Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
17 juin 2010 4 17 /06 /juin /2010 20:57

Salut à tous,

 

Cette fois-ci un petit tour vers les années 70, ensuite du classique années 80.

C’est curieux, certaines chansons qui paraissaient « ringardes » à l’époque retrouvent grâce à nos oreilles…Peut-être la nostalgie !

Sinon les vacances du blog approchent mais je ne vous laisserai pas tomber, il y aura un clip « express » par semaine…

Voila, bonnes vacances à tous

Pascal

Martin Circus Marylene 1975

martin-circus.jpg

Créé en 1969 par le bassiste Bob Brault, le saxophoniste Gérard Pisani (qui a accompagné Johnny Hallyday), le batteur Jean-François Leroi, le chanteur et guitariste Patrick Dietsch et le chanteur et clavier Paul-Jean Borowsky, le groupe se fait d'abord connaître par un premier hit, Tout tremblant de fièvre. Martin Circus se distingue par des compositions originales rock progressif à l’image de groupes comme Soft machine ou les Mothers of Invention de Frank Zappa. Les textes sont inspirés par les poètes de la Beat Generation.

 

Ils se produisent dans des concerts multiples, lors de festivals, et dans des salles de plus en plus importantes, jusqu'à l’Olympia. Après la sortie de leur album live, En direct du Rock'n'roll circus, hiver 1969-70, lors du MIDEM de janvier 1970, le métier et la presse pop les désignent comme le groupe français numéro 1.[réf. nécessaire] En 1970, ils apparaissent dans de nombreuses émissions de TV et continuent de tourner dans toute la France, notamment pendant l'été en première partie de Johnny Hallyday. À la fin de l'année 1970, Jean-François Leroi, Patrick Dietsch et Paul-Jean Borowsky quittent le groupe.

De nouveaux membres rejoignent Martin Circus en 1971 : le guitariste Alain Pewzner et le batteur René Guérin, puis le clavier Sylvain Pauchard et le guitariste-chanteur Gérard Blanc, tous deux ex-membres du groupe Les Balthazar.

La formation enregistre, courant 1971, un double album, Acte II, qui contient notamment le titre Je m’éclate au Sénégal, lequel révèle Martin Circus au grand public et assure la notoriété du groupe. En complément des concerts et des nombreux festivals où il se produit, le groupe assure pendant quelques années les premières parties de vedettes comme Jacques Dutronc, Claude Nougaro, Claude François et Johnny Hallyday. Ticky Holgado est leur manager de 1972 à 1974.(Source Wikipédia)

http://www.martincircus.com/

The Rubettes - Sugar Baby Love (1974)
rubettes_sugar_baby_love.jpg
Les Rubettes est un groupe de musique anglais en vogue en Europe de 1974 à 1978. Le groupe, connu pour ses costumes blancs et casquettes rouges, fit ses débuts à la fin de l'ère glam rock.
Fondé en 1973 par le duo auteur-compositeur composé de Wayne Bickerton, chef d'Artiste et répertoire chez Polydor, et Tony Waddington. Inspirés du doo-wop et de la musique américaine des années 1950, ils ont vu leurs chansons rejetées par plusieurs groupes de musique.
Ils ont eu le plus grand succès avec leur première chanson « Sugar Baby Love » (sortie en 1974) qui a atteint le numéro 1 au Royaume-Uni, et qui se vendra à trois millions d'exemplaires dans le monde. Le fausset Sugar Baby Love est crédité à Paul Da Vinci (vrai nom: Paul Prewer), mais il quitte le groupe quelques semaines après l'enregistrement, et est remplacé par Alan Williams.
The Rubettes ont eu du succès avec "Tonight", "Juke Box Jive" et "I Can Do It", titres composés par Bickerton-Waddington. Leur dernier tube fut « Baby I Know » - qui atteint le numéro 10 au Royaume-Uni en 1977.
Les membres du groupe se sont séparés en 1979. Ils ont reconstitué le groupe brièvement en 1983 afin d'exploiter le marché de nostalgie de la musique des années 1970 en Allemagne.
Depuis 1999, deux ensembles existent au nom des « Rubettes ». Suite d'un jugement à l'issue d'un procès, Alan Williams et Bill Hurd gardent indépendamment les droits d'exploiter le nom « Rubettes » en tournée, sous condition que le nom du leader figure clairement sur les annonces, c'est-à-dire : « The Rubettes featuring Alan Williams », ou alors: « The Rubettes featuring Bill Hurd ». (Source Wikipédia)
Bananarama - Help (1989)
album-bananarama-the-greatest-hits-collection.jpg
Patsy - Liverpool (1988)
patsy8-4091174337.jpg
Patsy (Patsy Ranarijaona) est une chanteuse française d'origine malgache connue pour son titre Liverpool, sorti en 1988. L'année suivante, elle sort Comme un appel.
Enfant de la balle, de père musicien et de mère chanteuse harmonisciste, elle a fréquenté les planches dès son plus jeune âge en dormant dans les flycases des pianos pendant que ses parents faisaient leurs concerts le week-end.
La première chanson de Patsy n'est jamais sortie car elle ne le voulait pas. Elle l'avait interprétée pour que sa maison de disque puisse entendre sa voix. On lui a alors proposé Liverpool quelques semaines plus tard. Lors de la sortie du single, Liverpool n'a eu aucun succès. C'est seulement deux ans après que Patsy est entrée au Top 50 avec ce titre. Elle dit : « c'est une drôle d'impresison, la vie change du jour au lendemain, on se retrouve propulsé à prendre des avions tous les deux jours, dans le milieu du show-business, c'est très agréable quand on aime chanter, c'est une très bonne expérience ».
Comme un appel a été écrit et composé par Éric Mouquet, compositeur de Deep Forest, et Christian Vié, auteur du premier album de Patsy intitulé Tout contre dans lequel on retrouve aussi Liverpool.
Puis elle a décidé de découvrir le pays de son père : Madagascar. Elle y a découvert « un pays magique » et depuis une dizaine d'années, elle défend cette culture métissée franco-malgache. Patsy est actuellement en studio. Elle prépare une nouvelle chanson intitulée Notre histoire, teintée de voix et d'instruments malgaches, comme un lien avec ses racines.
 Absente pendant plusieurs années de la scène française, Patsy a beaucoup tourné à l'étranger (Montréal, Beyrouth, etc). Certains pays lui ont demandé l'exclusivité sur ses albums. Ainsi, Patsy a sorti des albums au Japon (sans jamais y avoir mis les pieds !), en Belgique ou au Canada qui ne sont disponibles nulle part ailleurs. Elle a interprété Avoir vingt ans en 68 avec Jean-Jacques Goldman, Carole Fredericks et Michael Jones aux chœurs, qui a été un succès au Japon et en Belgique.
Son deuxième album s'intitule Des illusions. Il est sorti en 1993. Patsy a également sorti un troisième album nommé Ailleurs en 1995. Tous deux ont été réalisés par Jean-Félix Lalanne.
À la demande de Jean-Félix Lalanne, Patsy a aussi interprété en anglais la bande originale du film Un amour de sorcière en duo avec Michael Jones.
Ambassadrice de la culture malgache, Patsy a également organisé un week-end découverte de Madagascar à Noyelles-sous-Lens en janvier 2009.(Source Wikipédia)

Patsy - Liverpool Huy 28 juin 2009

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Pascal-Tours
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Musique années 80
  • Musique années 80
  • : vidéos clips années 80/90
  • Contact

Radio musiques-années 80

Recherche