Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 janvier 2014 3 01 /01 /janvier /2014 09:00

 

Bonjour,

Tous mes vœux  de bonheur et de santé pour cette nouvelle année.

On attaque la suite des clips avec la deuxième partie de la compilation,

Quelques découvertes toujours étonnantes, des articles, des news...

Bref on garde les mêmes recettes.

A bientôt,

Pascal 

News... 

MF-concert-cinema-copie-1.jpg

(Source Bénédicte ) 

Livre / Sébastien Carletti / Nos années Récré A2

Nous en rêvions, Sébastien Carletti l'a fait. 240 pages sur les années RECRE A2 ! Que dis-je ? NOS années RECRE A2. Tout en couleur ! De très nombreuses photos (souvent inédites) et enfin de vrais textes. C'est vrai, j'ai eu peur à l'annonce de cet ouvrage l'été dernier d'un énième bouquin où l'on presse le citron jusqu'au pépin, à base de Casimir et Rubik's cube sous tous les angles. Que nenni ! S'il n'y avait qu'un seul livre à acheter cette année ce serait bien celui-ci ! Un voyage dans le temps (1978-1988) avec pour compagnons Candy, Les Schtroumpfs, Gigi et les un peu plus virils Goldorak, Albator, Capitaine Flam. Nos amis les animaux sont là avec Maya l'abeille, Wattoo Wattoo, Bouba... Bref, y'a du monde. Et oui ! Ne vous arrêtez pas au fameux logo RECRE A2 de la couverture, Dorothée et ses amis ne sont pas seuls. Au fil des 240 pages, chaque année est détaillée avec minutie en incluant nos émissions préférées comme « Les visiteurs du mercredi », « Les visiteurs de Noël », « Vitamine », « Croque vacances »... et cela tout en photo et textes. Un régal ! Excellente initiative donc de son auteur Sébastien Carletti et des éditions Flammarion malgré des fautes de syntaxe dans les phrases. (La personne chargée de la relecture et des corrections devait avoir des larmes pleins les yeux. On lui pardonne !). Bref, vous l'aurez compris, un livre à offrir et à s'offrir.

Rejoignez le groupe facebook
https://www.facebook.com/nosanneesrecreA2

Les éditions Flammarion proposent un aperçu du livre en ligne… CLIQUEZ ICI !

 

Band Aid "Do they know it's Christmas" ? Souvenez-vous ! ET JOYEUX NOEL !

Pochette du 45 tours

Que dire sur BAND AID ? Bon je ne reviendrais pas sur la famine en Ethiopie qui semble être un problème résolu, on entend plus parler de personne. Sorti le 3 décembre 1984, Band Aid est composé d'une pléiade de vedettes et il y en avait du monde, et pour tous les goûts. En vrac, Phil Collins, Paul Young, Sting, Martin Kemps (Spandau Ballet), Boy George qui a un peu éclipsé Culture Club, le groupe Duran Duran, les Bananarama, bref il y avait du monde. « Band aid » a donc été crée à l'initiative de Bob Geldof et Midge Ure afin de venir en aide aux victimes de la famine qui sévissait alors en Ethiopie. L’objectif de Band Aid était de récolter des fonds grâce à la commercialisation du 45 tours. Le résultat ne se fait pas attendre, puisque le disque s’est placé en tête des ventes de disque durant le Noël 1984.

« Do they know it's x-mas » a donc été écrite par Midge Ure, leader du groupe Ultravox. La chanson a été enregistré le 25 novembre 1984 et commercialisé le 3 décembre 1984, pratiquement dans le monde entier. Trevor Horn a co-produit le titre disponible en 45 tours et en Maxi 45 Tours.
Dès sa sortie, la chanson arrive n°1 dans les tops, et la fin de l'année avait vendu trois millions d'exemplaires, pulvérisant le précédent record de ventes au Royaume-Uni (2,1 millions par Wings "Mull Of Kintyre"). Il est inutile de vous dire que tous les artistes qui ont participé au projet sont venus de façon bénévole. Devant cet engouement un méga concert est organisé le 13 juillet 1985 à Philadelphie (États-Unis) et au stade de Wembley (Grande-Bretagne). 70 millions de dollars auraient été ainsi récoltés.
Ce succès a donné ensuite des idées. En France, les chanteurs sans frontières, puis un an après « Band Aid 2 » avec de nouveaux artistes et d'autres manifestations comme Sport-Aid en 1986. En 2005, pour fêter les 20 ans du (double) concert donné en Juillet 1985 à Londres et à Philadelphie, un coffret 4 CD « LIVE AID » est édité.

Je vous propose de redécouvrir le clip original. 

Do they Know it's Christmas ~ Band Aid (1984)

(Source 80s-records ) 

Disco Star Parade 80...

Soiree-disco-500x339.jpg

Sandra - Infinite Kiss

co-Sandra-MCD-Infinite-Kiss.jpg

 

Vanessa - Upside Down (1982)
dutchvanessacover.jpg
a

Que faire un dimanche : s'intéresser sérieusement à la disco hollandaise.



La musique n'est pas forcément ce qu'on associe le plus à l'autre pays du fromage et pourtant, la Hollande apporta dans les années 70 sa part conséquente à l'édifice scintillant qui s'écroulera quelques années plus tard et qu'on écrivait de 5 lettres d'or : le D.I.S.C.O.
Le dimanche étant généralement une journée un peu vide de sens à moins d'être croyant et anticipant sur le fait que vos amis ne seront pas du tout prêts à vous croire lorsque vous affirmerez que les Pays-Bas s'y connaissaient pour faire bouger les dancefloors, voici quelques rudiments et repères afin d'éblouir vos connaissances et regarder d'un autre oeil ce pays tranquille, surnommé par certains "The Netherlands 4 points, les Pays Bas, 4 points".

1. La référence.

Vous avez pu la découvrir ici même ce matin, Vanessa, alias Connie Breukhoven, est l'incarnation absolue de ce qu'est la disco hollandaise : raffinée, de qualité et surtout terriblement endurante. Enregistré en 1982 alors qu'elle vit aux Etats-Unis avec son mari, son single "Upside down" va rester 11 semaines dans les charts et culminer à la deuxième position, ce qui pousse évidemment à poursuivre une aventure discographique commencée comme une blague, Connie étant surtout à l'origine, et c'est une surprise, mannequin de charme.
Entre 82 et 2010, elle va enregistrer 6 albums, classant une quinzaine de titres dans les hit-parades dont "Dynamite", sa deuxième plus grosse vente, une délicieuse ritournelle soft porn.
Contrairement à beaucoup de ses consoeurs, Vanessa-Connie, aujourd'hui Conny pour de mystérieuses raisons n'a jamais quitté le devant de la scène grâce à une succession de mésaventures et de coup d'éclats parfois attendus, parfois surprenants : divorces, décès de proches, adoptions (elle en est à 5), chirurgie esthétique, série de photos pour Penthouse, causes humanitaires et engagement politique et dernièrement, ligne et clinique de produits de beauté.
Très Lova Moore/Olivia Newton John en début de carrière, elle oscille aujourd'hui entre Ivana Trump et Patsy Stone et est devenue une icone gay ce qui ne surprendra personne.
2. Les survivantes.
Crée en 1976, le trio Luv était supposé devenir l'alternative hollandaise au groupe germanique Silver Convention dont le monde entier jalousait en 1975 le désormais classique "Fly Robin Fly", à l'origine intitulé "Run Rabbit Run". Oui, vous avez dansé sur "Vole, rouge-gorge, vole" quand vous auriez pu bouger sur "Cours lapin cours".
L'idée était simple : prendre trois jolies choristes, leur faire chanter un refrain inepte mais entêtant. Ce sera, pour Luv, en 1978, "Trojan Horse", vendu à 1 million d'exemplaires, grâce, sans doute, à la participation de cornemuses et l'une des plus belles chorégraphies de mains jamais vues.
En tout, Luv enregistrera une quinzaine de singles mais en sachant se diversifier : versions en espagnol pour l'Amérique du Sud, sujets locaux : "Casanova" sera un succès en Italie, "Anna-Maria" au Mexique. C'est bien simple, en 1979, le groupe est le plus gros exportateur de disques des Pays-Bas. Mais en 1981 c'est le drame : Luv se sépare, pour mieux se reformer en 1988, se séparer à nouveau en 89, se retrouver en 93, tirer un trait définitif en 96 pour revenir en force en 2006 et enfin décider de rester uni pour toujours : Luv est à ce jour le seul groupe disco des années 70 toujours en activité dans sa formation initiale. Respect.
3. La repentie.
Lorsqu'en 1980, la britannique Debbie Jenner qui est le visage du groupe Lipps Inc et chante en playback "Funky Town" enregistré par une autre est contactée par les producteurs de Luv qui veulent la produire, elle y voit la chance de sa vie. Enfin c'est elle qu'on va entendre, d'ailleurs elle sera la star ou rien d'autre. Ainsi naît la formation Doris D. and the Pins : Debbie est effectivement devant et pour occuper l'arrière plan, on lui adjoint 5 danseuses qui ne chanteront pas une seule note sur leur tube immortel, "Shine Up".
Evidemment, "Shine up" ressemble un peu à "Funky town", Doris-Debbie n'a pas vraiment la même voix mais pourquoi gâter son plaisir : le disque sera numéro un et provoquera une épidémie de luxation de hanche bien compréhensible aux Pays-Bas. La suite est très Diana Ross vs the Supremes : les Pins veulent être plus dans la lumière, elles quittent donc Doris-Debbie et forment le quatuor Risqué alors que les producteurs engagent, dans l'indifférence générale du public, 4 nouvelles pins, qui vont aligner les hits jusqu'en 1985, année où Doris arrête tout.
Doris-Debbie va-t-elle sombrer dans l'oubli ? Que nenni ! Un temps chorégraphe, elle se reconvertit dans l'aérobic, lance des cours et des cassettes de remises en forme, passe des diplômes aux USA, se forme auprès de Jane Fonda. Elle est aujourd'hui responsable de la Pilates Company, inutile donc de préciser qu'elle est toujours très tonique.
Vous pensiez donc que la Hollandaise se résumait à une étrange coiffe proche du tricorne, qu'elle souriait toujours les bras chargés de tulipes sur fond de moulin. Vous n'aviez pas tort. Mais il se trouve qu'elle a également su enfiler un juste au corps et danser jusqu'au bout de la nuit. La Hollandaise a été disco. La Hollandaise a été suave. Très suave.
(Source soyons-suave.blogspot.fr) 
Clout - Save Me  Show (1979)

4055688419_c436d5fdf3_z.jpg

Jesse Green - Nice And Slow (1976)
JESSE-GREEN-Nice--n-slow.jpg
Dollar - Mirror mirror (1979)
The Dollar album

Partager cet article

Repost 0
Published by Pascal-Tours
commenter cet article

commentaires

JP.M 02/01/2014 17:10

Salut Pascal et merci pour tes voeux.
Je te présente les miens pour toi et ta famille.
A très bientôt...

Présentation

  • : Musique années 80
  • Musique années 80
  • : vidéos clips années 80/90
  • Contact

Radio musiques-années 80

Recherche