Vendredi 10 août 2012 5 10 /08 /Août /2012 09:00

  Madleen Kane - You Can (1981)

  2979483045_1_3_iGvAZTU3.jpg  

Madleen Kane (née le 4 mars 1958 à Malmö) est une mannequin et chanteuse de disco suédoise. Elle est connue pour ses tubes Rough Diamond (1978) et You can (1981), ce dernier étant le fruit d'une collaboration avec Giorgio Moroder.

Madleen Kane a une enfance aisée. Adolescente, elle chante dans les églises et débute une carrière de mannequin pour l'agence Ford afin de financer ses cours de chants. En 1978, elle est remarquée par le producteur Jean-Claude Friederich qui s’associe avec Thor Baldurson et Jurgen Koppers pour produire le premier album de Madleen Kane, Rough Diamond. Le 45 tours du même titre lui vaut son premier disque d’or, Touch my heart et Fever sont souvent joués en discothèque.
En 1979 sort le deuxième album Chéri. Il est mixé par Jim Burgess. Le hit "Cheri" est écrit par les français Lana et Paul Sébastian. Le titre Forbidden Love lui permet d’obtenir un deuxième disque d’or. Le troisième album Sounds Of Love ne marche pas aussi bien (même si le titre Cherchez pas est un tube dans les clubs et le seul titre qui sera classé dans le hit parade suédois). Elle change alors de maison de disques en 1981 et collabore avec Giorgio Moroder pour Chalet Records. Il en résulte l’album Don’t wanna loose you (sorti en France sous le titre You can) qui sera son plus grand succès. Plusieurs titres sont des tubes aux États-Unis : You can (no 1 dans le Dance chart), Playing for Time (no 8), Fire in my heart, et cela sans aucun passage radio. En tout, elle classera cinq titres dans les dix premières places du Hot Dance Music/Club Play chart aux États-Unis.
En France, elle est distribuée à partir de 1981 chez Tréma, qui lui permet d'être présente sur les plateaux TV aux côtés de Michel Sardou.
Elle cesse d’enregistrer des disques pendant un moment mais le producteur Ian Anthony Stephens la persuade de faire un album avec lui pour TSR en 1985. C’est un succès international et les titres I’m no Angel et On fire marchent très bien en discothèque.
Malgré cette réussite, l’interprète décide de mettre un terme à sa carrière. Le public américain a souvent cru qu’elle était française car plusieurs titres de ses chansons sont français. Elle a même enregistré une version disco de C’est si bon.
En 1994, une compilation Twelve inches and more voit le jour.

(Source Wikipédia)

a

Madleen Kane -Cherchez pas

2979483045_1_3_iGvAZTU3-copie-1.jpg

 


 

Par Pascal-Tours
Ecrire un commentaire - Voir les 2 commentaires
Vendredi 27 juillet 2012 5 27 /07 /Juil /2012 09:00

La suite...

 Blondie - Dreaming (1979)

Par Pascal-Tours
Ecrire un commentaire - Voir les 1 commentaires
Vendredi 13 juillet 2012 5 13 /07 /Juil /2012 09:00

David Bowie - Ashes to ashes (1980)

d3c83d7d.jpg

Ashes to Ashes est une chanson de David Bowie apparue sur son album Scary Monsters (and Super Creeps), sorti en 1980. Elle fut également éditée en single, qui atteignit la première place des charts au Royaume-Uni. Au-delà de ses qualités musicales, elle est célèbre pour son clip innovant, réalisé par Bowie et David Mallet. Bowie a déclaré qu'avec cette chanson, il avait « vraiment réglé les seventies en ce qui me concernait, et ça avait l'air d'être une assez bonne épitaphe pour elles »

Le clip de Ashes to Ashes fut l'un des plus représentatifs des années 1980. Il coûta 250 000 dollars, ce qui en faisait, à l'époque, le clip le plus cher jamais réalisé3. Il inclut des scènes en couleurs solarisées et d'autres dans un noir et blanc austère, avec Bowie vêtu d'un costume de Pierrot, caractéristique de sa période Scary Monsters. Steve Strange et d'autres Blitz Kids londoniens y apparaissent également, préfigurant le mouvement des Nouveaux Romantiques, fortement influencé par la musique et l'image de Bowie.
Bowie décrit la scène où lui et les Blitz Kids s'avancent vers la caméra devant un bulldozer comme symbolisant « la violence qui approche ». Les scènes où Bowie apparaît dans une combinaison spatiale et celles le montrant enfermé dans une cellule capitonnée font références au Major Tom et à sa nouvelle interprétation par Bowie.
Les lecteurs du Record Mirror ont élu Ashes to Ashes et Fashion, le single suivant de Bowie, meilleurs clips de l'année 1980.

(Source Wikipédia)

L'article complet sur cette chanson


 

Par Pascal-Tours
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Mercredi 4 juillet 2012 3 04 /07 /Juil /2012 19:27
Murray Head
187103_100000571455945_2247526_n.jpg
Concert au Centre Culturel Yves Furet à La Souterraine (23) le vendredi 28 septembre - Billets en vente dans les réseaux habituels fnac.com, Ticketnet et Digitick.

Jeudi 27 septembre à 20h30 diffusion au cinéma Eden de La Souterraine, du film "Les enfants du siècle", de Diane KURYS, film dans lequel Murray HEAD a participé à l'écriture du scénario. Billets en vente indépendamment du concert.

Facebook M.Head


Par Pascal-Tours
Ecrire un commentaire - Voir les 1 commentaires
Vendredi 29 juin 2012 5 29 /06 /Juin /2012 19:18

c-lOEB-1.jpg

c-lOEB-2.jpg

(Source la nouvelle république)

Par Pascal-Tours
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Vendredi 29 juin 2012 5 29 /06 /Juin /2012 09:00

Bonjour,

On continue dans les titres moins connus, notamment avec un excellent morceau (à mon goût) de Matt Bianco.

N’hésitez pas à cliquer sur le lien, cette vidéo n’étant visualisable que sur YouTube.

Pour « Panique au dancing », je vous invite à écouter les paroles…

Ensuite deux dédicaces à la demande.

Le blog va être en vacances en juillet et aout, donc service minimum : un clip tous les 15 jours…peut-être plus si je suis courageux !

A début septembre et bonnes vacances.

Bon week-end 

Zap Shaker - Panique au dancing (1988)

ZAP.jpg

Matt Bianco-Wap Bam Boogie (1988)
Matt.jpg
Matt Bianco est un groupe de musique britannique formé en 1983, fondé par Kito Poncioni (basse), Mark Reilly (chant) et Danny White (claviers) auquel est venue s'ajouter par la suite Basia Trzetrzelewska (chant).
Matt Bianco connut un succès notable avec l'album Whose Side Are You On (1984) incluant les titres Get Out Of Your Lazy Bed et More Than I Can Bear, où leur musique mélange habilement le jazz avec des rythmes latinos.
Mais les membres se séparent aussitôt après pour tenter des carrières en solitaire (guère couronnées du même succès sauf en ce qui concerne Basia Trzetrzelewska et Danny White qui ensemble forment un groupe nommé Basia avec un fort succès à la clef aux États-Unis). Seul Mark Reilly continue l'aventure Matt Bianco avec Mark Fisher (ancien du groupe Wham), dont le deuxième album, sans titre, comprend le single Yeh Yeh, qui est une reprise d'un titre écrit en 1963 par Rodgers Grant et Pat Patrick et qui fut, en 1965, porté au sommet du hit parade par Georgie Fame.
Le groupe se réunit de nouveau en 2004 pour sortir l'album Matt’s Mood.
Aux dernières nouvelles, Basia Trzetrzelewska et Danny White auraient de nouveau quitté le groupe pour sortir un nouvel album de Basia. Quant à Mark Reilly, il annonce un projet solo avant un nouvel album à venir en 2008 pour Matt Bianco.
(Source Wikipédia)
a
MATT BIANCO - Good Times

Colonel Abrams - Trapped(1985)

0000518460_high.jpg

Dédicaces...

Pour Fred et WH

Sylvester - You make me feel

Valerie Dore - The Night


 

Par Pascal-Tours
Ecrire un commentaire - Voir les 1 commentaires
Jeudi 21 juin 2012 4 21 /06 /Juin /2012 19:00

Bonjour,

 

Aujourd’hui une interview d’un grand artiste car il a de multiples talents : acteur, chanteur, compositeur…

  Beaucoup d’entre nous sont restés sur ses deux titres « Say It Ain't So » et« One Night In Bangkok » alors qu’il a commencé sa longue carrière dans les années 70 et produit de nombreux albums.

Pour être honnête avec vous, je connaissais peu la carrière de Murray Head et en préparant cet article j’ai découvert ses chansons et un artiste plein de talent ; c’est ça aussi l’avantage des interviews, faire des découvertes et des rencontres très sympas…

Nouveauté aussi pour cette interview sous forme d’un fichier audio d’une quinzaine de minutes ; le fichier d’origine dure 40 minutes, tout cela pour vous dire que Murray n’est pas avare de confidences…

Pour moi c’est un exercice nouveau, comme vous pourrez le remarquer je ne suis pas près de présenter le 20 heures…

Mais l’important ce sont les réponses de Murray Head , non ?!

Je vous propose aussi de découvrir cet artiste à travers des clips et je vous invite à visiter son site web, en français ! C’est plutôt rare pour un artiste Anglais, non ?

En bonus quelques photos et vidéos de son concert à la Loupe près de Chartres, je ne manquerai pas de vous tenir au courant de ses prochains spectacles à travers l’hexagone.

Encore un grand merci à Laurence, l’agent en France de Murray Head pour son aide, à Téo de Radio Génération  et bien sur à Murray pour sa précieuse collaboration et sa gentillesse.

Bon week-end.
BONNE FETE DE LA MUSIQUE A TOUS.

Pascal

MURRAY HEAD - Say It Ain't So (1975)

Murray-Head-Say-It-Aint-So-417041.jpg

Le 5 mars 1946, Murray Seafield Saint George Head naît à Londres. Son père, Seafield Head est producteur et réalisateur de documentaires, sa mère, Helen Shingler, est actrice. Il entre au lycée français de Londres à 4 ans et y reste jusqu’à ses 10 ans.

Après avoir signé son premier contrat à 17 ans avec EMI, Murray commence sa carrière cinématographique en Angleterre dès 1966 avec "The Family Way" de Roy Boulting. Il enchaîne avec "Sunday Bloody Sunday" de John Schlesinger en 1971, aux côtés de Peter Finch et Glenda Jackson. En parallèle, il s’investit dans les comédies musicales "Hair" et "Jesus Christ Superstar" où il crée le rôle de Judas. L’album se vend à plusieurs millions d’exemplaires dans le monde.

En 1972 il tourne dans le film d'Edouard Molinaro "La Mandarine" avec Annie Girardot et Philippe Noiret, et sort la même année un premier album concept passé inaperçu: "Nigel Lived".

C’est un comédien reconnu lorsqu'en 1975 le producteur Paul Samwell-Smith (ex-yardbirds et producteur de Cat Stevens) lui propose un contrat d'enregistrement avec Islands Records. L'album "Say it ain’t so, Joe" est né et devient un album culte.

Murray enregistre les albums "Between US" (1979), "Voices" (1981), "Shade" (1983), "Restless" (1984) et "Sooner or Later" (1987), qui confirment son succès. Il obtient 6 disques d’or et de platine.

En 1985, Tim Rice, auteur incontournable de comédies musicales, et Björn Ulvaeus et Benny Andersson, du groupe suédois ABBA, lui demandent d’interpréter le rôle principal dans la comédie musicale "Chess". Murray chante le titre "One Night In Bangkok" qui devient un succès mondial (numéro 1 dans 12 pays, et numéro 3 aux USA). Afin de promouvoir l’album, il rejoint le "cast " et l’Orchestre Symphonique de Londres pour une tournée Européenne (avec Elaine Paige notamment).

Murray Head retourne au cinéma, notamment avec "White Mischief" (Sur la route de Nairobi) de Michael Radford et "Un été d'orages" de Charlotte Brandstrom, dont il signe également la musique. Il compose entre autres la musique de "Cocktail Molotov" de Diane Kurys et "A gauche en sortant de l'ascenseur", "Pour 100 briques t'as plus rien" d'Edouard Molinaro.

Interview de  Murray Head :

En 1994, réclamé par le public québécois, il sort ses premiers succès en français sur des paroles de Luc Plamondon. Il reste longtemps classé 1er au top avec les titres "Comme Des Enfants Qui Jouent" et "Une Femme, un Homme". Il revient en France en 1995 et se fait plaisir en enregistrant "India Song" de Marguerite Duras et d'autres titres emprunts d'harmonies celtes (ses origines) qui se retrouvent sur l'album "Pipe Dreams".

Murray se consacre ensuite à 3 années de recherche sur l’histoire d’amour entre George Sand et Alfred de Musset et voyage à Venise, dans les gorges du Tarn et dans le Berry où séjourna le couple ; il redécouvre les compositeurs romantiques et traîne dans les vieilles librairies Parisiennes à la recherche de la correspondance entre les deux amants.

 

Ce long travail de reconstitution fournira les éléments essentiels à l’écriture du scénario "Les enfants du siècle" (1999), auquel il collabore avec François Olivier Rousseau et Diane Kurys. Passionnés par ses recherches, il tourne moins, mais quand même quelques apparitions dans les films de ses amis : en 1996 dans "Beaumarchais l'Insolent" d'Edouard Molinaro aux cotés de Fabrice Luchini, et en 1999 dans "Le grand serpent du monde", film canadien d’Yves Dion.

   Murray Head - Voices (1981)

vcs.jpg  

 

Murray Head tourne également beaucoup pour la télévision britannique et canadienne : en 2000 dans "Casualty" et "North Square", en 2001 / 2002 dans "Music Hall", en 2003 dans "Rosemary and Thyme", en 2004 dans "The Bill" et "D-Day, leur jour le plus long", en 2005 dans "Slave Trader".

Fin 2004 il enregistre 4 titres inédits: dont une version de "Never Even Thought" pour la publicité Manpower, le titre "Make It Easy" repris en duo avec sa fille Sophie, "Fair And Tender Maidens", adaptation d'un chant traditionnel celte qui permettait aux espions irlandais de communiquer à leurs compatriotes les mouvements d'invasion des troupes anglaises, et "Will You Still Love Me Tomorrow", reprise intimiste de la célèbre ballade de Carole King. On retrouve ces inédits dans a compilation "Emotions, My Favorite Songs" qui est sorti chez EMI le 14 mars 2005.

Au même moment, il commence le tournage de la nouvelle saison d'Heartbeat, une série populaire anglaise diffusée sur ITV depuis une dizaine d'années tous les dimanches soirs. Il s'agit des aventures d'un village du Nord de l’Angleterre dans les années 60, Murray Head y joue un professeur d’art qui tombe amoureux de la serveuse du pub, vedette de cette série. Fin 2006 il tourne aussi dans la série culte "Judge John Deed" pour la BBC.

En mars 2007 "Tête à Tête" sort en France.

Murray Head a participé à la tournée des Nights Of The Proms, en France dans les Zeniths et en Belgique à Charleroi en mars 2007, puis a dernièrement effectué une tournée avec son groupe en fin 2007 avec des scènes à Paris et en province.

En 2008, il sort l’album "Rien n’est écrit", et partage son temps entre le tournage de 2 films, Revivre et No pasaran et la scène. Cette tournée est le point culminant entre Murray et son public, enthousiasme, ferveur et complicité, sont les mots qui qualifient leur relation.

(Source .murrayhead.org)

Le site de Murray Head

 Murray HEAD-Corporation Corridors (1982)

murray-head-corporation-corridors-1983.jpg

Dedicace-M-Head-1.jpg

Murray Head - One Night In Bangkok ( 1984)

 

  Murray_Head-One-Night-In-Bangkok.jpg

Murray Head - Some People (1987)

b768_35.JPG

Bonus...

Murray Head Documentary

Concert de la Loupe le 9/6/12   
M-H-1.jpg

Que dire du concert…

Génial ! 2H30 de pur bonheur, Murray comme ses musiciens assurent d’un bout à l’autre de la soirée.

Je vous joins quelques photos et vidéos qui retranscrivent bien l’ambiance, Murray n’hésitant pas à descendre dans le public !

Je vous mets à la fin de l’article les dates de ses prochains concerts, hésitez pas à consulter son site pour avoir les nouvelles dates.

De mon coté, je les mettrai en ligne au fur et à mesure des informations que j'aurai.

M-H-2.jpg

 

M-H-4.jpg

Solo Jennifer Maidman à la Basse

M-H-3.jpg

Les dates à venir:

Dates.jpg

 

Par Pascal-Tours
Ecrire un commentaire - Voir les 1 commentaires
Vendredi 15 juin 2012 5 15 /06 /Juin /2012 09:00

Bonjour,

On attaque la suite en attendant la prochaine interview…

Pour cette  "Part 6", je vais essayer de vous faire découvrir (encore) des inédits...

Pour certains d’entre vous, c’est du connu, mais pour les derniers arrivés cela reste une découverte au vu des mails reçus.

En bonus un article intéressant sur l’italo disco trouvé sur Wikipédia.

Bon week-end.

@+

Pascal

Alton McClain & Destiny- It Must Be Love (1978)

  altonedwardsijustwannaspendsometimewithyou.jpg

 


Lune de Miel paradise mi amor (1984)

114170882.jpg

Lune de Miel est un groupe français créé en 1984 par le producteur Frédéric Partouche. Il se compose de Jean de Franvil, entouré de trois ravissantes choristes et danseuses:
Patricia Michiel,  Jill, la métisse, également mannequin et Soledad.
Ils sont surtout connus pour leur tube de l'été 1984, Paradise Mi Amor, disque d'or et n°1 en France, en Belgique, au Mexique et dans toute l'Amérique latine.
Ce tube sera suivi en 1985 par Hey,Starlita!, de renommée moindre.
Le parolier de Lune de Miel n'est autre que Jean-Louis Milford, le chanteur de Century ("Lover Why " n°1 en 85) alors que le clavier Jean Duperron avait lui écrit la musique de Paradise mi amor.

(Source Wikipédia) 

Sandy Marton - People From Ibiza (1984)

Sandy-M.jpeg


DEBARGE-RHYTHM OF THE NIGHT (1985)
debarge-rhythm-of-the-night-1985.jpg

DeBarge est un groupe américain qui jouait entre autres de la funk, soul et R&B. Actif dans les années 1980, il fut l'un des rares groupes à avoir apporté le succès au label Motown dans ces années-là.

Originaire de Grand Rapids, Michigan, le groupe tire son nom DeBarge du nom de famille des membres ; il se compose d'une sœur Bunny et de ses frères Mark (ou «Marty»), Randy, Eldra (ou «El»), et James. Les plus jeunes frères Chico, Darell, et Carol "Peaches" DeBarge sont également chanteurs (même s'ils ne font pas partie du groupe). Deux frères aînés, Robert Jr. ( Bobby) et Tommy étaient membres d'un autre groupe de la maison de disques Motown nommé Switch.
Le groupe a eu plusieurs succès R&B qui se sont retrouvés dansle Billboard Hot 100, du début jusqu'au milieu des années 1980, dont "All This Love", "I Like It", "Love Me in a Special Way", et "Rhythm of the Night". Beaucoup de ces succès sont des ballades. Cependant, en 1986, à la fois El et Bunny DeBarge ont quitté le groupe pour démarrer une carrière solo. Les frères restants continuent de perséverer et refondent le groupe avec leur frère aîné Bobby (qui avait quitté depuis longtemps Switch). Ils sortiront ensemble l'album Bad Boys en 1987, mais celui-ci n'a pas atteint le succès des albums précédents. Pendant ce temps, El a continué sa carrière solo avec un succès modéré et Bunny a sorti un seul simple sur son album solo, "Save the best for me (Best of Your Lovin ')" et son contrat ne sera pas renouvelé ensuite. Globalement, DeBarge a réussi à avoir neuf succès dans le Top 40 des hits de R&B, cinq succès dans le top 40 des hits pop, deux succès pop dans le Top 10, cinq succès R&B dans le Top 10 et deux #1 de R&B.

(Source Wikipédia)


Bonus...

L'italo disco, appelé parfois disco italien, est un genre musical né en Italie à la fin des années 1970 qui constitue un style dérivé à la fois du disco et de la new wave. Il fut très populaire durant les années 1980, en Italie comme dans le reste de l'Europe. Au plus fort de son succès, il n'existait paradoxalement encore aucun terme pour le désigner ; ce n'est qu'a posteriori, au moment d'en sortir des compilations, que le terme « italo disco » s'est progressivement imposé.
L'italo disco provient majoritairement d'Italie où des villes comme Florence, Milan, Rimini ou encore Rome ont développé leurs propres studios de création, mais aussi d'autres pays européens limitrophes de l'Italie ainsi que d'Allemagne. Chronologiquement, on situe essentiellement l'italo disco dans une fourchette allant de 1980 à 1988, avec un apogée durant les années 1984 et 1985. Il s'agit donc d'un genre très caractéristique des années 1980 et de l'une des premières formes de musique populaire purement électronique ; cela fait de l'italo disco une déclinaison italienne, et plus largement continentale, de la synthpop et un genre préfigurant la dance des années 1990.
L'italo disco est subdivisée en deux genres : l'un au tempo rapide (125 BPM et au-delà), alter ego continental de la Hi-NRG originaire des États-Unis, énergique et propice à une danse rapide ; l'autre au tempo modéré (autour de 100 BPM), l'italo romantique ou sleaze-energy, est constituée de ballades pop-dance arrangées avec des nappes synthétiques accentuées, donnant un aspect ralenti, presque méditatif et planant et se prêtant à une danse nonchalante.
L'intérêt du public pour l'italo disco s'estompa à la fin des années 1980, le genre s'est alors fondu dans d'autres styles de musique électronique comme l'italo dance à la fin des années 1980 et au début des années 1990, puis dans la dance européenne et internationale tout au long des années 1990.

(Source Wikipédia)

Le lien vers la suite de l'article

Info...

RFM80-copie-1

Par Pascal-Tours
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Vendredi 8 juin 2012 5 08 /06 /Juin /2012 09:00

Salut,

 

Aujourd’hui la suite de cette rubrique avec encore des découvertes…

Les vidéos de cette nouvelle série de clips sont, au risque de se répèter, "surprenantes"  pour certaines…

Dans les infos à venir, bientôt une nouvelle interview !

Voila…

A bientôt.

Pascal

Steve Miller Band - Abracadabra (1982)

The-Steve-Miller-Band---1982---Abracadabra.jpg  

Frida - I Know There's Something Going On (1982)
690167617.jpg
Kano - Another Life with Lyrics (1983) 
KANO_20060906111310.jpg
Frankie Goes To Hollywood - Two Tribes (1984)
kFGTH-Two-Tribes93-GB.jpg
Frankie Goes to Hollywood également connu sous son sigle FGTH est un groupe de new wave britannique.
C'est le titre d'un article sur Frank Sinatra dans le magazine New Yorker qui inspirera le nom1 de ce groupe originaire de Liverpool formé en 1980.
Après plusieurs changements au sein de l'équipe, la formation définitive ne se fera qu'en 1982 avec Holly Johnson (chant), Paul Rutherford (chœur, clavier), Mark O'Toole (basse), Brian Nash (dit Nasher, guitare) et Peter Gill (percussion).
Le 24 octobre 1983, le premier single du groupe sort sous le titre Relax. Il fera en 1984 un véritable carton, notamment grâce à la censure de la BBC qui jugeait les propos, la pochette et la vidéo scandaleux. Ni la pochette de l'album, ni le vidéoclip de relax n'apparaissaient lors de la fameuse émission anglaise Top of the pops ...
FGTH-Two-Tribes-Japan-FS-600x600.jpg
Leur second single Two Tribes sortira la même année et restera neuf semaines en tête des ventes au Royaume-Uni. Le videoclip, qui met en scène un combat entre les sosies des présidents Reagan et Tchernenko, est également censuré par la BBC mais connaît un succès foudroyant partout dans le monde. Concernant la chanson Two Tribes elle-même, mais aussi ses pochettes de disques et son videoclip, la censure de la BBC était dû au contexte politique tendu entre les États-Unis et l'U.R.S.S. en 1984 et au déploiement massif de missiles américains Pershing sur le territoire du Royaume-Uni pour contrer les SS20 déployés par l'U.R.S.S. dans les pays du bloc de l'est. Il est à noter que plusieurs pochettes de leurs albums ou single arborent une imagerie soviétique tels que Two Tribes ou Rage Hard.
(Source Wikipédia)


Par Pascal-Tours
Ecrire un commentaire - Voir les 1 commentaires
Vendredi 1 juin 2012 5 01 /06 /Juin /2012 19:57

Bonjour,

 

Un petit rappel pour le concert de Murray Head à la Loupe près de Chartres.

m-Head--olivier-herault-3.JPG

L'entrée est gratuite, le concert est le 9/06/12 à 20h30 alors venez nombreux...

Le site du festival

C’est gratuit, @+

Pascal

Par Pascal-Tours
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires

Radio musiques-années 80

Présentation

Créer un Blog

Recherche

Calendrier

Avril 2014
L M M J V S D
  1 2 3 4 5 6
7 8 9 10 11 12 13
14 15 16 17 18 19 20
21 22 23 24 25 26 27
28 29 30        
<< < > >>

Derniers Commentaires

Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus - Articles les plus commentés