Mighty14.
    Le chanteur franco-algérien Rachid Taha sort une version en arabe intitulée Rock el Casbah sur son album Tékitoi (2004). Chantée en duo avec Mick Jones lors de différents concerts, cette version connait un bon accueil de la part de la critique.
    Will Smith, dans Will 2K (Willenium), réutilise une version légèrement modifiée de l'instrumental
    La chanson est le générique de fin d'un épisode des Simpson (saison 9, épisode 25 - Chérie fais-mois peur)

(Source Wikipédia)

a

The Sex Pistols and Ronald Biggs - No one is innocent (1978)

sex-pistols-no-one-is-innocent-a-punk-prayer-by-ronald-bigg.jpg

 Ronnie Biggs (né Ronald Arthur Biggs le 8 août 1929 à Londres) est un bandit anglais célèbre pour avoir participé à l'attaque du train postal Glasgow-Londres le 8 août 1963 : « The Great Train Robbery ».
Il est également connu pour avoir chanté sur deux titres des Sex Pistols.

Carrière dans le show business :

 C'est à cette époque qu'il interprète deux morceaux en tant que chanteur pour The Great Rock'n'Roll Swindle, le film de Malcolm McLaren sur les Sex Pistols. Les enregistrements de No One Is Innocent et de Belsen Was a Gas se déroulent dans un studio brésilien avec le guitariste Steve Jones et le batteur Paul Cook peu après le dernier concert des Sex Pistols. D'autres pistes sont enregistrées plus tard au Royaume-Uni et le single No One Is Innocent sort et devient vite numéro 6 des ventes. La pochette montre Martin Bormann à la basse alors que c'est en fait l'acteur américain James Jeter qui joue sur l'enregistrement.
Après la tentative d'extradition, Ronnie a collaboré avec le bassiste américain Bruce Henry, Jaime Shields et Aureo de Souza pour enregistrer Mailbag Blues, un album racontant  sa vie qu'il avait l'intention d'utiliser comme base musicale pour un film. Cet album a été réédité en 2004 par whatmusic.com.
En 1981 Biggs se fait enlever par un réseau de criminels qui parviennent à l'emmener à la Barbade. Ils espèrent négocier une rançon avec la police britannique. Le coup ne fonctionne pas et Biggs trouve des moyens légaux pour rejoindre le Brésil.
Le fils brésilien de Ronnie, Michael Biggs, apporte de nouveaux revenus à son père en devenant membre de « Turma do Balao Magico », un groupe d'enfants chantant pour le programme « Balao Magico », qui connaît un énorme succès au Brésil. Assez rapidement, le groupe est oublié et se dissout, ce qui repousse Biggs dans un situation financière difficile.
En 1991, Biggs chante pour la chanson Carnival In Rio (Punk Was) avec le groupe allemand Die Toten Hosen.

(Source Wikipédia)


 


Repost 0
Published by Pascal-Tours
commenter cet article
16 août 2013 5 16 /08 /août /2013 08:00

Coucou,

Aujourd’hui quelques découvertes improbables, des valeurs sûres, une dédicace, des infos…

Bon, c'est pas mal pour un mois d’août, non ?

A bientôt,

Bon farniente.

Pascal 

News...

8.jpg

La réedition du 6ème album de Kim Wilde arrive !!!

Ce n'est pas vraiment un scoop puisque nous savions depuis quelques temps qu'il y aurait un peu de retard mais je suis heureux de pouvoir vous donner la date exacte de sortie pour cette version que tous les fans européens attendaient depuis plusieurs mois avec impatience.
L'infos a été publiée aujourd'hui sur le site superdeluxeedition.com qui a précisé que cette édition spéciale "25ème anniversaire" serait disponible à partir du 2 septembre. Nous n'avons pas encore la liste definitive des titres bonus qui viendront compléter les versions originales mais cette réedition se composera bien de deux CD.

Vous pouvez dès maintenant faire comme moi, réverver ce double CD qui se trouve en pré-commande sur le site Amazon.co.uk .

Le site de Jean Paul...

rock meets 2 zenith strasb 1 zenith-strasbourg 3

Alors que Kim et ses musiciens seront ce soir en Live dans la ville d'Audley End en Angleterre pour le spectacle "The Greatest 80's Party...Ever", nous avons appris ce matin une bonne nouvelle. Notre Love Blonde fera partie des artistes qui se produiront aux côtés du célèbre chanteur Hard Rock Alice Cooper le 25 mars 2014 au Zénith de Strasbourg.
Nos amis fans allemands et suisses auront aussi la chance d'assiter à cet évènement puisque Kim sera également sur scène pour toute la durée du tour 2014 !
Un peu dans l'esprit des spectacles "Night of the Proms", la tournée Rock Meets Classic est une série de concerts qui regroupe plusieurs artistes Pop Rock sur une même scène accompagnés par un orchestre symphonique.
Les billets seront disponibles dès le 5 août sur le site Ticketmaster et Eventim.de
Infos pour le concert en France sur le site du Zénith-Strasbourg.fr 

(Source day-by-day-kim-wilde)

clodettes.jpg

(Source Bénédicte) 

Gaëll - Femme fatale (1982)

GAELL-Femme_fatale.jpg

 

LES TUEURS DE LA LUNE DE MIEL - ROUTE NATIONALE 7 (1981)
114665115.jpg
Les Tueurs de la lune de miel (ou The Honeymoon Killers sur le second album) est un groupe de rock expérimental belge formé à Bruxelles (Belgique) en 1974 par Yvon Vromman, avec Gérald Fenerberg et JF Jones Jacob.
Dans sa première période, le groupe se produit principalement à Bruxelles. Arrogant, drôle et féroce, il se spécialise dans ce que son premier producteur Marc Moulin dénommait la "délinquance musicale", détournant et massacrant tous les genres, du rockabilly au punk en passant par la chanson française, la musique de fanfare et le free jazz.
En 1977, le groupe enregistre un premier album intitulé Special Manubre, qui paraît sur l'éphémère label de Marc Moulin, Kamikaze.
En 1980, le noyau des Tueurs de la lune de miel fusionne avec celui du groupe Aksak Maboul, soit Marc Hollander et Vincent Kenis. Ils sont rejoints par une chanteuse, Véronique Vincent. Cette nouvelle formation commence par se produire à tour de rôle sous les deux noms, et enregistre en 1981 l'album pour lequel le nom du groupe sera sous-titré The Honeymoon Killers. Le single Route Nationale 7 (reprise de Charles Trenet) devient un tube radio en France. L'album paraît en 1982 et bénéficie d'un accueil enthousiaste de la presse en France, Allemagne, Pays-Bas, Suisse, Belgique, et même en Grande-Bretagne, où le groupe fait même la une du NME (New Musical Express), fait rarissime pour un groupe qui chante en français (voir extraits de presse1). Le groupe tourne à travers l'Europe et au Japon.
Le groupe se dissout en 1985. Yvon Vromman projette de remonter un groupe et d'enregistrer. Pour leur part, Aksak Maboul et Véronique Vincent projettent également d'enregistrer un album. Pour des raisons diverses, aucun des deux projets ne voit le jour. Yvon Vromman disparaît en 1989.
Le 2e album du groupe a récemment été désigné comme "le meilleur album de rock belge de tous les temps" par le magazine MoFo, et figure dans la liste des 10 meilleurs albums belges de l'histoire, publiée en 2008 par le magazine Le Vif/L'Express.
(Source Wikipédia)
Niagara - l'amour à la plage (1986)
(Pour Tom)
second-single-de-niagara-lamour-a-la-plage-113941447-.jpg

The sweet-Ballroom Blitz (1973)

(Pour Boris)

115181221.jpg

   

MARCEL FOBERT - RAP FOLIE  (1984)

marcel-fobert-rap-folie02.JPG

Marcel Fobert est né le 25 mars 1958 à Lille. Auteur-compositeur français qui connut un succès en 1984 avec Rap folie.
Marcel Fobert fut également l'un des 1ers animateurs de la radio NRJ[réf. souhaitée]. Marcel Fobert est aussi un batteur qui a contribué avec certains studios[réf. souhaitée]. Il détient le record du plus long solo de batterie en concert en 1985 à Cheneviéres[réf. souhaitée]. Il enchaîne sur le label NTI avec un maxi Quelle folie la nuit, un titre très "funky" non promu par sa maison de disques, d'où un échec commercial cuisant. À noter la présence de Bob Brault ex bassiste du groupe Martin Circus mais également celle de Thomas Bangalter fondateur du groupe Daft Punk ainsi que de Gerard Bangalter qui gère notamment la carrière de Laroche-Valmont et des Gibson Brothers entre autres. Parmi les autres personnalités ayant participé à l'enregistrement de ce disque Patrick Leger pour les claviers Bobby Rangel pour le saxophone et l'ingénieur du son était Patrice kung qui avait déjà réalisé le premier album de Cunnie Williams.

(Source Wikipédia)

 

Patti Layne - Une Espèce de Canadienne (1982)

113851013

 


 

Repost 0
Published by Pascal-Tours
commenter cet article
26 juillet 2013 5 26 /07 /juillet /2013 08:00

Salut à tous,

Service minimum pendant les vacances, les news se font rares en cette période estivale.

Quelques clips pour la route et en se retrouve en aout.

Bonnes vacances.

A+

Pascal

Les news :

Caroline Loeb : « les chansons des années 80 sont les derniers tubes »

 

Caroline Loeb

 

Actuellement au Festival d’Avignon avec son spectacle « George Sand et Moi ! », Caroline Loeb n’oublie pas pour autant le passé. Révélée grâce à son tube « C’est la Ouate », l’artiste a accepté de réinterpréter son titre phare sur scène, aux côtés de Jean-Luc Lahaye, Emile & Image, Cookie Dingler, on en passe et des plus cultes. Parce que la tournée Stars 80 est un succès, et que Caroline Loeb a plein de choses intéressantes à dire, interview.

————————————-

Comment avez-vous réagi lorsqu’on vous a contacté pour participer à la tournée ?

C’était assez imprévu, ça faisait des années que j’étais passée à autre chose. Aujourd’hui je fais beaucoup de théâtre et de mise en scène, mais j’ai trouvé très agréable qu’on me le propose. Après, si je n’avais pas tant évolué dans ma carrière, je n’aurais peut-être pas vécu l’expérience de la même manière. La tournée Stars 80 est un luxe absolu. « C’est la Ouate » est une chanson qui fait partie de moi, les salles sont pleines, les gens sons ravis, et moi aussi !

Comment expliquez-vous le succès d’une telle tournée ?

Même si nous chantons des chansons vieilles d’une vingtaine d’années, voire plus, elles n’ont jamais arrêté d’être de toutes les fêtes et sont restées très présentes dans l’esprit des gens. Le spectacle est bourré d’énergie, joyeux, dynamique. Quand on voit le public, on a un sentiment de tout sauf de nostalgie. D’ailleurs, les gens qui viennent nous voir sont de tous les âges et de toutes les générations.

Comment réussissez-vous à attirer un public aussi large, selon vous ?

Ces titres font partie du paysage français. Je crois qu’on peut dire que ces chansons des années 80 sont les derniers tubes. Elles sont arrivées au moment des radios libres, à une époque où rien n’était formaté. Personne ne ressemblait à personne, tout était gai, ludique. Aujourd’hui le contexte a beaucoup changé.

Vous parlez de formatage, qu’est-ce qui a réellement changé pour les artistes par rapport à votre époque ?

Le rapport des médias aux artistes et tout le système de radio-crochets ou de télés-réalité. Être artiste c’est lire, aller au cinéma, au théâtre, morfler, se planter. Ce n’est pas quelque chose qui se fait du jour au lendemain comme aujourd’hui. Le parcours des jeunes par rapport à ce métier est perverti. Il y a bien des gens qui survivent à ce genre d’expérience, je pense à Julien Doré ou Camélia Jordana que j’aime beaucoup, mais l’approche est différente.

Il faut dire aussi que l’industrie du disque a beaucoup changé et qu’il est de plus en plus difficile pour les jeunes artistes d’émerger.

Les maisons de disques ont toujours brassé, il y a toujours eu beaucoup de demandes pour peu de places. C’est devenu plus compliqué aujourd’hui parce que les médias sont segmentés. Chacun peut être une star, mais dans sa bulle. Quand moi et l’équipe de Stars 80 avons sorti nos tubes, toutes les radios les diffusaient. Nos chansons étaient accessibles à toutes les couches sociales et toutes les générations. Ce n’est plus possible aujourd’hui, les gens n’écoutent pas les mêmes choses, ne se dirigent pas vers les mêmes médias. Quelqu’un peut rester bloqué sur NRJ 12 pendant des années sans se rendre compte de ce qu’il se passe ailleurs.

Caroline Loeb

N’êtes-vous pas un peu nostalgique de ces années là ?

Pas du tout, je ne fais que constater. Si je sortais « C’est la Ouate » aujourd’hui je n’existerai même pas, mais je suis beaucoup plus heureuse maintenant qu’à l’époque. Je fais des choses plus enrichissantes pour moi, je ne suis pas enfermée dans un seul domaine. Je suis le contraire de nostalgique !

Comment est l’ambiance l’équipe de la tournée ?

Elle est très sympathique, il y a énormément d’autodérision, beaucoup d’humour. J’ai découvert des gens formidables, qui ont des vies très différentes de la mienne. Chacun sait pourquoi il est là, chacun est à sa place, il n’y a aucune concurrence.

Vous parlez d’autodérision, c’est une chose nécessaire pour des artistes tels que vous ?

J’ai 20 ans de carrière, la moindre des choses c’est d’avoir un peu de recul et de distance par rapport au passé, l’inverse serait stupide. Si je me prenais encore pour la grande star de « C’est la Ouate », je serai mal barrée. Ma vie est là, mais surtout ailleurs aujourd’hui.

Avec la carrière que vous avez aujourd’hui, n’est-ce pas un peu frustrant de toujours être associée à votre tube ?

Il y a eu un moment dans ma vie où l’association était vraiment pénible. Mais plus ça va, plus les gens ma parlent de mon dernier spectacle ou de mes mises en scène, donc tout va bien ! Quand je rencontre les gens, je peux mettre en avant un univers plus riche. Ma chanson reste une bonne carte de visite parce qu’elle particulière et originale. Je l’assume et la revendique, elle fait partie de moi.

Quelle est votre actualité aujourd’hui ?

Je suis au festival d’Avignon avec « George Sand et moi ! » un spectacle musical mis en scène par Alex Lutz et son propre metteur en scène Tom Dingler, le fils de Cookie Dingler. Ce sont des gens formidables avec qui j’adore travailler. La vie est belle !

Téléchargez la discographie de Caroline Loeb sur starzik.com
Retrouvez plus d’informations sur son site internet 

(Source starzik.com)

 La scandaleuse histoire du rock
Murray Head, le plus français des chanteurs anglais:

130722head.jpg

La suite de l'article sur le site de France-info

Le site de Jean Paul ; "Love Blonde 30th Anniversary"

2013-07-21_181019.jpg

Kim Wilde - Love blonde (1983)

114664398.jpg

La suite de l'article... 

Ottawan - Medley (Live)

Fun Fun- Colour my love (1983)

115389120.jpg

Fun, Fun, Fun, est une chanson de l'album Shut Down Volume 2 de The Beach Boys composée par Brian Wilson et Mike Love. Elle a notamment été reprise par le groupe de rock Status Quo.
L'intro est fortement inspirée de la célèbre chanson Johnny B. Goode de Chuck Berry.

(Source Wikipédia)

Cassie - Vous (1982)

cassie_vous.jpg 


 

Repost 0
Published by Pascal-Tours
commenter cet article
28 juin 2013 5 28 /06 /juin /2013 08:00

 Salut à tous,

C’est les vacances ! Bon ok, le soleil n’est pas forcément au rendez-vous…

Aujourd’hui des tas d’infos intéressantes, notamment la sortie début septembre d’un livre sur Partenaire Particulier par Florian  (que je remercie) qui m’a envoyé en avant première la photo de la maquette du livre.

Dès que j’ai des infos sur la date de sortie, je vous tiens au courant.

Un site nouveau à découvrir (merci à Bénédicte) « Les copains d’abord» avec un article très sympa sur « Isabelle Adjani et son célèbre pull marine... »…

Mais aussi sur les jouets, bonbons années 70-80 !

Cet été quelques clips et news une fois par mois, on se retrouve à la rentrée.

Bonnes vacances.vacances--3-.gif

 A bientôt,

Pascal

LE NOUVEAU SITE EIGHTIES.FR EST EN LIGNE !!

le lien vers le site...

Les Stars 80 organisent la plus grande ‘ola’ lumineuse du monde à Lille

Le 24 octobre dernier sortait en salles Stars 80, le film réalisé par Frédéric Forestier et Thomas Langman qui réunit autour des acteurs Richard Anconina et Patrick Timsit des musiciens des années 80 comme Jean-Luc Lahaye, Emile et Images, Lio,… 

…Patrick Hernandez, Début de soirée, François Feldman & Joniece Jamison, Jean-Pierre Mader, Cookie Dingler, Caroline Loeb, Jean Schulteis, Léopold Nord & Vous en alternance avec Laroche Valmont.

Après la sortie du film, une grande tournée a été lancée. Elle fait un véritable carton depuis de nombreux mois et met à l’affiche les artistes cités ci-dessus.

L’évènement s’arrêtera le vendredi 28 juin prochain, au Grand Stade de Lille devant 50 000 spectateurs. Comme d’habitude, le public aura le plaisir de voir les stars des années 1980… A l’occasion de ce show, une grande ‘ola’ lumineuse mondiale sera organisée et filmée.

On vous laisse découvrir la bande annonce de ce rendez-vous…

Un site éphémère a été spécialement réalisé pour ce concert. Un jeu-concours pour gagner des places est même proposé. Pour y participer, cliquez-ici !

Mascarets 2013 : Murray Head remplace Bertignac

Louis Bertignac a été contraint d'annuler son concert du 13 juillet pour la soirée de clôture des Mascarets. L'artiste sera remplacé par Murray Head.

Murray Head sera la tête d'affiche de la soirée de clôture des Mascarets 2013 le 13 juillet prochain (crédit : Olivier Hérault).Murray Head sera la tête d'affiche de la soirée de clôture des Mascarets 2013 le 13 juillet prochain (crédit : Olivier Hérault).

Blessé au poignet, Louis Bertignac ne peut assurer ses prochains concerts, dont celui prévu le samedi 13 juillet dans le cadre de la  soirée de clôture des Mascarets 2013 à Pont-Audemer. L’artiste sera toutefois remplacé par Murray Head, acteur-chanteur de renommée internationale, notamment popularisé par son titre Say It Ain’t So, Joe à la fin des années soixante-dix ou One nigth in Bangkok en 1984.

( Source : L'éveil de Pont Audemer)

Caroline LOEB revient avec "George Sand et moi !"

Toutes les semaines à l'antenne sur Melody avec "Melody 80", aux côtés de Christophe RENAUD, Caroline LOEB n'en oublie pas pour autant la scène et la musique (au delà de la tournée "Stars 80" et du remix de "C'est la ouate"), et reviendra prochainement avec "Georges Sand et moi !", accompagnée par ses musiciens Gérald ELLIOTT et Jérôme LIFSZYC, un nouveau spectacle co-écrit avec Tom DINGLER et mis en scène par Alex LUTZ. La chanteuse en dévoile par ailleurs les premiers morceaux sur iTunes (des chansons de Gérald ELLIOTT et Pascal MARY entre autres...). "Georges Sand et moi !" sera aux Trois Soleils du festival d'Avignon, du 6 au 28 juillet prochain.

(Source Melody TV) 

Le livre de Florian:

warin2.jpg

A suivre...

Le site "les copains d'abord"

2013-06-23_122311.jpg

La suite de l'article...

A 73 ans, le Daft Punked Giorgio Moroder donne son 1er set DJ

Giorgio Moroder, la valeur n'attendant pas le nombre des années, a donné, incroyable mais vrai, à 73 ans son 1er set DJ.

A 73 ans, le Daft Punked Giorgio Moroder donne son 1er set DJ avec Chris Cox sur skeuds.comDans le cadre du Red Bull Music Academy à Brooklyn le producteur de Donna Summer qui vient de collaborer avec Daft Punk pour leur Random Access Memories, s'est offert un moment rare.

Son DJ set était constitué de morceaux qu'il a lui-même produit, de I Feel Love à Bad Girls en passant par On The Radio ainsi que de titres des Three Degrees, des Sparks, de Suzi Lane et même du morceau anthem pour la bande originale de Midnight Express.

Aidé par Chris Cox, un DJ assez célèbre outre Atlantique, Giorgio Moroder a également dévoilé un nouveau titre de sa composition intitulé Racer.

 

 

Un grand moment pour un grand monsieur de la musique et du Disco en particulier.

(Source 20Minutes)

Bonus... 

Giorgio Moroder-The chase 

CD-1.jpg


 

  1989 en musique

  •     1989 : Dans le fanzine The Zulu Letter, Timides & Sans Complexe et le groupe Nec Plus Ultra sont déclarés vainqueurs (ex æquo) dans la catégorie meilleur rappeur.
  •     3 mars : Première diffusion du clip vidéo Like a Prayer de Madonna qui bouleverse l'Amérique tout entière et compromet un contrat de 5 millions de dollars avec la firme Pepsi-Cola.
  •     1er juillet : première Love Parade à Berlin.
  •     23 octobre : Naissance de la radio Maxximum, première radio spécialisée en France.
  •     Départ de Dee Dee Ramone des Ramones pour se consacrer à sa carriere de rappeur (qui n'ira pas plus loin qu'un album, il se sentait de moins en moins bien au sein du groupe. Il fit ensuite plusieurs albums solo très représentatifs de la musique Punk, et du côté "Destroy" qu'il a toujours voulu montrer. Il collabora malgré tout avec Joey Ramone et Marky Ramone lors de sa carriere solo, pendant ce temps le groupe lui rend hommage dans l'album Adios amigos qui est composé en grande partie de reprises de ses chansons.
  •     James Johnston fonde le groupe Gallon Drunk.
  •     Steve Naghavi et Chris Ruiz fondent le groupe And One, groupe emblématique d'EBM et de Futurepop déjantées.

And One - Sometimes 

403517049_403517049forumtonnel.jpg

Kylie Minogue - Enjoy yourself (1989)

Enjoy-Yourself--PNG-Original-Co.png

 

Lil' Louis - French Kiss(1989)

FrenchKiss.jpg 

Lil' Louis (ou Lil Louis, diminutifs de Little Louis, « Petit Louis ») est le pseudonyme privilégié de Marvin Louis Burns, disc jockey et producteur de musique spécialisé dans la House music, né à Chicago en 1962. Son titre French Kiss (publié en 1989) lui a assuré une renommée mondiale.
Il a également utilisé les noms Lil' Louis & The Party, Lil' Louis & The World, ainsi que le pseudonyme Marvin Burns.

(Source Wikipédia)

La suite...
Lagaf'-Bo le lavabo (1989)
Bo_le_lavabo.jpg
Bo le lavabo (WC Kiss) est une chanson écrite et interprétée par Vincent Lagaf' en 1989. Elle a été réalisée à partir d'un sample intégral de French Kiss de Lil' Louis. Elle totalisera 440 000 ventes. La chanson restera d'ailleurs plusieurs semaines au Top 50 français.
La chanson est une parodie des musiques qui entrent dans le top 50 ; Vincent Lagaf' se moque entre autres des paroles répétitives, et de la mise en scène limitée.

(Source Wikipédia)
Johnny Hallyday - Mirador  (1989)
Johnny-Hallyday--christian.dor.over-blog.com-.jpg
Avalanche - Johnny Johnny Come Home 1989Avalanche---Johnny--Johnny-come-home.jpg 

 

Repost 0
Published by Pascal-Tours
commenter cet article
14 juin 2013 5 14 /06 /juin /2013 08:00

Bonjour,

On se retrouve pour passer un bon moment ensemble, avec toujours la même recette, des news, des clips…

J’ai changé un peu la présentation des articles avec  clips intégrés dans les news ainsi que des petits compléments d’information.

En bonus des photos de mon ami Jean Paul au concert de Kim Wilde

Bonne découverte, on se retrouve fin juin.

A bientôt.

Pascal

News... 

Tournée Stars 80 à Lille : Caroline Loeb

infos-en-vrac.jpg

(Source Bénédicte)

Concert de Kim Wild le 31 mai à Talence donné dans la salle la Médoquine,deux photos offertes par mon ami Jean Paul.

Kim-jp-1.jpg

Je vous invite à visiter son (super) site :

Le site de Jean Paul

DSC06133.JPG

Bonus... 

Kim Wilde - Kids In America (collaro show)

 

1988 en musique

    Février : séparation du groupe américain The Cars.
    30 avril : La chanteuse québécoise Céline Dion remporte à Dublin le Concours Eurovision de la chanson pour la Suisse.
    11 juin : grand concert à Wembley pour réclamer la libération de Nelson Mandela parmi les plus grands artistes Dire Straits en compagnie de Eric Clapton y participent.
    Eric Clapton fête ses 25 ans de carrière en tournée avec Mark Knopfler (et Elton John pour certains concerts).
    Création du groupe Cypress Hill
Cypress Hill - Insane In The Brain 

1344633623_Cypress_Hill_-_Insane_in_the_Brain.jpg

    Création du groupe 808 State.
    Naissance du groupe de rap français NTM.
    Création du label Sub Pop.

    Création du Blue Man Group. 

Blue Man Group & Venus Hum - I Feel Love

Blue-Man-Group-I-Feel-Love-414613.jpg 

 (Source Wikipédia)
Découverte...
Elli Medeiros Parle De Ses Gouts Musicaux (1990)

Stinky Toys - 'Birthday Party (1979)

stinky.jpg

Stinky Toys est un groupe musical créé en 1976 à Paris. Assimilé au mouvement punk, le groupe se compose de :

  •     Elli Medeiros, chant
  •     Jacno, guitare
  •     Bruno Carone, guitare
  •     Albin Dériat, basse et
  •     Hervé Zénouda, batterie

Jeune groupe de rock parisien, les Stinky Toys ont l'opportunité de participer au premier festival punk londonien au 100 Club à l'automne 1976, invités par Malcolm McLaren, manager des Sex Pistols. Si l'expérience de ce concert s'avère décevante et l'ambiance détestable, la photo du groupe fait la une du Melody Maker. Cette notoriété soudaine leur permet d'être signé par Polydor et de sortir un premier 45 tours Boozy Creed. Leur premier album est enregistré dans la foulée et sort en 1977. L'un des titres Lonely Lovers « traduit en Français deviendra «Amoureux solitaires» pour Lio». Malgré un certain soutien de la presse rock de l'époque, les Stinky Toys vendront peu de disques et se sépareront en 1979, après la sortie de leur deuxième album. Elli Medeiros et Jacno deviennent alors le duo Elli & Jacno.

Les Stinky Toys se différencient du punk rock par un rock plus nonchalant, dandy et un look sage et coloré proche des sixties. Le groupe se réclame par provocation d'artistes telles que France Gall ou Françoise Hardy, mais le style de Jacno est plus proche de Keith Richards ou Pete Townshend.

(Source Wikipédia)

Iggy Pop - I Wanna Be Your Dog (Live Paris 1996)

3760128046225_600.jpg





Repost 0
Published by Pascal-Tours
commenter cet article

Présentation

  • : Musique années 80
  • Musique années 80
  • : vidéos clips années 80/90
  • Contact

Radio musiques-années 80

Recherche